caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez
 

caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?


→ YOUR FAMILY TREE :: la naissance et les actes et vous avez une famille :: Il faut marcher pour grandir :: En la mémoire du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Dim 24 Aoû - 22:56
caleb&reed
papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?

Bonjour les oiseaux, il devait être environ 8 heures du matin alors tout ce que je pensais en ce beau dimanche était de faire une grasse matinée. Oh oui, un gros dodo aussi long que… qu’un tour du monde ? Oui, c’est bien ça comme longueur. Je ne bossais pas mais après c’était un peu normal comme nous étions dimanche et rêvant de nounours, de Cordélia et de Cordélia et de Cordélia mais oui, il y avait aussi un nounours dans mon rêve mais chut. Ce n’était pas un rêve érotique enfin… non mais vous me prenez pour qui ? C’était juste un rêve comme tous mais voilà que le soleil me dérangeait réellement. J’inspirais doucement en tournant en rond dans mon lit depuis 20 minutes. La lumière venait d’un toit au-dessus au mur et quand le soleil tapait, il tapait et je ne pouvais donc que me réveiller. Je soupirais doucement. Je me cachais même sous mes draps blancs. Vêtu simplement d’un boxer et c’était tout, je faisais ma nuit comme les bébés. La soirée avait terminée tard tout de même car j’avais préféré passer celle-ci à regarder les films de loups… Underworld. Croyez-le ou non, je kiffais ça bien plus que les films de Marvel entre Iron Man et le Pinguoin de Batman. J’inspirais doucement. Je n’arrivais réellement pas à dormir en paix et rêver en paix de Cordélia. Le soleil parfois, qu’est-ce qu’il pouvait me casser les couilles. Et c’est là que je sentis des mouvements dans le lit. Des pas légers… mais perceptible. Je sentais même le drap tirer un peu. Je grommelais alors quelques petits trucs incompréhensibles. Etais-ce un animal ? Non, on n’en avait pas donc comment se pourrait-il ? Je faisais une petite moue. Il n’y avait qu’une chance que cela soit Reed… et donc pas trop le choix. Je me tournais alors sous les draps pour les retirer du haut de ma tête. Je le regardais alors en faisant une moue. « Bonjour asticot ! », disais-je alors à moitié endormi et les yeux mi-clos. Je n’avais pas pu me réveiller que voila, voila et il était là face à moi. J’inspirais en passant la main sur mon visage et le frottant en finissant par faire de même dans mes cheveux. « Il est seulement 8 heure du matin ! », disais-je en arquant un sourcil car dans le fond, il était tard mais un dimanche ? Non mais je voulais qu’il soit tôt. J’avais besoin de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Dim 24 Aoû - 23:55
J'ouvrais les yeux allongés sur le côté après avoir passé une bonne nuit de sommeil sans me souvenir de quoi je rêvais. Je savais juste que j'avais bien dormi et qu'il était dans les environs de huit heures d'après mon réveil Dark Vador. Je me frottais alors les yeux et je me tournais sur le dos. Chaque matin, je faisais comme les grands et je trainais au lit même si moi, c'est trente secondes. Je comptais me lever quand je remarquais quelques choses d'anormal. Mon short de pyjama était pointu vers mon petit oiseau et je me demandais pourquoi. Je soulevais légèrement mon élastique du pyjama pour contrôler que tout allait bien là dessous et je fus surpris de voir mon robinet un peu plus grand, plus dur et plus droit que d'habitude. Bah ? Il avait quoi mon zizi ? Il a peut-être grandi pendant la nuit, mais là, ça ferait beaucoup d'un coup.

Je me disais alors qu'il voulait que je fasse pipi et je me tirais de mon lit pour courir jusqu'au toilette. Pas de temps à perdre, je ne veux pas qu'il explose. Ah non ! Une fois ma vessie vidée, je contrôlais la tuyauterie et je constatais avec inquiétude que rien ne changait et ca commencait à me faire peur. Je ne voyais qu'une solution, demandé conseil à mon papa ! Après tout, lui aussi c'est un garçon alors il doit savoir quel est mon problème. J'espérais, car je ne voulais pas être malade de l'entre-jambe, ce n'est pas cool. Ah moins qu'il ait toujours été comme ça et que je l'avais jamais vu ? Peut-être, je ne sais pas.

J'allais donc dans la chambre de mon papa et je voyais qu'il dormait encore. C'est normal, à part la semaine où il vient me réveiller, je suis toujours debout avant. Je m'approchais de son lit et j'allais le réveiller à ma façon et pas comme un sauvage qui saute partout. Je grimpais doucement sur son lit puis je me mettais à genou à côté de lui. Je comptais le secouer et l'appeler en lui secouant doucement l'épaule, mais il se réveilla avant. Je le voyais bouger sous son drap et d'un coup, je me demandais si son arrosoir faisait comme le mien aussi, bah, je compte lui demander des explications de toute façon. Je le voyais sortir la tête de son drap en faisant une sorte de tête boudeuse en me disant bonjour. Même qu'il m'a appelé asticot. Je lui fis alors un sourire dont j'avais le secret et dont il était habitué. "Bonjour papounet ! " Je le laissais finir de se réveiller tranquillement et je passais au-dessus de lui pour aller m'allonger de l'autre côté du lit tout en l'entendant râler sur l'heure. C'est vrai que même si je lui laisse rarement faire de grasses matinées, d'habitude, je vais regarder les dessins animés avant de le tirer du lit. "Je sais, mais j'ai un problème" lui dis-je en prenant une mine très inquiète comme si j'allais lui annoncer quelque chose de grave. "J'ai quelque chose à te demander" Commencais-je en jetant un regard instinctivement vers mon entre-jambe toujours dressé bien que moins qu'à mon réveil. Je devais savoir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Lun 25 Aoû - 18:37
caleb&reed
papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?

Lente agonie, je voulais mourir de sommeil et ne jamais me réveiller telle une belle au bois dormant dans son monde de rosiers. Je voulais pouvoir dormir et rêver de la douce Cordélia et surtout sexy car oui, elle était canon comme un avion. Je suis un homme et j’aime les avions. Oui, je vous l’assure. Etant réveillé par les doux pas d’un enfant hippopotame, je m’étais redressé sous les draps et moi, pas mon mât bien entendu. J’avais regardé la douceur de voir un gamin de 6 ans… mais à mi-clos. Je vous le jure qu’il n’y a pas plus doux. Ou pas. Mon regard se posant alors sur cet enfant qui me disait bonjour d’un mot familier. Papounet. C’était étrange parfois ce surnom… mais je m’en fichais car j’adorais être ce papa que l’on n’allait pas père. J’aimais être tout pour Reed et surtout être son monde tout comme un père devrait le rêver. Le mien n’était pas aussi parfait que je le pensais. Il ne l’était même pas du tout. Le mien avait perdu toute perfection à mes yeux tout comme César a sûrement perdu sa couronne de fleur dans son empire. Alors que l’heure était un souci, je le regardais un peu plus attentivement. Il semblait inquiet. Que c’était-il passé ? Pas franchement réveillé pour m’alarme, je l’écoutais alors en tentant de garder mes yeux ouverts tout en évitant de lever les yeux vers le soleil. J’avais peut-être peur d’y voir le petit Jésus ou Dieu qui me donneraient un conseil avisé. Je regardais d’instinct son regard se baisser sans avoir le temps de parler et oui, pouf… popole tenait le chapiteau. J’arquais alors un sourcil. Non, je n’étais pas surprise du tout car c’était naturel mais en ce moment… je préférais que Reed soit une fille car j’aurais eu encore quelques années pour lui expliquer la vie et son corps ou peut-être même qu’une autre personne aurait pu le faire. J’aurais eu le temps avant de lui expliquer pourquoi elle doit porter des soutifs mais non, le mât était levé. J’arquais un sourcil. Je ne savais pas quoi dire du tout. J’ignorais simplement quelles étaient les bons mots. Je penchais doucement la tête en frottant alors mes yeux. Mince quoi. Comment mon père m’avait-il expliqué ça ? Je n’en savais plus. Je restais bouche-bée avec un rictus. J’étais coincé. Je pourrais dire : tu demanderais à Cordélia ou mamie ou tatie mais non. Je le regardais depuis une demi-minute comme un con. « Euh… », disais-je en fronçant les sourcils. « C’est normal ! », rajoutais-je tout bonnement pour ne pas qu’il s’inquiète encore plus mais bon, je ne savais pas vraiment comment lui expliquer pourquoi c’était normal. Il était jeune. « Cela ne sert pas qu’à faire pipi ! », disais-je aussitôt sans vraiment savoir comment expliquer ça à un enfant. Je me sentais vraiment nul. « Je… », et je n’arrivais rien à dire de plus que ça, c’était con et stupide. J’aurais pu comparer son zizi à une banane qui est dur parfois quand elle dort et devient molle au soleil mais disons que j’allais éviter pour l’instant. Je ne voulais pas vraiment avoir cette question du pourquoi c’est normal et pourquoi avais-je l’impression que je n’y couperais pas ? J’inspirais doucement. « Papa aussi parfois à ça ! », disais-je en espérant pour que cela suffise. « Il ne va pas exploser… », rajoutais-je un peu perdu d’une voix remplir de gêne. J’étais gêné, oui. Je ne savais pas encore qu’il était temps de parler de l’attribut masculin avec le roseaux !
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Lun 25 Aoû - 22:02
Mon père avait de la chance, je n'étais pas le genre de gamin insupportable qui entre dans la chambre en hurlant comme un monstre et en sautant partout. Non moi, ma technique était plus douce, mais elle passait mieux. Je m'agenouillais près de lui et je le secouais doucement en l'appelant d'une petite voix. Enfin, cette fois-ci, il s'était réveillé presque tout seul donc tant mieux. Il me disait bonjour avant de râler, c'était un bon signe en plus alors je lui avais dit bonjour. Mais en fait, il avait juste inversé les phases, car il râlait juste après, je passais au-dessus de lui pour m'installer de l'autre coté tout en me justifiant d'une mine inquiète. Je n'avais toujours pas oublié mon problème sans doute très grave. Je lui expliquais alors avoir un problème en pointant du regard la source du problème. Papa aussi suivait mon regard et il fut surpris, enfin non pas surpris, mais il ne disait rien. J'espérais que ce n'était pas trop grave pour ce silence. Il ne disait vraiment rien, et cela commençait à m'inquiéter. Je n'osais même plus bougé au cas où cela aggraverait mon cas. Et oui, ce genre de problème, je suis sûr que ça ne doit pas arrivé tout le temps. "Papa... C'est grave ?" Au moins, il finissait par me répondre que c'était normal, je fronçais doucement les sourcils "Mais non... Il n'est pas comme ça d'habitude". Je fis les grands yeux quand il me disait que cela ne servait pas qu'à faire pipi. Je me grattais derrière l'oreille avec incompréhension, bah à quoi il sert le petit oiseau à part à faire pipi. Non, je ne voyais vraiment pas. "Ah bon ? Bah à quoi alors ?" Je me sentais très bête, mais je ne comprenais vraiment rien de ce qu'il e disait, je ne comprenais pas pourquoi il me parlait de façon si bizarre. Franchement, il expliquait très mal alors que d'habitude, je comprenais ce qu'il me disait, mais là, ce n'est pas avec trois pauvres mots alignés que j'allais aller loin. Enfin apparemment, c'était normal vu que lui aussi avait ça des fois... Quoi ?! Lui aussi, mais je ne savais pas. Bon, il faut dire que je ne fixais pas à longueur de journée le kiki de mon papa, mais tout de même. "C'est vrai ? Toi aussi ? " Lui dis-je presque content de voir que je n'étais pas le seul. Je me sentais soutenu dans la "maladie" alors que tous les hommes de tous les âges étaient comme moi. Enfin, il me rassurait en me disant qu'il n'allait pas exploser ! Ouf, j'allais garder mon robinet intact. Je ne voulais pas devenir une fille car tout à exploser. Han, mais ça veut dire que les filles au début, c'était des garçons ? Compliqué, tout ça... ! " Mais alors pourquoi il est bizarre si c'est normal ? ..." Je voulais des réponses claires et pas vagues et je voulais que ma nouille redevienne normale " Et comment on fait pour que ça soit normal comme avant ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Mer 27 Aoû - 3:32
caleb&reed
papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?

Ce souci était assez compliqué à expliquer. Bien sûr, ce n’était pas la première fois que ça arrivait et je peux vous certifier qu’il avait souvent le zizi en l’air quand je lui changeais les couches et qu’il fallait nettoyer son popotin correctement. Il aimait ça… techniquement ce n’était pas qu’il aimait mais une réaction naturelle du corps mais soit. J’avais du mal à en parler, ce n’était pas un sujet facile à aborder avec un enfant de 6 ans. Je voulais qu’il ignore encore toutes les choses de la vie pendant des années et qu’il ne sache pas que les filles ne sentent pas mauvais mais qu’elles peuvent parfois avec un parfum qui nous rend toujours fous. Je ne savais pas comment éviter de le changer à cause d’un simple mot, une simple phrase. Je ne voulais pas que mon petit prince grandisse trop vite et pourtant ? Cela allait arriver. Bien sûr, je n’avais pas encore eu la question : comment on fait des bébés car là, je vous jure que je deviendrais rouge comme une tomate et je préférais ne pas penser quoi répondre. Je sais que je suis un homme et pas une femme et que je suis un grand monsieur mais quand même… parfois je voulais être la personne qui pourrait trouver comment faire le gosse qui saurait tout ça à la naissance et grandirait avec ce savoir. Je fus surpris alors qu’il semblait lui aussi surpris que j’ai aussi parfois mes érections mais en fait… sans ça, il ne serait pas là du tout. Et par contre le fait que je sente un peu de bonheur me fit rire nerveusement. « Oui, moi aussi et… », j’allais dire un truc mais je me ravissais tout aussitôt car lui dire que c’était souvent et même très souvent, je ne pouvais pas par contre. Non mais je voulais conserver son esprit chaste sachant que les jeunes sont de plus en plus précoces. Je lui disais alors qu’il n’allait pas exploser tout naturellement et lui souriant doucement. Sa question après me fit rire nerveusement à nouveau. Comment expliquer ? Je n’en savais rien. Je voulais être partout et ailleurs en ce moment. « Punaise, pourquoi tu n’es pas une fille ? », murmurais-je entre mes dents et me haïssant d’avoir un petit têtard qui ai fait un petit garçon car c’était plus simple de lui dire : tu saignes car tu es une fille mais tu n’es pas blessée, c’est la vie. Enfin peut-être ne pas puis lui exploser pourquoi elle a des seins ? Le plus simple étant qu’il aurait suffi de l’envoyer vers une femme pour me débarrasser de la corvée. Et pire serait le moment où nous parlerions de sexes. Oh non, mon dieu et j’allais devoir lui apprendre à acheter des capotes. Les acheter c’est simple mais trouver la taille ? Ouech, ça c’est compliqué. Je passais alors une main dans mes cheveux et allant ensuite gratter mon menton. « Une douche froide ? », lui proposais-je alors en arquant un sourcil. « C’est très efficace avec moi… et t’en prendras souvent quand tu seras plus grand ! », disais-je en riant doucement et le regardant. « Non vraiment, ce n’est rien de grave… il est comme ça car c’est naturel. Parfois ton pénis… », disais-je avec le terme scientifique mais me demandant si c’était approprier et je ne savais même plus ou me mettre. « Zizi si tu préfères… deviens tout dur quand on le touche ou enfin quand tu rêves de licorne et d’arc-en-ciel aussi ! », disais-je en souriant doucement. C’était mieux que de lui dire que je rêvais de femmes nues et que bim, popol se réveillait. « Concentres-toi pour penser à des choses tristes et que tu n’aimes pas aussi… », disais-je pour ne pas dire horrible comme des personnes moches et pas sexys. C’était pratique pour moi de penser à des sorcières aux nez crochus avec des verrues et paf, ça partait. « Tu devrais envoyer des sms à ta mère pour lui demander, elle s’y connait mieux sur le sujet ! », disais-je avec un sourire sournois. Oh oui, renvoyons la balle à Nikki. « Sinon Cordélia aussi… », rajoutais-je en me demandant ce qu’elles diraient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Mer 27 Aoû - 22:35
Je n'avais jamais remarqué auparavant ce genre de détail et je venais de réaliser aujourd'hui. Surement, quelque chose qui marquait la fin d'un âge et le début d'un autre, en tout cas moi, j'avais vraiment, mais vraiment peur. C'est pour ça que j'avais demandé à papa, lui, il savait tout alors il pourrait surement me répondre, après tout quand j'étais malade parfois, il trouvait ma maladie avant d'aller voir le médecin, c'est l'habitude qu'il disait alors peut-être qu'il trouverait l'origine de ma maladie. Mais il ne me répondait pas tout de suite, pourquoi ? Dans ma petite tête de blondinet, je ne réalisais pas que la question que je venais de lui poser pouvait être gênante, dans mon esprit, c'était comme lui dire que j'avais un rhume. En tout cas, le plus surprenant pour moi fut quand il m'avouait que ça lui arrivait aussi. Bah, je ne lui bloquais pas dessus, mais je n'avais jamais vu et sur moi ça se voyait quand même donc normalement ça devait se voir encore plus chez lui. Enfin bref, je me sentais moins seul au monde, et même si c'est idiot, je semblais content que ça lui arrive aussi, je ne serais pas seul à porter ce fardeau. Il confirmait mes dires, mais ne finissait pas sa phrase, et moi, j'étais curieux et je voulais tout savoir sans me dire que finalement, je me serais bien passé de l'information "Et quoi ?" Enfin, c'était rassurant, je n'allais pas exploser et j'allais conserver ma nouille intacte enfin nouille là, c'était un peu trop dur pour en être une quoi que ça redescendît doucement. Alors vu que j'étais peu à peu rassuré, je commençais à poser de plus en plus de questions auxquelles papa avait de plus en plus de mal à répondre, mais je voulais savoir. Et oui, c'est ça de faire un fils curieux. Je pris d'ailleurs une mine choquée quand il me demandait pourquoi je n'étais pas une fille avant de faire semblant de bouder. "Ah non, je ne veux pas être une fille... C'est nul les filles !" Ca c'était dit mais c'est le genre de pensée qui traverssent la tête des petits garcons. Si dans dix ans, je redis ça papa devra s'inquiéter, mais pour le moment, ce n'est pas grave. Il me suggérait alors une douche froide pour tout calmer et je réfléchissais, je ne suis pas fan de l'eau froide, personnellement mon eau est limite au maximum quand je prends un bain ou une douche. Finalement, j'avais droit à un début d'explication presque convenable alors j'écoutais attentivement, je n'avais pas trop compris un mot et il semblait le remarquer puis il reprenait avec un mot que je comprenais jusqu'à ce qu'il me parle de licorne. Il faudra que je lui dise un jour que ça n'existe pas... Mais ... Si dès que je me touche, il devient dur comment je vais faire pipi moi ? Je vais même plus oser aller aux toilettes. "Ah ... D'accord ! Mais ca sert à rien c'est nul" Je commençais tout de même à comprendre certaine chose. Déjà je n'avais plus peur et puis c'est bon, mon petit kiki avait retrouvé son était normal de knacki ball donc je ne me faisais plus de soucis. Toutefois je restais tout de même curieux sur le sujet, mais devoir penser à des choses tristes je trouve ça dommage. Enfin, il me suggérait d'envoyer un message à maman ou à Cordy pour leur demander. Ce serait peut-être une bonne idée, peut-être qu'elles seront mieux m'expliquer quoi que. "Mais c'est des filles... Elles peuvent pas savoir... Si ?" Tout en lui demandant, j'escaladais à nouveau le lit pour descendre à la recherche de son téléphone. Pas de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Jeu 28 Aoû - 2:59
caleb&reed
papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?

Et quoi ? Quand il demandait, je secouais doucement la tête sans penser au « rien » que je pourrais dire tout simplement. Les questions s’enchainèrent et je voulais simplement et bêtement qu’il soit une fille ce que je soufflais entre les dents mais pas assez pour qu’il ne l’entende pas. Cela n’était pas passé par l’oreille d’un sourd. Malheureusement pour moi et oui. Je riais doucement alors qu’il disait ne pas vouloir des filles et que c’était nul les filles. Je me contentais de finir par sourire. Je savais qu’il ne dirait pas ça longtemps même si je voulais que cela soit dans 20 ans mais punaise. J’avais l’impression d’être pire qu’une mère. C’était typiquement ce que la mienne me disait mais j’étais un papa. Plus viril et costaud. Enfin soit, je ne voulais pas que mon petit garçon devienne un mot. Peut-être que si dans un sens, il se débrouillerait mais justement, il n’aurait plus besoin de moi. C’était peut-être une chose qui m’effrayait un peu trop. Je finissais alors à lui faire une petite explication mais encore trop étrange, trop enfin, ce n’était pas du coup la bonne réponse à lui donner. Ce n’était même pas du tout bon pour lui car je savais que le prendre pour un gamin et ne pas lui parler comme un adulte allait tout simplement le rendre con. Le pauvre. Je ne voulais pas que mon fils soit con. Et puis d’abord les licornes ça existe, non mais et je te zut par la pensée. T’en as jamais vu, tu ne peux pas dire que ça existe pas. Na. Enfin soit. Il me disait alors que ça ne servait à rien, je riais doucement et je finissant tout naturellement à lui dire de demander à Cordélia et à Nikki. Je le regardais alors aller près du téléphone et j’arquais un sourcil. « T’en fais pas, elles aussi ont des soucis qu’on a dû leur expliquer quand elles étaient petites ! », disais-je en arquant un sourcil et le laissant chercher le portable qui était pourtant simplement sous mon oreiller car mignon comme j’étais ? Je m’étais endormi en appelant Cordélia après mon film. Je passais la main sous celui-ci pour lui tendre. « Il est là ! », disais-je tel un abruti car dire ça, c’était plus facile que d’expliquer pourquoi il avait son zizi qui faisait coucou le matin. J’inspirais doucement en le laissant envoyer quelques sms et tapotant alors sur le lit. Je devais prendre mon courage à deux mains pour tout lui expliquer. Je ne voulais pas que mon fils soit con. Je savais ce que ça faisait de se rendre compte qu’on ne nous avait pas clairement dites les choses. Ma mère ne m’avait pas expliquée l’horreur de vivre avec mon père avant. J’avais toujours cru celui-ci parfait et au final ? Pas du tout. « Reed… tu sais, un jour, tu ne trouveras pas les filles nulles… en fait, tu les verras grandir. Elles auront de la poitrine qui va pousser… elles auront aussi plus de formes et des cheveux qui te donneront envie d’y passer la main ! », disais-je en préférant dire qu’il voudrait passer la main dans ses cheveux. « C’est à ce moment-là que ça te sera utile en fait. C’est quand tu trouveras une fille sexy, belle, charmante et que son parfum te donnera envie de l’embrasser ! », disais-je tout naturellement et évitant de regarder mon fils dans les yeux car je ne voulais pas me rappeler qu’il n’avait que 6 ans et punaise. « A ce moment-là, tu pourras grâce à ça… faire des bébés par exemple ! », disais-je sans dire « faire l’amour » ! J’allais éviter de parler pornographie avec mon fils aussi sinon ça n’allait pas du tout le faire et j’étais déjà rouge. Je ne savais pas ou me mettre. « C’est tout nature, c’est normal en gros et si cela ne m’arrivait jamais, tu ne seras jamais venu au monde. Tu es là à cause de ça enfin non grâce à ça ! », disais-je en arquant un sourcil. « Mais évites de faire des bébés aussi jeune ! », rajoutais-je tout naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Jeu 28 Aoû - 20:06
Il ne continuait tout de même pas sa phrase, mais sur le coup, je ne le remarquais pas, j'avais vraiment trop de questions à poser et le voilà en train de me dire que j'aurais dû être une fille. En fait, il l'a dit doucement, mais pas assez pour que je n'entende pas. Moi une fille ? Mais c'est la pire des choses qu'il puisse me souhaiter. Moi, je suis content d'être un garçon et je lui faisais savoir mon avis sur la question : les filles, c'est nul ! Non mais vraiment, je ne pensais pas que mon papa voulait que je soit une fille, je croyais qu'il était content d'avoir un fils. En plus, les garçons, c'est mieux ça fait pipi debout et oui rien que ça. Alors il commençait des explications un peu farfelues. Il me parlait de licorne, d'arc-en-ciel, de toucher et de rêve. Non mais en fait, il croit vraiment que je suis une fille ? En plus, moi, je dis les licornes ça n'existe pas et tant pis que tu dis le contraire papa, tu me mens déjà assez sur le père Noel et la petite souris ! Personnellement avec toutes ces petites informations que papa me donnaient, j'en concluais qu'avoir le robinet tout dur, ça ne servait strictement à rien à part rendre le passage au toilette plus compliqué. Du coup, il me disait de demander à Cordélia et Nikki, mais dans ma logique, en étant des filles, elle ne pouvait pas savoir. Mais je suivais quand même son conseil et je cherchais son téléphone qu'il finit par sortir de son oreiller et de me tendre. Je l'attrapais et j'envoyais un sms au deux, je savais me servir de l'appareil dans l'a peu près et j'écrivais avec des fautes monstrueuses, mais normalement, elles devraient me comprendre. Puis je le voyais tapoter sur le lit et je comprenais le message, en quelque seconde, j'étais installé à côté de lui. Je constatais que je l'avais dérangé au réveil et que le pauvre n'était même pas encore tiré de ses draps que je l'avais bombardé de question. Je posais alors mon regard droit sur lui tout en l'écoutant m'expliquer qu'un jour, les filles ne seront plus nulles et que je voudrais passer la main dans leurs cheveux. "Euh..."Je me grattais l'oreille, c'est mon tic quand je ne comprends pas tout enfin si j'avais compris dans les grandes lignes, en gros: je comprendrais quand je serais plus grand. Il continuait ses explications, apparemment avoir un kiki dur me sera utile quand je trouverais une belle-fille et que je voudrais l'embrasser. Berk, jamais je poserais mes lèvres sur la bouche de quelqu'un, c'est dégoutant. Je grimaçais et mon père devait d'ailleurs connaitre la signification de cette tête. Et c'est à ce moment que je pourrais faire des bébés... "Avec mon zizi... C'est possible ? "Je lui faisais à nouveau un regard étonné. Donc on fait des bébés avec une entre-jambe au garde-à-vous puisque je suis venu grâce à ça. J'étais tout de même sceptique et pas qu'un peu puis je riais quand il me disait de ne pas faire de bébé trop jeune, je fis non de la tête. Ça ne risquait pas, je n'avais pas la maman pour et en plus, je ne savais pas vraiment comment faire. Et d'ailleurs, je lui demandais "Mais, comment on fait les bébés ?" Alors ce n'était pas la cigogne qui les emmenait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Dim 21 Sep - 18:56
caleb&reed
papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?

Ce qui était certain était sûrement que dans le futur, je laisserais Cordélia se charger d’apprendre tout ça à nos enfants à deux et même que Nikki s’occuperait de Reed par la suite, c’était stupide mais ça me traumatisait en quelques sortes. Je devenais dingue rien que cette situation qui me disait : punaise, mon fils ne devra jamais utiliser son entrejambe, jamais. Je ne voulais pas qu’il devienne un homme mais pourtant je voulais un gamin intelligent donc ça voulait dire que je ne devais pas lui raconter des conneries. Il est pourtant si jeune. Non mais quand même, pourquoi ? Mais pourquoi ? Je ne voulais pas parler de ça avec lui, pas si tôt. Et pourtant. Comme quoi, on ne nous demande jamais notre avis et encore moins les enfants. Ils ne vont pas attendre qu’on soit prêt à couper le cordon pour parler de sexe avec nous. C’est de plus en plus tôt. Cela m’étonnait même que Disney ne sorte pas des films ou la princesse fait un bébé avec Jafar devant la tête des enfants qui trouveraient ça bizarre. Je pouvais juste expliquer que Cordélia était comestible s’il me voyait en train d’embrasser sa peau… tout ça qui est simple à dire. Dans ma tête, c’était une conversation aussi pire qu’un champignon assez mauvais qui vous donnerait envie de mourir sur place. Si je pouvais, je me cacherais sous mon lit mais je ne pouvais pas. C’est possible avec un zizi ? J’avais hoché la tête et bim… c’est alors que cette question dévalait comme tombée du ciel. Non, le curieux quand même. J’attrapais alors l’oreiller vide à côté de moi pour le mettre sur ma tête et me cachant dans un soupire. « Mon dieu, sauvez-moi ! », avais-je maugréé sous mes plumes en levant les yeux. Je pourrais danser comme un idiot que ça ne serait pas pire embarrassant et même en public. Puis de toute manière, je danse bien même quand je danse comme un idiot car faire l’idiot, je sais aussi le faire. Je suis parfait quoi, ou pas. Je retirais alors le cousin de ma tête en le regardant. « Tu n’as pas l’âge pour le savoir, quand tu voudras faire un bébé, demandes-moi ! », disais-je tout satisfait en me redressant et me levant. Comment ça je fuyais ? Oh oui, totalement et même si je voulais retourner dormir. Je regardais alors Reed. « Il est descendu ? », demandais-je pour son zizi surtout. Oui, je demandais ça en me disant qu’il ne faudrait peut-être pas en fait. Non. Il ne fallait pas. Je soupirais doucement en regardant l’enfant. « Tu veux un déjeuner de roi ? », demandais-je tout naturellement en lui souriant. Allais-je être sauvé ? Je n’en savais rien mais moins nous parlerions de son troisième pieds, mieux ça serait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Invité ► un Mar 23 Sep - 15:08
Il y a ce passage dans la vie où l'on remarque quelque chose et ou on se rend compte que cette chose est souvent près de nous, et bien aujourd'hui, j'avais découvert quelque chose sur mon corps et je n'en étais pas peu fier, je me sentais grand ! Mais mon papa lui semblait vraiment très mal à l'aise et je ne comprenais pas pourquoi, car la pudeur vient avec l'âge or, je ne semblais pas l'avoir encore dévellopé. Mais je ne voyais absolument pas le mal, en plus j'apprenais des choses dont je ne me serais vraiment pas douté et je voulais en savoir plus. Alors comme ça, c'est avec le zizi qu'on fait les bébés ? Je me disais bien aussi qu'on ne voyait pas assez de cigognes alors qu'il y avait pleins de bébés à Pasadena mais quand même, c'était une sacré nouvelle ! Mais du coup je voulais en savoir plus, j'avais l'impression qu'il me disait les choses à moitié et je n'aimais pas vraiment ça... En plus, j'étais curieux comme pas deux. Sauf que lui, la question semblait le déranger alors qu'il se mettait la tête dans l'oreiller en râlant dans ses moustaches. Je le trouvais vraiment bizarre ce matin en tout cas moi, je ne comptais pas le lâcher de si tôt. Je me grattais derrière l'oreille tout en attendant sa réponse, si mon robinet me permet de faire des bébés alors je veux savoir ! Mais lui ne semblait vraiment pas vouloir me le dire... Mais pourquoi ! Je tirais une petite moue quand il me disait que je n'avais pas l'âge pour savoir alors que moi, je suis un grand garçon ! Je ne lâcherais pas le morceau de toute façon et je lui répondais naturellement : "et bah je veux en faire". Oui bon, je ne connais rien de la méthode dégoutante pour en faire et j'étais assez têtu donc que voulez-vous, il fallait bien que je trouve une feinte. Mais je ne suis pas sûr que mon amoureuse soit d'accord alors qu'on était encore qu'en cours élémentaire.

Enfin, il avait de la chance, j'avais une concentration assez faible et à la première question de sa part, j'en oubliais presque mon idée à moi, je vérifiais donc vers mon short de pyjama alors qu'il me demandait si mon kiki était descendu. Il en avait bien l'air puisque mon bas n'avait plus l'air d'une toile de tente mais par précaution je soulevais l'élastic de mon vêtement et je vérifiais: ah bah oui plus rien, c'est bizarre que ça parte aussi vite que ça revient. "Bah oui, c'est parti" Je tirais une tête un peu déconcertée mais bon, d'un coté tant mieux que ça ne reste pas tout le temps parce que ça doit pas être pratique à ranger dans mon slip quand je m'habillerais. Enfin je ne posais pas de nouvelles questions puisqu'il détourna mon attention en me proposant un déjeuner de roi, alors me levant d'un coup en sautant sur le lit , j'approuvais l'idée : "Oh oui oui oui !" Pauvre papa, un jour tu retrouveras des matins calmes quand moi-même je ferais tout pour ne plus quitter mon lit, en attendant sache que tu as gagné une bataille mais pas la guerre car tu sais que lorsque quelque chose me perturbe la question peut revenir dix minutes après ou une heure ou tout simplement le lendemain mais ca reviendra. Vu qu'il était debout, je bondissais du lit pour sauter dans ses bras, j'espérais qu'il ne me lâche pas, car j'allais m'étaler comme une crêpe. Bah quoi, j'ai le droit de vouloir faire le bébé et de vouloir être porté jusque dans la cuisine, je suis un grand garçon qu'à mi-temps moi. "Tu vas faire quoi pour le petit-déjeuner de roi ? " Concluais-je simplement. Le danger semblait être passé pour mon papa, mais ce n'était que le début.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ? Empty
mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

caleb&reed - papa, pourquoi mon arrosoir fait la tour Eiffel tous les matins ?


→ YOUR FAMILY TREE :: la naissance et les actes et vous avez une famille :: Il faut marcher pour grandir :: En la mémoire du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-