Comment ça une nounou ? (Feat Lenaëlle ♥) - Page 2
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

Comment ça une nounou ? (Feat Lenaëlle ♥)


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au sud de la ville :: Les toits du sud de Pasadena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Layali-Joy Blaze
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9549-blaze-layali-joy-si-tout-est-fini-moi-je-recommence http://www.your-family-tree.net/t9567-blaze-layali-joy-oui-mais-jamais-sans-moi
Pop corn !
❝ Métier : Lycéenne et modèle
❝ cupidon : n'est-ce pas ce bébé en couche culotte qui tire des flèches empoisonnées ?
❝ pseudo : PuddyPuddy
❝ crédits : pour le moment c'est moi
❝ avatar : Laneya Grace
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : je vais me calmer pour le moment =)
❝ Points : 1342
❝ Messages : 103
❝ depuis : 16/04/2016
❝ mes sujets : Dean BlazeJade BraxtonSarah-Jane HillsdoneLenaëlle MartinsCharly Wheeler

Un petit plus
MY LIFE TREE:


mot doux de Layali-Joy Blaze un Sam 18 Juin - 11:26
Feat
Lenaëlle Martins
et Layali-Joy Blaze
Une Babysitters ?! Mais quelle horreur !!
J'étais perdue. Je ne savais plus trop comment j'avais envie de passer la soirée avec la babysitter. Je me l'étais imaginée autoritaire, méchante. Le genre de femme qui se serait crue supérieure parce qu'elle était là pour me garder. Le genre de femme qui m'aurait commandé, elle m'aurait dit quoi faire tout au long de la soirée. Alors je m'étais préparée. J'avais tout prévus. Jouer les vilaines filles et lui en faire baver pour qu'elle souhaite partir et ne jamais revenir. Jusque là j'avais plutôt bien réussi mon coup. Mais la voyant réagir toujours de manière si douce et gentille. Au bout d'un moment, je l'ai bien senti agacée. Mais alors que je m'attendais à ce qu'elle me hurle dessus que j'allais beaucoup trop loin, qu'elle téléphone à mes parents pour se plaindre de mon comportement et que je me fasse gronder et punir par ses derniers, elle a juste prit ses distances, me laissant seule dans la cuisine. Tout ceci me fit réfléchir à mon comportement, peut être légèrement excessif. Jusque là, je l'ai quand même enfermée dehors, je lui ai dit nombreuses horreurs, j'ai mit pas mal de bordel au niveau de la pièce principal afin de lui faire péter un câble et malgré tout, elle est restée cette femme douce. Je suppose qu'elle comprit mon petit jeu. En même temps, au vue de mon comportement, ce n'est pas très difficile d'imaginer que je ne souhaitais pas avoir une nounou.

Seule dans cette cuisine, bien qu'elle ne soit pas très loin puisque la pièce est ouverte sur le salon, j'ai commencé à me sentir mal. J'ai réparé mes bêtises toute seule en ramassant les morceaux de vaisselles que j'avais brisé. Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive, et ce ne sera pas la dernière, maman et papa ont l'habitude de ma maladresse maintenant. Ils rachètent de la vaisselle régulièrement. Un coup ce sera les verres, un coup les assiettes, ou bien les bol, les tasses, enfin tout ce qui peut se casser. C'est une des raisons qui fait qu'on a très peu de vases à la maison, et qu'ils sont rangés dans un placard qui m'est interdit. Et quand papa offre un bouquet de fleur à maman, c'est dans leur chambre qu'ils le mettent. Ce n'est pas fait exprès, c'est juste que les choses fragiles, entre mes mains, ont tendance à se casser facilement. J'ai donc sagement réparé ma bêtise avant de reprendre la cuisson des crêpes. Une fois cela fait, je me suis approché de la dame pour faire la paix en quelque sorte. Bien qu'il n'y avait que moi pour lui faire la guerre. J'espère que mes crêpes seront à son goût, elle avait l'air hésitante tout à l'heure. La dame semble en vouloir, ce qui me fait plaisir dans le fond. Elle me prend l'assiette pour la poser sur la table basse. Ce qui n'est franchement pas une mauvaise idée, car j'aurais de nouveau put faire tout tomber. Je pense qu'elle avait prévus le coup aussi de son côté. La dame maintenant, je pourrais l'appeler Lenaëlle, ce sera mieux que de dire la nounou, ce qui était assez péjoratif pour moi, à mon âge de me dire que mes parents ont si peu confiance en moi qu'ils font encore appelle à une babysitter.

Je lui souris et je réfléchis à où nous pourrions manger toutes ces crêpes.
« Nous pourrions nous installer sur la table basse pour les manger, ainsi on pourrait regarder un film. Par contre, je ne connais pas le programme de la soirée, mais si il n'y a rien d'intéressant, on pourrait toujours mettre un DVD ou regarder avec Netflix... »
Nous l'avons déjà fait avec papa et maman ? Nous posions les crêpes au milieu de la table basse et nous apportions tous les ingrédients que nous voulions mettre sur nos crêpes. Nous avions chacun notre assiette et nous mangions comme ça, assis sur le sol comme si nous étions véritablement à table.
« Merci, j'en ai pas fait beaucoup, mais il reste de la pâte si on a encore faim après celle-là. Je vais apporter des trucs qu'on peut mettre dedans. »
Tout en disant cela, je retourne à la cuisine pour commencer à attraper dans le frigo des choses comme du fromage, du jambon et autres ingrédients qu'on met d'habitude dans les crêpes. Je fais des aller retour entre la table basse du salon et la cuisine, sans oublier le plus important, le nutella. Le meilleur ami des crêpes. Je prends aussi des couverts, et surtout des cuillères. J'ai bien conscience que mon revirement d'attitude doit être assez troublant pour Lenaëlle, mais je pense qu'elle va bien plus apprécier la jeune fille que je suis vraiment que la peste que je m'efforçais d'être au début de la soirée. Une fois que tout est là, nous pouvons commencer à réfléchir à ce que nous voulons regarder.
« Il y a quelque chose que tu veux regarder ? »
Jamais tu ne voudra revenir !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 27
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 1768
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mar 21 Juin - 13:45
Layali-Joy & Lenaëlle
Comment ça, une nounou ?


Au bout du compte, je m’étais levée, en quelques sortes, pour aucune raison, compte tenu que Layali-Joy me proposa de manger les crêpes au salon, sur la table basse, tout en regardant la télévision. Je ne me rendis pas coupable de cela d’aucune façon, parce qu’après tout, puisqu’elle n’avait pas fait la suggestion auparavant, je pensais que nous allions manger dans la salle à manger ou la cuisine limite. Après, peut-être que c’était mes principes un peu trop simples, mais parce que je me disais que ce n’était pas une mauvaise idée - ce serait juste méchant de ma part compte tenu qu’il m’arrivait de le faire de temps à autre - je n’attendis pas plus longtemps pour approuver l’idée en disant:  « Oui, pourquoi pas ? » avec un petit sourire. Et puis, fort probablement que ce serait plus agréable comme elle comme pour moi de regarder la télévision, plutôt que de s’asseoir à la salle à manger, manger ces crêpes probablement en ayant une conversation peu fournie. Non pas que je pensais que la demoiselle n’était pas capable d’en tenir une, mais compte tenu de ce qui s’était précédemment passé, j’avais la vague impression que tout cela pourrait jeter un malaise. Je ne l’espérais pas, et peut-être même que je me trompais complètement et qu’au final, les choses pourraient bien se dérouler, mais après, disons que si je pouvais ne pas courir le risque de me retrouver devant une conversation imposée dans laquelle je ne saurais que dire, c’était mieux ainsi. Sans attendre plus longtemps, soit après avoir mentionné que si jamais on manquait de crêpes, la demoiselle pourrait toujours en faire une autre fournée, Layali se dirigea vers la cuisine, commençant alors à faire des allers-retours en apportant diverses choses à chaque fois. Légèrement embêtée de la voir s’activer ainsi alors que de mon côté, je restais là, plantée, ma crêpe entre les mains, sans rien faire, je me permis de demander:  « Tu es sûre que tu ne veux pas un coup de main ? » sans toutefois insister des masses. Non pas que je ressentais de la paresse à l’idée de lui venir en aide, mais plutôt parce que je me disais que le mieux était de ne pas trop insister. Après tout, même si elle avait changé de comportement d’un claquement de doigts envers ma personne, peut-être qu’elle voulait être indépendante malgré tout et de ce fait, mon aide n’était pas la bienvenue ? En tout cas, la proposition était là, sans mauvaise intention, bien au contraire. Au final, avant que je ne puisse faire quoi que ce soit outre que disposer convenablement le tout sur la table basse, c’est-à-dire en laissant une place pour placer nos assiettes devant nous, Layali sembla avoir terminé de faire tous ces déplacements, nous laissant alors le loisir de nous installer dans le salon, manger les crêpes et regarder la télévision, comme elle l’avait proposé. Puis, à mon étonnement, plutôt que de lancer quelque chose susceptible de lui plaire, la demoiselle choisit de me demander si je voulais regarder quelque chose en particulier. Évidemment, ce n’était pas pour me déplaire, l’intention était plus que gentille de sa part, faisant même en sorte que malgré mon hésitation, je lui fis un petit sourire avant de finalement lui répondre dans un haussement d’épaules:  « Euh… Pas particulièrement. » toujours en gardant ce sourire, histoire de montrer que je ne boudais pas, que je n’étais pas indifférente ou quoi que ce soit, que c’était simplement parce que non seulement, je ne savais pas trop, et de plus:  « Je ne suis pas difficile, en fait. », ce qui avait pour effet d’expliquer majoritairement ma réponse relativement vague. Puis, après une petite pause, je décidai de lui demander:  « Il y a des trucs que tu aimes regarder en particulier, toi ? », me disant que si jamais elle voulait bien me répondre, non seulement, je pourrais trouver ce que nous pourrions regarder mais de plus, par la même occasion, cela pourrait me permettre d’en connaître un peu plus sur elle. Après, je savais que c’était une idée encore très lointaine mais peut-être pourrions-nous trouver un terrain d’entente, des points en commun ? Je devais admettre que pour le coup, c’était là l’idéal, mais encore une fois, cet idéal n’était probablement pas la réalité. Je pouvais très bien me faire des idées dans ma tête et être, au final, complètement à l’Ouest, comme je l’avais prouvé en pensant que nous allions manger dans la cuisine ou la salle à manger alors que pour le coup, nous mangions au salon, dans cette intallation sommes toutes sommaire mais qui, dans le cas présent, me convenait parfaitement.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Layali-Joy Blaze
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9549-blaze-layali-joy-si-tout-est-fini-moi-je-recommence http://www.your-family-tree.net/t9567-blaze-layali-joy-oui-mais-jamais-sans-moi
Pop corn !
❝ Métier : Lycéenne et modèle
❝ cupidon : n'est-ce pas ce bébé en couche culotte qui tire des flèches empoisonnées ?
❝ pseudo : PuddyPuddy
❝ crédits : pour le moment c'est moi
❝ avatar : Laneya Grace
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : je vais me calmer pour le moment =)
❝ Points : 1342
❝ Messages : 103
❝ depuis : 16/04/2016
❝ mes sujets : Dean BlazeJade BraxtonSarah-Jane HillsdoneLenaëlle MartinsCharly Wheeler

Un petit plus
MY LIFE TREE:


mot doux de Layali-Joy Blaze un Jeu 30 Juin - 9:54
Feat
Lenaëlle Martins
et Layali-Joy Blaze
Une Babysitters ?! Mais quelle horreur !!
J'ai proposé à la jeune femme que nous mangions les crêpes dans le salon, dans la télévision. J'aime bien quand on fait cela avec mes parents, on passe toujours une bonne soirée. Même si avec cette dame que je ne connais pas et avec qui ça a très mal démarré puisque à la base, j'avais en tête de tout faire pour la repousser et être un horrible adolescente, je pense que maintenant, nous pourrions presque passer une agréable soirée. Je dis presque car je me doute bien qu'elle puisse rester sur ses gardes après tout ce que j'ai put lui faire et lui dire étant la plus odieuse possible. Redoutant sans doute que ce soit un nouveau piège de ma part, pourtant celle que je lui montre maintenant, c'est la vraie moi. Mais je dois bien avouer qu'au début, je trouvais cela marrant. Elle était mon ennemi, cette nounou indésirable dont je devais à tout prix me débarrasser. Puis ses réactions toujours si douces, si contrôlées, si matures m'ont fait changer d'avis. Je ne pouvais pas faire vivre l'enfer à cette si gentille dame qui venait à la demande de mes parents. Mais je vais devoir trouver un plan contre eux maintenant !

Lenaëlle semble aimer l'idée de manger devant un film ou bien une émission rigolote. J'en suis bien contente, ça aurait vraiment été une soirée pourris si j'avais du la passer à manger mes crêpes seule dans la cuisine. Et ensuite j'aurais fait quoi ? J'aurais évité le salon jusqu'au retour de mes parents ? Je me serais amusée autant qu'une chaussette oubliée sous mon lit. Tandis que je retourne en cuisine pour attraper les différents ingrédients se mariant bien avec des crêpes, j'entends qu'elle me parle sans comprendre ce qu'elle me dit. Je me suis concentrée pour éviter de faire glisser le pot de nutella. Mais comme j'entends qu'elle n'insiste pas, je me dit que peut être elle réfléchissait à voix haute pour ce que nous pourrions regarder ensemble. Pourtant, quand je reviens dans le salon avec tout ce qu'il faut sur la petite table basse, elle ne semble pas avoir fait un choix. Il n'y a pas quelque chose en particulier qui lui fait envie ce soir, elle n'est pas très difficile. J'avoue qu'en y pensant, je n'avais pas prévus du tout que les choses se passent ainsi. Alors sur le coup, je n'ai pas non plus d'envie particulière.
« Et bien on va trouver, on peut toujours zapper les chaînes jusqu'à tomber sur un truc intéressant. C'est encore tôt, alors les films ou programmes n'ont pas encore du commencer. »

Je joins le geste à mes paroles, j'attrape la télécommande et j'allume la télévision, tombant sur une chaîne au hasard. Ce n'est encore que le journal info du soir. Et comme je ne m'y intéresse pas, je zappe sans demander l'avis de la babysitter.
« Tu voulais peut être regarder les infos ? Je n'ai pas trop regarder le journal, il y a bien trop d'horreurs qui se passent dans le monde et c'est différent d'un film d'horreur. Car un film c'est marrant, ce n'est rien d'autre qu'un scénario, mais là, c'est pour de vrai... »
Je lui mettrais la chaîne si elle souhaite regarder. J'irais faire d'autres crêpes en attendant que le programme se finisse. En attendant qu'elle me réponde, je continue de zapper sans m'attarder sur beaucoup de chaînes. Celles des dessins animés par exemple. On pourrait croire qu'à mon âge je puisse encore aimer cela. Bon d'accord, j'aime bien les disney, les pixar, les dreamworks etc mais il ne faut pas abuser. Les trucs genre bob l'éponge, les simpson ou autre pokémon ce n'est pas mon truc. Je ne suis pas vraiment jeux vidéos non plus. Je préfère passer des heures devant une chaîne youtube d'un blogueur marrant ou encore regarder des émissions sur les animaux ou sur la mode. Je suis encore trop jeune pour quitter l'école, ça occupe donc une bonne partie de mon temps et pour mon temps libre, j'en passe pas mal avec mon petit boulot de modèle photo pour la mode. Ce n'est rien de très glorieux pour le moment, j'apparais seulement sur les pub de différents magasines ou encore dans les catalogues de mode. Je fais cela depuis quelques années maintenant et j'adore ça, mais je ne sais pas encore si je veux en faire mon métier plus tard. À vrai dire, je ne sais encore absolument pas ce que je veux faire de mon avenir. Heureusement, j'ai encore le temps pour me décider. À force de zapper, je tombe sur une émission que j'aime bien regarder avec maman et papa. Une émission avec Steve Backshall, mission prédateur. On aime bien cet homme fou qui parcours le monde à la recherche de redoutables créatures.
« Tu veux regarder ça ? »
Jamais tu ne voudra revenir !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 27
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 1768
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Ven 1 Juil - 3:28
Layali-Joy & Lenaëlle
Comment ça, une nounou ?


Au bout du compte, ma tentative pour tenter d’en savoir un peu plus sur les goûts de la demoiselle fut, en quelques sortes, un échec. Non pas parce qu’elle avait complètement refusé de me répondre, mais plutôt parce qu’elle s’en était tenue à l’idée de zapper entre différentes chaînes pour trouver quelque chose qui pourrait nous intéresser toutes les deux. Ce n’était pas une mauvaise réponse, bien loin de là, mais elle n’était pas aussi enrichissante que je l’aurais espéré, pour être franche. Évidemment, je ne m’en montrai pas fâchée, raison étant que je n’avais pas été précise, alors ce n’était pas comme si la petite avait volontairement fourni une réponse peu développée. Pour le coup, je pouvais donc qu’en vouloir à moi-même, bien que je ne me serais pas vraiment vue lui poser la question de façon plus directe. J’aurais eu ma réponse, certes, mais clairement, je ne me serais pas sentie confortable dans cette situation, parce que même si les choses allaient pour le mieux en ce moment, il n’en demeurait pas moins que je n’avais pas envie que la demoiselle se hérisse contre moi ou quelque chose du genre alors que nous commencions tout juste à environ bien nous entendre. Au final, je me contentai de hocher la tête pour signifier que j’avais accusé réception de l’information, et aussi pour montrer que je ne m’opposais pas à l’idée. Je savais que pour le coup, c’était moi l’invitée, même si le terme n’était pas des plus appropriés dans le cas présent, il n’en demeurait pas moins que c’était sa demeure et que je n’étais clairement pas là pour m’imposer, mais pour m’assurer que tout se passe bien. Voilà pourquoi il me semblait un peu plus approprié de garder une attitude plutôt neutre, acceptant ce qu’on allait me proposer, tout simplement. Enfin, je ne gardai pas ma promesse bien longtemps au final, parce que sitôt que Layali-Joy me proposa de regarder les infos, je ne pus m’empêcher, sans même réfléchir, de grimacer quelque peu pour signifier que cela ne me faisait pas vraiment envie. Non seulement parce qu’à la télé, je n’avais pas vraiment l’habitude de les regarder - je n’avais pas l’habitude de regarder la télévision, point barre en vérité - me contentant plutôt de regarder vite fait sur ma tablette le matin avec mon petit-déjeuner - quand j’étais seule, ce qui était de moins en moins le cas avec la présence de Jensen dans ma vie à présent - mais de plus, il était vrai que regarder les informations sur ce qui se passait à travers le monde, surtout ces temps-ci, c’était déprimant. Jamais je n’aurais pu le mentionner plus clairement que Layali l’avait fait et ça, je lui fis savoir en lui répondant:  « Je ne saurais être plus d’accord avec toi. », me disant que pour le coup, c’était suffisant pour lui faire savoir par la même occasion que je ne tenais pas tant que ça à regarder les informations du soir. Et puis, ça je ne le dis pas par contre, je me disais que ce n’était pas approprié à passer une bonne soirée. Après tout, nous n’avions pas cinquante ans, nous avions certainement mieux à regarder tout en mangeant des crêpes ! Non pas que je portais un préjugé sur les gens de cinquante ans qui regardaient les informations, parce que moi-même je pouvais être quelque peu mémère quand je décidais de me poser devant une comédie romantique en tricotant ou bien en jouant au Sudoku, mais bon, clairement, je ne ferais pas une chose pareille en compagnie de l’adolescente. Tandis qu’elle changeait les chaînes d’une façon limite inlassable, je commençai alors à me préparer une première crêpe, me disant que le moment n’était pas mal choisi pour ce faire. Ayant envie d’une crêpe salée d’abord et avant tout, y mettant du jambon et du fromage, un mélange bien classique, mais tout de même efficace. Je finis tout juste de la rouler lorsque soudainement, Layali m’obligea à relever la tête pour considérer la télévision afin de regarder ce qu’elle me proposait. Les images ne me disant pas grand-chose dans un premier temps, je fronçai les sourcils, montrant ainsi que je réfléchissais si j’avais pu voir ça à un moment ou un autre, mais au final, parce que je n’y parvenais pas, même si pour le coup, cela semblait intéressant - pas mal plus que les actualités - je décidai de répondre:  « Pourquoi pas ? Par contre, je t’avoue que ça ne me dit rien. C’est quoi ? », tentant encore une fois d’en savoir un peu plus sur la demoiselle pour le coup, même si pour le coup, je me doutais bien que la réponse tournerait autour de l’intérêt qu’elle portait à cette émission. Mais bon, ce n’était pas plus mal ça, bien loin de là.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Layali-Joy Blaze
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9549-blaze-layali-joy-si-tout-est-fini-moi-je-recommence http://www.your-family-tree.net/t9567-blaze-layali-joy-oui-mais-jamais-sans-moi
Pop corn !
❝ Métier : Lycéenne et modèle
❝ cupidon : n'est-ce pas ce bébé en couche culotte qui tire des flèches empoisonnées ?
❝ pseudo : PuddyPuddy
❝ crédits : pour le moment c'est moi
❝ avatar : Laneya Grace
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : je vais me calmer pour le moment =)
❝ Points : 1342
❝ Messages : 103
❝ depuis : 16/04/2016
❝ mes sujets : Dean BlazeJade BraxtonSarah-Jane HillsdoneLenaëlle MartinsCharly Wheeler

Un petit plus
MY LIFE TREE:


mot doux de Layali-Joy Blaze un Lun 11 Juil - 10:50
Feat
Lenaëlle Martins
et Layali-Joy Blaze
Une Babysitters ?! Mais quelle horreur !!
Avec Lenaëlle, nous ne n'avons pas eu d'idée de film ou de série à regarder. Aucune de nous deux ne semblent s'être penchées sur le programme télé. Ou peut être que si, mais la jeune dame n'a rien trouvé qu'elle voulait regarder. Il y a certains soirs comme celui-là ou rien d'intéressant ne passe à la télévision et d'autres soirs ou, au contraire, on voudra regarder trois ou quatre chaînes à la fois. Au cinéma c'est pareil, on peut rencontrer de longues périodes avec tout plein de films sans intérêt à mes yeux et d'un coup tout va sembler intéressant. Peut être est-ce aussi du à un état d'esprit ? Du coup, j'allume le téléviseur et je zappe rapidement les informations du soir. De toute manière, c'est toujours trop déprimant en ce moment. Toujours le même refrain. À force, on a comprit que le monde allait mal ! Ma nounou semble être de mon avis. C'est plutôt étonnant. Habituellement, les adultes aiment regarder ces choses. Rien que pour se tenir au courant de l'actualité. Enfin, il y a toujours d'autres moyens pour être à la page. Enfin, je ne vais pas m'en plaindre. J'ai continué de zapper pendant un moment encore avant de tomber sur cette émission que je regarde assez régulièrement avec mes parents. Je n'ai pas pensé qu'elle pourrait passer à cette heure-ci car habituellement, elle passe plutôt en milieu d'après-midi. Nous regardions cela le mercredi quand papa prenait un jour et que maman était de repos. Par chance je n'ai pas toujours cours les mercredis. Enfin depuis cette année, c'est différent avec le lycée. Bien que j'y sois maintenant habituée, je regrette encore le temps où je pouvais profiter d'une coupure en milieu de semaine. Sinon, nous avions le week-end. Surtout le dimanche. Le matin on promenait le chien et après le repas de midi, on était tous devant la télé par temps de pluie ou quand il fait beaucoup trop chaud pour jouer dehors.

Bien sur, je suis comme beaucoup de monde, surtout comme beaucoup de filles. Je n'aime pas vraiment les araignées quand elles sont trop grosses, trop poilues à mon goût, alors le voir manipuler ces choses, je trouve cela dégoûtant. Mais heureusement, ce n'est pas une émission sur ces bestioles. Je pourrais dire que grâce à cet homme, je suis curieuse. J'avoue vouloir toucher un serpent pour voir comment est sa peau. J'ai déjà sortie des verts de la terre, mais est-ce la même chose ? Je ne pense pas. Bon, évidemment, je préférais toucher un serpent sans risquer de me faire mordre, ça ne doit pas être très agréable. Mais ce gars est complètement fou ! Cherchant tout naturellement un anaconda dans des marécage, il est déjà tombé sur un alligator. Il a fait plusieurs séjours à l'hôpital mais s'en est toujours sortie. Lenaëlle semble curieuse, elle ne connaît pas mission prédateur. Steve Backshall doit lui être inconnu également. En même temps, on ne peut pas dire que ce soit une émission à grand succès comme peut l'être the voice ! Ce genre d'émission, on ne regarde pas vraiment, on préfère les télé réalité plus atypique dans cette famille. Peut être n'aimera-t-elle pas.
« C'est une émission où cet homme s'est donné pour mission de trouver les 60 plus redoutables prédateurs dans le règne animal. Il parcourt le monde et dégote les petites et grosses bêbêtes les plus dangereuse qu'il puisse trouver. C'est parfois dégoûtant quand il s'amuse avec des milles pattes géants ou d'énormes araignées, mais on apprend quand même plein de choses sur ces animaux dangereux. Il y a peu d'émission qui en parle. Je ne sais pas si tu as parlé avec ma mère quand elle t'a engagée, bien que je pense plutôt que tu ai eu affaire à mon père, mais elle est assistante vétérinaire et elle est engagée auprès d'une association qui défend la cause animal, alors dans la famille on aime bien en apprendre plus sur les animaux. »
Après ce long discours, je trouve qu'il est temps que j'attaque à mon tour les crêpes que j'ai préparée. Avant d'en attraper une, je donne la télécommande à la madame blonde au cas où elle voudrait changer de chaîne. Puis je mets du jambon et du fromage avant de me régaler avec une première grande bouchée. Maintenant, je réalise que j'ai drôlement faim, mais il ne faut pas que je mange trop vite, ou sinon je vais avoir mal au ventre comme ça m'arrive assez régulièrement. On me le dit trop souvent, je mange trop vite. Je suis bien trop gourmande !
Jamais tu ne voudra revenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 27
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 1768
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mar 2 Aoû - 0:07
Layali-Joy & Lenaëlle
Comment ça, une nounou ?


Au fur et à mesure que la petite demoiselle m’expliquait en quoi consistait ce que nous étions en train de regarder, je compris pourquoi je ne m’étais jamais attardée sur cette émission en particulier avant aujourd’hui. Non pas que les premières images que je voyais me dégoûtaient totalement, mais plutôt parce que ce n’était pas le genre de chose qui me plaisait en temps normal. Peut-être que j’étais un tantinet trop romantique, peut-être que je préférais les choses plus belles, moins crues, mais niveau animalier, je préférais ce qui était simple. Après tout, j’avais grandi sur une ferme, avec des chevaux en grande majorité. Je possédais un chat, je ne dirais pas non à l’idée d’avoir un chien à un moment ou un autre, mais clairement, ce ne serait pas mon genre d’adopter un iguane, une tarentule ou quelque chose du genre. Certains pourraient dire que j’étais un peu chochotte pour le coup, mais je m’en moquais un peu. Malgré cela, j’écoutai l’explication de Layali jusqu’au bout, et je me congratulai même de le faire, parce qu’elle termina son propos sur un dire qui m’étonna, m’amusa et m’attendrit, tout ça en même temps. Cela m’étonna parce que je ne pensais pas qu’il y avait un rapprochement entre cette émission et le métier de sa mère, m’amusa parce que je trouvai adorable la façon dont elle en parla, m’attendrit parce que c’était mignon, même si ça, je le gardai pour moi parce que clairement, je me doutais bien que l’adolescente ne voudrait pas qu’on lui dise qu’elle était trop chou ou un truc du genre. Enfin, c’était là que mon hypothèse, peut-être qu'au fond, ça ne la gênait pas ou plus encore, ça lui plaisait, mais je préférais m’en tenir à la discrétion pour le coup, ne voulant clairement pas me la mettre à dos alors que je réussissais tout juste à la faire parler un peu plus. Après, peut-être que ma crainte était ridicule, voire infondée au final, mais je préférais jouer encore un peu la prudence et ne pas la prendre pour acquise. De toute façon, j’étais d’avis que personne ne pouvait être pris pour acquis. Mes expériences de vie ne me permettaient plus de prendre les gens totalement pour acquis. Enfin, il y avait moyen de le faire sans être totalement méfiante, et je n’étais pas méfiante en ce moment, je jugeais juste que j’avais besoin d’un peu plus de temps, d’une conversation peut-être un peu plus développée, quelque chose comme cela. Mais pour faire une conversation développée, il fallait discuter, écouter, tout ce qui venait avec. De ce fait, je me mis un point d’honneur d’écouter Layali jusqu’au bout, apprenant au final que sa famille était intéressée par la découverte des animaux. Souriant doucement à la fin de ses dires, je reportai pendant un bref instant mon attention sur le téléviseur, tentant de regarder l’émission avec, si je pouvais le dire ainsi, un regard nouveau. Enfin, cela ne changea pas totalement mon avis sur ce genre de créatures, mais disons que je comprenais un peu mieux pourquoi elle s’intéressait à ce genre d’émission, ce qui me poussa, même si elle me donna la télécommande - que je pris dans ma main - à ne pas toucher à quelconque bouton, parce que je me disais que changer de chaîne, à ce stade, serait impoli, d’autant plus que je ne pouvais pas vraiment prétendre que je connaissais ce qui était en train de passer à la télévision et que je voudrais regarder autre chose. Bien sûr, il y avait des trucs que j’aimais plus que d’autres, mais de là à suivre religieusement une série ou quoi que ce soit, pas exactement, alors l’horaire des programmes télé, je ne les connaissais pas par coeur, bien loin de là. Par contre, je ne fus pas en mesure de totalement me montrer captivée par la télévision, encore moins avec la présence des crêpes, puis de la demoiselle, à qui je décidai de demander au final, à tout hasard:  « Et toi, que voudrais-tu faire comme métier ? » On m’avait déjà mentionné vite fait qu’elle avait une carrière à côté du lycée, mais qui sait, peut-être était-ce temporaire ? Ou bien voulait-elle s’engager dans une déviante ? Je ne savais pas trop, et je me disais que comme question, ce n’était rien de bien méchant. De plus, elle avait pour qualité d’être simple, faisant en sorte que si jamais Layali préférait regarder son émission plutôt que de parler, alors j’arrêterais là, mais avant de prendre une décision, je préférais voir comment elle allait réagir.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment ça une nounou ? (Feat Lenaëlle ♥)


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au sud de la ville :: Les toits du sud de Pasadena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-