Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu !
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez
 

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu !


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au centre de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lenaëlle G. Martins
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2440
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Lenaëlle G. Martins un Lun 25 Jan - 20:17
Jay & Lenaëlle
Je te jure, il n'a rien vu !

Janvier, le premier mois de l’année. C’est ce mois où la plupart des gens reprennent leurs activités quotidiennes après avoir festoyé pendant les deux dernières semaines de l’année précédente. C’était aussi le mois où, dans les boutiques, les soldes battaient leur plein. Jamais je n’avais vraiment compris pourquoi choisir ce mois en particulier pour faire les soldes. Était-ce pour épuiser le stock qui n’avait pas été vendu avant Noël ? Ou c’était juste pour faire regretter à tout le monde d’avoir payé le plein prix pour certains trucs alors que maintenant, ils étaient à moitié prix ? Je n’en savais rien, mais quoiqu’il en soit, pour une personne qui n’aimait certainement pas faire les boutiques, c’était le moment de faire le plein de vêtements, chaussures et trucs divers pour la maison. Comme ça, je serais tranquille pendant quelque temps, idéalement quelques mois pour le coup. Ma journée de congé étant parfaite pour une virée shopping au centre commercial, parce que c’était en plein coeur de la semaine, par un temps relativement clément, ce qui signifiait que je n’aurais pas à me farcir de la pluie ou un truc du genre si je venais à sortir avec plusieurs sacs - comme je l’espérais, pour être tranquille - je fis en sorte d’être prête dès l’ouverture, par désir d’être la plus productive qui soit. De toute façon, cela ne changeait pas vraiment de l’heure à laquelle je me levais en temps normal pour aller m’occuper des enfants de Lullaby et Aiden. Par conséquent, ce ne fut pas vraiment difficile pour moi de me tirer du lit, prendre une douche, m’habiller d’un jean et d’un chemisier, rien de plus simple et confortable, manger une bouchée et finalement me diriger vers le centre commercial. Comble de chance, quand j’arrivai dans le parking, je n’eus aucun mal à trouver une place, parce que visiblement, malgré les nombreux rabais, il n’y avait pas de gens assez - trop - motivés comme moi ou du moins, ils ne s’agglutinaient pas en masse à l’ouverture. Ayant l’impression que pour le coup, le centre commercial m’appartenait, je m’attelai à cette journée de shopping en croisant sincèrement les doigts pour qu’elle soit fructueuse et que je ne sois pas obligée de m’en farcir plusieurs de la sorte dans les prochaines semaines, autrement ma carte bleue et ma motivation allaient prendre cher. Premier arrêt ? Cette boutique de vêtements où je trouvais toujours des éléments que j’adorais, raison étant que plus souvent qu’autrement, ce que la boutique proposait était simple, mais adapté à toutes les occasions. Je ne disais pas que ce n’était que là que je m’habillais, mais disons que cela faisait partie de mes boutiques préférées. Et là, je commençai à parcourir les rayons, attrapant tout ce qui était susceptible de me plaire; pantalon, jupe, haut, petite robe pour toutes les occasions, me disant que je ferais un tri une fois que je serais passée à la cabine d’essayage. Par deux fois, une vendeuse s’était proposée pour installer mes trouvailles dans une de ces dites cabines, faisant en sorte que je me retrouvai avec un petit habitacle rempli de nombreux vêtements, tellement que ceux que je portais devaient se sentir bien humiliés… Prenant mon courage à deux mains, je commençai à essayer tous ces vêtements, éliminant d’emblée ceux dans lesquels je ne me sentais pas à l’aise, faisant passer ceux dans lesquels j’étais bien au second test, à savoir si je me sentais bien dedans, dans le sens où je me sentais… jolie, si je pouvais le dire ainsi. Je n’étais pas du genre à suivre la mode, mais j’aimais bien porter des trucs qui ne me faisaient pas ressembler à une vieille dame, ou une gamine, ou un sac de patates. Après un bon moment d’essayage, je ressortis avec de quoi remplir ma garde robe pour au moins deux saisons. Satisfaite, je quittai la boutique avec mes achats, continuant ma route jusqu’à… une boutique de lingerie. Sans même dire ou faire quoi que ce soit, je me surpris à rougir légèrement, et défiant toute attente, je décidai d’y entrer. Pour la première fois, je me mettais à songer que ce serait peut-être bien qu’à ce niveau je ne songe pas seulement au pratico-pratique, mais aussi à quelque chose de plus… sexy. Évidemment, il y avait une personne en particulier qui changeait ma vision sur ce point, ce n’était plus vraiment un secret, mais bon, c’était spécial pour moi de penser ainsi, mais je décidai que c’était le moment où jamais de tenter le coup. J’étais sur les lieux, et j’en avais envie, alors pourquoi pas ? Et puis, si je l’utilisais que plus tard, ce ne serait pas une perte, bien loin de là. Sans attendre plus longtemps, je pénétrai donc dans la boutique, et relativement intimidée, j’arpentai les différents présentoirs pour tenter de voir ce que je pourrais prendre, parce que je ne m’y connaissais pas du tout, et pour le coup, c’était plutôt perturbant, même si j’étais déterminée à faire le bon choix.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Jay C. Barrow
Jay C. Barrow
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8824-barrow-jay-my-age-has-never-made-me-wise http://www.your-family-tree.net/t8831-barrow-jay-one-step-at-a-time
Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! 1467053446018800300
❝ Métier : Chômeur depuis la fermeture du « Louder »
❝ cupidon : No comment
❝ post-it : Il est né à Pasadena • Il a une sœur de trois ans de moins que lui • Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait 17 ans • Il a commencé à faire des études mais il a tout laissé tomber à l'âge de 19 ans, après une sordide histoire que tout le monde ignore • Il a parcouru les Etats-Unis pendant environ 4 ans tout en essayant de vivre de la musique • Il a rencontré celle qui est devenue sa femme au cours de ses voyages • Il est revenu vivre à Pasadena pour se marier avec elle, juste avant la naissance de leur fils, en 2010 • Il a perdu sa femme deux ans plus tard, suite à une maladie • Il a travaillé comme vendeur pendant trois ans au Louder, jusqu'à sa fermeture • Il cherche un nouveau travail • Il vit seul avec son fils de 5 ans • Il a envie de refaire sa vie mais la présence de son fils complique un peu les choses...
❝ Age : 32
❝ crédits : /
❝ avatar : Jackson Rathbone
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Orchidés
❝ autres comptes : Yann Harrison
❝ Points : 1154
❝ Messages : 122
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : LenaëlleSummerTrevor


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Jay C. Barrow un Ven 29 Jan - 19:09
C’est le branle-bas de combat ce matin dans l’appartement, comme à peu près tous les jours de la semaine. C’est déjà dur pour Jay de respecter un horaire précis lorsqu’il est seul, alors avec un enfant à préparer également, c’est un véritable challenge quotidien. D’autant plus que son fils semble tenir de lui sur ce point-là, ce qui ne lui facilite vraiment pas les choses. Pourtant, Trevor n’a exceptionnellement pas école aujourd’hui et Jay a pris un jour de congé pour pouvoir rester avec lui. Il n’y a donc aucune raison pour qu’ils soient si pressés de partir. Ils auraient même pu rester tranquillement chez eux et profiter de cette pause en plein milieu de la semaine comme d’un mini week-end mais non. On ne peut pas dire que Jay soit très enthousiaste par le programme de cette matinée mais il lui semblait judicieux de profiter de cette matinée pour aller faire les soldes, tout en essayant d’éviter la foule par la même occasion. Après avoir mangé, s’être lavé et s’être habillé tout seul, Trevor est presque prêt à partir. Il y a juste ses cheveux qui ne sont pas vraiment coiffés mais avec ses bouclettes, c’est à peine si on voit la différence et Jay n’a pas de temps à perdre de toute façon. Il aide son fils à terminer de se préparer pour gagner un peu de temps et ils quittent enfin l’appartement, le laissant dans un état assez déplorable. Jay sait déjà ce qu’il fera en rentrant mais il évite d’y penser, il ne veut pas se décourager à l’avance. Ils n’ont plus qu’à s’installer dans la voiture et en route pour le centre commercial.
L’avantage de venir en plein milieu de la semaine et quasiment dès l’heure d’ouverture, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de monde. L’inconvénient, c’est que Jay a l’impression de se faire un peu plus remarqué au milieu des clientes. Il a beau regardé autour de lui et même jeter des coups d’œil dans quelques magasins, il n’y a que des femmes ou des mères autour de lui. Un papa qui vient faire les soldes, c’est assez rare apparemment, surtout sans y être trainé de force par la maman. Jay continue son chemin en tenant la main de Trevor jusqu’à un magasin de vêtements avec un large choix pour les enfants. Il devient urgent de lui trouver de nouveaux vêtements, Trevor grandit tellement vite que bientôt, tout sera trop petit pour lui. C’est dommage qu’il n’existe pas des vêtements qui puissent prendre en compte la croissance des enfants et s’agrandir de plus en plus en fil du temps et des lavages. Il n’aurait pas besoin d’aller en racheter si souvent et ça épargnerait un peu son portemonnaie. De son côté, le petit garçon ne semble pas vraiment être ravi d’être là. Faire les boutiques, ça ne doit pas le passionner lui non plus mais Jay est bien obligé de l’emmener avec lui. Il est encore trop petit pour rester seul à l’appartement et sa présence pourra l’aider aussi. Jay aura moins de risque de se tromper de taille et Trevor pourra aussi donner son avis sur ses nouveaux vêtements.
Après quelques rayons, leur panier se remplit déjà de différents pulls, pantalons, quelques chemises et même des chaussettes. Les prix sont vraiment avantageux alors autant en profiter pour renouveler tous les vêtements du petit bonhomme. Dans le rayon suivant, Jay s’arrête sur toute une gamme de t-shirts pour enfant avec des imprimés plutôt sympas et déclinés en plusieurs couleurs. Le genre de t-shirts que Jay aurait aimé porter quand il avait encore l’âge de pouvoir rentrer dedans. S’occuper de son fils le fait souvent retourner en enfance et il en sélectionne quelques-uns qui devraient vraiment plaire à Trevor.

- Qu’est-ce tu penses de ces cou… Demande-t-il en se tournant vers son fils mais s’arrêtant en ne le voyant plus à côté de lui. Trevor ? Trevor !

Jay tourne la tête de tous les côtés en espérant voir son fils un peu plus loin mais il constate qu’il a complètement disparu de son champ de vision. Il abandonne aussitôt les t-shirts qu’il avait dans les mains et même le panier pour parcourir tous les rayons qu’il vient de faire avec lui, espérant le voir dans l’un d’entre eux mais il n’y a aucune trace de Trevor, pas le moindre signe et même aucune réponse quand il l’appelle. Jay n’est pas du genre à paniquer pour rien mais là, c’est bien plus fort que lui. Le stress et l’angoisse montent rapidement alors qu’il se met à parcourir d’autres rayons du magasin en cherchant son fils partout. Il lui répète pourtant tout le temps de ne pas s’éloigner de lui et il n’a aucune idée de ce qui a pu lui passer par la tête pour qu’il disparaisse comme ça sans rien lui dire. Il est furieux mais c’est surtout l’inquiétude qui l’emporte et l’urgence de vite le retrouver avant qu’il lui arrive quelque chose.  

- Vous avez vu un petit garçon ? Demande Jay à la première cliente qui passe devant lui.

Evidemment personne ne l’a vu mais il poursuit ses recherches dans le magasin, questionnant tous ceux qui se trouvent sur son passage, avant de finir par se demander si Trevor a pu sortir sans lui. La panique s’empare complètement de Jay alors qu’il traverse la boutique en courant pour rejoindre les caisses. Il bouscule un peu une cliente, venue faire un échange, pour s’adresser à la vendeuse, espérant de tout cœur qu’elle puisse le renseigner.

- Je cherche mon fils, il a 5 ans et il a des cheveux bruns. Lui dit-il en parlant comme une mitraillette.

Elle non plus ne l’a pas vu et Jay commence à être de plus en plus inquiet pour son fils. C’est alors qu’une autre vendeuse, qui les a entendus, vient les rejoindre pour s’adresser à lui.

- Je crois que je l’ai vu sortir du magasin.

Inutile de préciser à quel point le seuil d’inquiétude de Jay a considérablement augmenté en entendant cette phrase. Il ne comprend pas non plus comment elle a pu laisser un enfant sortir du magasin sans être accompagné par un adulte. C’est totalement aberrant mais Jay n’a pas de temps à perdre avec ça. Il se précipite hors du magasin, réalisant à cet instant à quel point le centre commercial est grand et qu’il risque d’être difficile de retrouver rapidement son fils au milieu de toutes ces boutiques. D’autant plus qu’il n’a aucune idée de la direction que Trevor a pu prendre et il a déjà perdu tellement de temps en fouillant le magasin pour rien.

- TREVOR ! Hurle-t-il en désespoir de cause mais surtout en espérant qu’il puisse l’entendre.

Jay ne sait même plus par où commencer ses recherches mais à cet instant, il se moque bien de déranger les autres clients. Il ne pense qu’à son fils et à le retrouver le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Lenaëlle G. Martins
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2440
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mar 2 Fév - 19:57
Jay & Lenaëlle
Je te jure, il n'a rien vu !

J’étais tellement peu familière avec le fait d’acheter des items dans une boutique de lingerie fine que je me surpris, tandis que je cherchais ce qui pourrait être susceptible de faire mon bonheur, à jeter des coups d’oeil autour de moi, comme si je voulais m’assurer que personne de ma connaissance qui pourrait être susceptible de me taquiner avec cela soit dans les environs ou plus encore, qu’un inconnu me regarde avec un air comme s’il me jugeait. Je ne savais pas pourquoi quelqu’un ferait une chose pareille, mais bon, pouvait-on vraiment me blâmer d’être inconfortable avec tout ça ? Peut-être que oui, à vrai dire je n’en savais rien, mais bon, ce n’était pas comme si j’étais mal à l’aise alors que je ne devais pas l’être, c’était une des premières fois quand même ! Me trouvant soudainement pathétique avec toutes ces idées, je décidai au bout du compte de les chasser, et réellement me concentrer sur mes potentiels achats. Cependant, avant même que je m’y remettre vraiment, j’entendis une voix juvénile lâcher dans un magasin un énorme:  « LENA ! » Sitôt, je sursautai, reconnaissant ce diminutif que la majorité des gens m’octroyaient en temps normal. Je regardai autour de moi, et je ne vis rien dans un premier temps. Pensant que ça devait être quelqu’un d’autre, je regardai encore une fois les rayons, mais un second  « LENAAAAA ! » encore plus rapproché m’interrompit de nouveau. En venant à la conclusion que je ne pouvais pas me dérober, je regardai plus attentivement, et c’est là que je vis un petit garçon courir en ma direction. Ce bambin, je le reconnus aussitôt comme étant Trevor, le fils de Jay, le cousin de ma cousine, mais qui n’était pas mon cousin parce que nous n’avions pas le même sang… Compliqué ? Pas vraiment; est-ce que tous les cousins de vos cousins sont vos cousins ? Voilà, ce n’est pas plus difficile que ça. Plus encore, maintes personnes ne connaissaient pas ces gens dans leur famille éloignée, mais moi, grâce à Carter, je connaissais Jay, et je connaissais Trevor, ce qui expliqua pourquoi je n’eus aucun mal à sourire quand je le vis, puis lui dire:  « Hey toi ! » Sans que je puisse faire quoi que ce soit, il me bondit dans les bras, et mon instinct maternel ne put s’empêcher de le réceptionner avec bonheur. Puis, une fois l’étreinte passée, même si je le gardai contre moi, je regardai autour, persuadée que je verrais éventuellement le papa apparaître derrière, à pas plus lents. J’eus beau regarder dans la boutique, voir même dépassé celle-ci, je ne vis aucune silhouette familière. Légèrement inquiète pour le coup, je décidai de m’en remettre au petit en lui demandant, sans méchanceté:  « Bah alors, tu l’as mis où, ton papa ? » Je vis alors Trevor commencer à regarder autour, puis en ne voyant pas son paternel, commencer à perdre son sourire, et légèrement paniquer. C’était bien ce que je pensais; il avait échappé à la  surveillance de son père soudainement, et fort probablement pas pour venir me voir direct. Enfin, heureusement que c’était moi qui l’avais trouvé, au final. Cherchant à le rassurer, je l’embrassai sur la joue, et je dis:  « Allez, on va le retrouver. » Sur ce, tout en le gardant dans mes bras - parce que visiblement, garder des enfants à l’année longue m’avait donné des biceps que je sous-estimais trop souvent - je sortis de la boutique de lingerie. Tant pis, ce serait pour plus tard. Et puis, ce n’était pas comme si je pouvais dire « Oh non, débrouille-toi, tata Lenaëlle se cherche un truc sexy ». Non seulement, ça ne se faisait pas devant un enfant de cinq ans - déjà que j’espérais juste que je ne doive pas expliquer là où je l’avais retrouvé à Jay - mais de plus, je ne pouvais pas faire ça, ce n’était pas dans ma nature. Une fois à l’extérieur de la boutique, je regardai les alentours, toujours personne. Décidément, Trevor avait dû semer son père il y a un bon moment pour s’être rendu aussi loin… Ou c’était les gens qui commençaient à se masser qui avait fait qu’il l’avait perdu de vue ? C’était une possibilité également… Sachant toutefois que ce serait fort difficile de le chercher comme ça sans indication, je décidai encore une fois de faire appel au petit pour m’aider, et je lui demandai:  « Que faisais-tu avec ton papa tout à l’heure, mon grand ? » J’avais jugé préférable de lui poser la question comme ça, raison étant que je savais bien qu’il ne saurait fort probablement pas me donner un nom de boutique. Pas qu’il était bête, mais il était jeune quand même… Heureusement, il ne me laissa pas dans le flou trop longtemps, puisqu’il me dit:  « Il voulait m’acheter des t-shirts… » Ce fut suffisant pour comprendre que ce que je devais trouver, c’était les environs d’une boutique de vêtements pour enfants. Encore plus déterminée de trouver le père de l’enfant, je me dirigeai vers la première que je connaissais, mais avant d’arriver à destination, je reconnus une autre voix, celle d’un père paniqué qui ne pouvait être que Jay. Un tour sur moi-même fut suffisant pour que je trouve la provenance de la voix, et rassurée d’avoir finalement retrouvé le père paniqué, je m’approchai, et je dis, tentant une approche un peu plus espiègle pour détendre l’atmosphère :  « Hey ! Serais-ce possible que tu aies perdu un truc ? » tout en souriant doucement, sans reproche, rien de tout cela. En mon sens, ce n’était pas parce que Jay avait égaré son enfant qu’il était un mauvais père. Ça pouvait arriver à tout le monde, sans parler qu’à cet âge, qu’on le veuille ou pas, ça grouillait, ces petits bêtes-là !

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Jay C. Barrow
Jay C. Barrow
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8824-barrow-jay-my-age-has-never-made-me-wise http://www.your-family-tree.net/t8831-barrow-jay-one-step-at-a-time
Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! 1467053446018800300
❝ Métier : Chômeur depuis la fermeture du « Louder »
❝ cupidon : No comment
❝ post-it : Il est né à Pasadena • Il a une sœur de trois ans de moins que lui • Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait 17 ans • Il a commencé à faire des études mais il a tout laissé tomber à l'âge de 19 ans, après une sordide histoire que tout le monde ignore • Il a parcouru les Etats-Unis pendant environ 4 ans tout en essayant de vivre de la musique • Il a rencontré celle qui est devenue sa femme au cours de ses voyages • Il est revenu vivre à Pasadena pour se marier avec elle, juste avant la naissance de leur fils, en 2010 • Il a perdu sa femme deux ans plus tard, suite à une maladie • Il a travaillé comme vendeur pendant trois ans au Louder, jusqu'à sa fermeture • Il cherche un nouveau travail • Il vit seul avec son fils de 5 ans • Il a envie de refaire sa vie mais la présence de son fils complique un peu les choses...
❝ Age : 32
❝ crédits : /
❝ avatar : Jackson Rathbone
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Orchidés
❝ autres comptes : Yann Harrison
❝ Points : 1154
❝ Messages : 122
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : LenaëlleSummerTrevor


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Jay C. Barrow un Lun 29 Fév - 16:54
Perdre son enfant en plein milieu d’un centre commercial, c’est l’un des cauchemars de tout parent et Jay ne fait pas exception à la règle. Jamais il n’avait perdu de vue son fils aussi longtemps et savoir qu’il peut se trouver n’importe où, dans cet immense centre commercial, ne l’aide pas à garder son sang froid. Il panique complètement, c’est bien normal mais il a tout de même le réflexe de chercher une photo de Trevor dans son téléphone portable pour la montrer aux gens qu’il croise sur son chemin. Il demande à presque tout le monde s’ils ont vu son fils, essayant désespérément de trouver la moindre piste qui pourrait le conduire à Trevor. Il regarde partout autour de lui et il espère à chaque instant voir la bouille de son petit garçon se détacher de cette foule humaine pour venir se jeter dans ses bras. C’est le meilleur scénario qu’on puisse imaginer et Jay s’efforce de ne pas penser au pire. Il est prêt à fouiller chaque mètre carré de ce centre commercial s’il le faut mais il est impossible qu’il sorte d’ici sans avoir retrouvé son petit garçon. Il n’a aucune idée du nombre de minutes qui se sont déjà écoulées depuis qu’il cherche Trevor mais plus le temps passe et plus Jay a peur pour son fils. Il tente désespérément de l’appeler mais c’est une toute autre voix familière qui vient subitement s’adresser à lui. Jay tourne rapidement la tête vers elle et il découvre alors son fils, dans les bras de Lenaëlle.

- Oh bon sang ! Lâche-t-il en les regardant tous les deux.

Le coup de pression retombe et la panique s’envole rapidement pour laisser place à un gros soulagement en voyant le petit garçon et surtout en constatant qu’il semble aller parfaitement bien. Il vient sûrement de faire l’une des plus grosses frayeurs de sa vie à son père mais Trevor le regarde avec un grand sourire. Il est apparemment très content de retrouver son papa, même s’il n’a probablement aucune idée de ce qu’il vient de lui faire subir en se sauvant comme il l’a fait.

- Merci Lenaëlle… Lui souffle-t-il avant de tendre les bras vers son petit garçon pour le récupérer.

C’est encore avec soulagement et un énorme bonheur que Jay retrouve enfin son fils. Il profite de cet instant pour le serrer dans ses bras, sentant les petits bras de Trevor s’accrocher autour de son cou. Ces retrouvailles ont l’air de faire autant plaisir à l’un qu’à l’autre mais Jay retrouve bien vite les pieds sur terre, ne pouvant effacer totalement de sa mémoire ce que son fils lui a fait vivre, quelques minutes plus tôt. Il le repose sur le sol et vient s’accroupir en face de lui en posant ses mains sur ses petites épaules.

- Mais où t’étais passé ?! Pourquoi t’es parti sans rien dire ?! Demande-t-il à son fils en essayant de ne pas trop s’énerver contre lui.

Jay ne veut pas lui faire peur mais il doit faire comprendre à son fils qu’il a fait une grosse bêtise en s’éloignant de lui. Même si grâce à Lenaëlle tout s’est bien terminé, il est conscient que ça aurait pu ne pas être le cas et que s’il devait recommencer un jour, Lenaëlle ne sera pas forcément là pour le ramener sain et sauf à son père.

- Y’avait une dame avec un petit chien dans les bras… Répond le petit garçon avec une tête toute triste.

Même Jay a du mal à ne pas céder devant la bouille de Trevor mais il semble avoir compris que son père est en colère contre lui, même s’il ne mesure pas complètement la gravité de la situation. Jay le regarde avant de soupirer et il décide d’en rester là pour le moment. Il fera une petite mise au point avec lui quand ils seront à la maison et il lui interdira probablement de lui lâcher la main à partir de maintenant, même pour une seule seconde.

- J’ai eu très peur, ne refais plus jamais ça ! Lui dit-il avant de l’attirer contre lui pour lui faire un câlin.

Jay se relève enfin en tenant fermement la main de son fils, pour être sûr qu’il ne va pas encore lui fausser compagnie. Il adresse aussitôt un sourire à Lenaëlle, bien conscient de la chance qu’il a eu qu’elle se soit trouvée dans ce centre commercial en même temps qu’eux et qu’elle ait croisé le chemin de Trevor. Il ne sait pas comment il pourrait la remercier d’ailleurs mais il lui en est infiniment reconnaissant.

- Merci de me l’avoir ramené. Heureusement que tu l’as trouvé, j’ose même pas imaginer ce qui aurait pu se passer. Il était parti où ? Lui demande-t-il par simple curiosité.

Jay n’en est pas encore au point de pouvoir rire de cette histoire mais il est certain que ça restera au fil du temps comme une anecdote dont Trevor entendra parler pendant bien des années.
Revenir en haut Aller en bas
Lenaëlle G. Martins
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2440
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Lenaëlle G. Martins un Lun 7 Mar - 21:33
Jay & Lenaëlle
Je te jure, il n'a rien vu !

Un sourire apparut sur mon propre visage quand je vis soudainement celui de Jay se soulager à la vue de son fils dans mes bras, confirmant ainsi les doutes que j’avais déjà quant au fait qu’il devait être mort d’inquiétude par rapport au fait que Trevor s’était enfui sans rien dire. Enfin, je n'avais pas assisté à toute la scène, m’étant contentée de trouver un enfant particulièrement décontenancé de ne plus avoir son papa dans les parages, mais je pouvais quand même deviner tout cela par ce que je voyais. Sans hésiter plus longtemps, je rendis le fils à son père, lui lâchant un petit:  « C’est normal. » en réponse à son remerciement. En mon sens, c’était tout naturel de demeurer humble par rapport à ce geste qui, au fond, n’avait rien d’héroïque, pas pour moi en tout cas. Personnellement, si j’avais un enfant de cet âge, ou bien de façon plus réaliste, Apple ou Nora m’avaient faussé compagnie de la sorte, pour sûr je voudrais quelqu’un qui soit assez sympathique pour me ramener l’enfant, que ce soit une personne que je connaisse ou non. Enfin, quand il était question des enfants, jamais je ne pourrais imaginer faire quelque chose de vilain. Ils étaient innocents, ile ne demandaient rien, sauf passer un bon moment. D’ailleurs, Trevor en était une preuve excellente, vu ce qu’il répondit à son père. Dans sa tête de gamin, il voulait juste regarder le petit chien plus longtemps, il ne songeait pas aux conséquences de sa petite escapade, parce que ce n’était pas de son âge de faire cela. En gros, c’était plutôt classique, ce genre de chose, ce qui expliqua pourquoi je me permis d’esquisser un sourire en coin, sans toutefois ajouter quoi que ce soit, parce que je ne pensais pas que ce soit de mon ressort de me mêler de cette histoire. Je n’avais fait que lui ramener l’enfant, cela ne me donnait clairement pas le droit de lui proposer de le réprimander, de le punir ou quelque chose du genre. Je connaissais mon ami, je me doutais bien qu’il saurait quoi faire avec Trevor et même si ce n’était pas ce avec quoi j’étais d’accord, j’étais bien mal placée pour parler. Je m’occupais d’enfants pour gagner ma vie, mais je n’étais pas mère pour autant, alors la partie « gronder et punir », ce n’était pas quelque chose avec qui j’étais particulièrement expérimentée, laissant plus souvent qu’autrement les parents s’occuper de ce genre de chose lorsque ça sortait des imprévus et rébellions de l’ordinaire. De plus, je me doutais bien que ce n’était pas le moment de le faire ici, au milieu de ce centre commercial et puis, je voyais que Jay n’en avait peut-être pas envie, qu’il était juste heureux et soulagé d’avoir retrouvé son fils. Mine de rien, cette scène était attendrissante, tellement que pendant un instant, le pourquoi du comment je l’avais trouvé ne serait plus que futilité. Malheureusement, je me trompai, puisqu’une fois le moment de tendresse passé, Jay se retourna vers moi, me remerciant encore une fois dans un premier temps - ce à quoi je ne répondis pas cette fois-ci par contre - et me demanda où je l’avais trouvé. Et là, même s’il n’en était rien, je me sentis soudainement grillée, grillée et gênée. Étant une piètre menteuse, je me doutais bien qu’il faudrait que je trouve seulement une façon de dorer la pilule, mais que j’avais besoin de temps pour y songer pour faire ça. Voilà pourquoi je commençai par dire, en tentant de faire passer le propos aussi naturellement que possible:  « En fait, c’est plutôt lui qui m’a trouvée ! » Un petit rire nerveux s’échappa de ma gorge et ce, même si mon propos était tout à fait vrai. Si ça n’avait pas été du fait que Trevor avait prononcé - ou plutôt hurlé - mon nom tandis que je me trouvais dans cette boutique, pour sûr j’aurais été plus longue à le voir, ou peut-être même que je ne l’aurais pas vu du tout. Enfin, là n’étant pas le point pour le coup, je préférai me concentrer sur le fait que tourner autour du pot, ce n’était clairement pas mon truc. Mon ultime solution fut de demeurer vague dans mes propos, d’où le fait que je finis par répondre:  « Il n’était pas bien loin, un peu plus par là. » Pour préciser ce de quoi je parlais dans mes propos, je désignai la direction de laquelle nous provenions, Trevor et moi. Cependant, un bref regard me fit comprendre qu’outre la boutique de lingerie, peu de vitrines étaient difficiles à distinguer de là où nous étions. Ou était-ce moi qui hallucinait parce que je m’en faisais trop ? Je ne le savais pas vraiment, et je préférai ne rien préciser d’autre tant et aussi longtemps que je n’aurais pas vu la réaction de mon ami par rapport à ma réponse.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Jay C. Barrow
Jay C. Barrow
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8824-barrow-jay-my-age-has-never-made-me-wise http://www.your-family-tree.net/t8831-barrow-jay-one-step-at-a-time
Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! 1467053446018800300
❝ Métier : Chômeur depuis la fermeture du « Louder »
❝ cupidon : No comment
❝ post-it : Il est né à Pasadena • Il a une sœur de trois ans de moins que lui • Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait 17 ans • Il a commencé à faire des études mais il a tout laissé tomber à l'âge de 19 ans, après une sordide histoire que tout le monde ignore • Il a parcouru les Etats-Unis pendant environ 4 ans tout en essayant de vivre de la musique • Il a rencontré celle qui est devenue sa femme au cours de ses voyages • Il est revenu vivre à Pasadena pour se marier avec elle, juste avant la naissance de leur fils, en 2010 • Il a perdu sa femme deux ans plus tard, suite à une maladie • Il a travaillé comme vendeur pendant trois ans au Louder, jusqu'à sa fermeture • Il cherche un nouveau travail • Il vit seul avec son fils de 5 ans • Il a envie de refaire sa vie mais la présence de son fils complique un peu les choses...
❝ Age : 32
❝ crédits : /
❝ avatar : Jackson Rathbone
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Orchidés
❝ autres comptes : Yann Harrison
❝ Points : 1154
❝ Messages : 122
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : LenaëlleSummerTrevor


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Jay C. Barrow un Sam 16 Avr - 13:27
C’est la première fois que Jay se retrouve confronté à ce genre de situation avec son fils et même s’il est très heureux de le retrouver, il sait qu’il doit aussi lui faire comprendre que ce genre de chose ne doit plus jamais se reproduire. Ce n’est pas plaisant de devoir se montrer autoritaire avec son enfant, de devoir le gronder ou le punir mais il faut bien passer par là. D’autant plus que Jay ne peut compter que sur lui-même pour l’éducation de son fils. Il espère réussir à être le plus juste possible et ne pas être uniquement un papa cool avec lequel tout est permis ou un père trop strict qui ne laisse rien passer. Ce n’est pas facile de trouver le bon dosage et il ne peut pas compter sur l’avis de la maman pour l’aider à ne pas faire d’erreur. Il espère qu’il n’en fait pas une en ne grondant pas plus sévèrement Trevor pour être parti se promener tout seul et échapper à sa surveillance. Jay est complètement partagé entre l’inquiétude qu’il a ressentie de l’avoir perdu et la joie de retrouver son fils sain et sauf. Il n’a pas envie de le disputer et de risquer de le faire pleurer au milieu du centre commercial et même devant Lenaëlle. Il espère qu’il a réussi à lui faire comprendre qu’il ne devait plus s’éloigner de lui et il en rediscutera plus calmement, et en tête à tête avec Trevor, lorsqu’ils seront rentrés. Même s’il sait maintenant pourquoi son fils a décidé de se sauver dans son dos, Jay aimerait bien savoir jusqu’où il est allé avant d’être récupéré par Lenaëlle. C’est donc assez naturellement qu’il l’a questionne pour en savoir un peu plus. Il est un peu surpris quand elle lui avoue que c’est Trevor qui est venu la trouver et non l’inverse mais il remarque qu’elle reste assez vague dans les explications qu’elle lui donne.

- Le plus important c’est qu’il aille bien. Lui répond Jay avec un sourire.

Ce n’est pas si important de savoir ce qu’il a pu faire ou encore où il a pu aller. C’est déjà bien qu’il soit allé de lui-même retrouver une personne qu’il connaissait bien et non qu’il soit parti avec le premier inconnu qui passait par là. En un sens, ça le rassure de constater que Trevor arrive à bien faire la différence entre les gens de son entourage en qui il peut avoir confiance et les gens qu’il ne connait pas dont il faut se méfier… en espérant que ce ne soit pas seulement une coïncidence. Il est difficile de savoir ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant de cinq ans. Ils ont une vision bien à eux du monde dans lequel ils vivent.

- Lena elle regardait des culottes. S’exclame subitement Trevor, de sa douce petite voix enfantine et innocente.

Tenant toujours la main de son fils, Jay tourne rapidement la tête vers lui. Le petit garçon les regarde avec un sourire malicieux, ne se doutant probablement pas qu’il vient de trahir le secret de Lenaëlle. Il faut tout de même une petite seconde de réflexion à Jay pour qu’il fasse le rapprochement entre ce que vient de dire son fils et la boutique de lingerie qui se trouve dans la zone précédemment désignée par Lenaëlle. C’est en posant son regard sur cette fameuse boutique qu’il réalise alors pour quelles raisons elle ne semblait pas tenir à donner trop de détails sur la manière dont elle a rencontré Trevor.

- Oh… Je vois… Murmure doucement Jay alors qu’un petit sourire apparait sur ses lèvres.

Sur toutes les boutiques du centre commercial, il a fallu que son fils entre dans celle-ci. Jay ne peut pas s’empêcher d’imaginer la scène, ayant beaucoup de mal à se retenir de rire. Il tente tout de même de retrouver son sérieux pour ne pas trop éveiller les soupçons, et surtout la curiosité, de son fils. Par chance, il est encore un peu jeune pour faire la différence entre des sous-vêtements ordinaires et des tenues plus coquines…

- Eh bien, tout le monde a besoin de nouveaux vêtements aujourd’hui ! Ajoute-t-il en échangeant un regard amusé avec Lenaëlle.

A l’âge qu’à Trevor, il faut faire attention à tout ce qu’on peut dire devant lui et tout ce qu’il peut entendre. Jay ne veut pas en faire toute une histoire et il veut surtout éviter que ça reste trop marqué dans la mémoire de son fils. A cet âge, les enfants n’ont pas encore de filtre et il n’a pas très envie que Trevor pense que c’est une super histoire à aller raconter le lendemain à ses camarades de classe ou à sa maîtresse… Jay tourne ensuite rapidement la tête vers son fils, constatant que son attention semble être portée ailleurs.

- Rassure moi, il n’a pas été jusqu’aux cabines d’essayage ? Lui demande-t-il en parlant tout doucement, pour qu’elle soit la seule à l’entendre.

Il y a une petite différence quand même entre voir des sous-vêtements dans un rayon ou les voir portés par quelqu’un. C’est le genre de chose qui ne devrait pas arriver mais il est souvent difficile d’empêcher un enfant de jouer avec un rideau…
Revenir en haut Aller en bas
Lenaëlle G. Martins
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2440
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mer 20 Avr - 14:22
Jay & Lenaëlle
Je te jure, il n'a rien vu !

Grillée, voilà ce que j’étais. Grillée comme un poulet qu’on a mis au barbecue pendant des heures, grillée comme une brochette prise au pièce dans un paquet de légumes, grillée comme… Quelqu’un qui vient d’être victime de la vérité qui sort toujours, mais toujours de la bouche des enfants. Évidemment, ce n’était que la dernière proposition qui s’appliquait à moi. En effet, si ça n’avait pas été de Trevor, peut-être que le fait que j’avais été plus que vague par rapport à l’endroit où je me trouvais au moment où j’avais trouvé l’enfant aurait passé crème, et ainsi, j’aurais pu me sentir un peu plus sereine par rapport à tout cela. Enfin, pas nécessairement par rapport au fait que j’avais limite menti à Jay - caché la vérité serait un terme plus approprié en fait - mais plutôt par rapport aux achats que je comptais faire, avec lesquels je n’étais pas totalement confortable, pas encore en tout cas. J’espérais qu’éventuellement, je me sentirais un peu plus à l’aise d’affirmer que je fréquentais ce genre de boutique dans l’intention de faire plaisir à l’homme que j’aimais, mais pour le moment, ce n’était juste pas possible, d’où le fait que je ne sus faire mieux que de rougir telle une pivoine suite aux propos du petit garçon, comme si c’était moi, l’enfant pris en faute qui était sur le point de se faire gronder. C’était ridicule de ma part, je le savais bien, mais en ce moment, ce n’était pas cela qui m’importait le plus. À vrai dire, j’étais surtout en train de penser au fait que j’aurais bien aimé que le sac de vêtements - de tous les jours - avec lequel j’étais sorti d’une précédente boutique soit plus petit, moins lourd, bref, adapté à la situation selon laquelle je pourrais le placer devant mon visage pour me cacher et espérer que ma honte du moment disparaisse avec ce simple geste. Ça, c’était à défaut de pouvoir m’enfoncer dans le plancher et disparaitre pendant un moment, histoire que tout se calme, que moi-même je me calme. Je savais que ce n’était pas possible, alors cela ne servait à rien d’espérer. Par contre, si jamais j’avais fait quoi que ce soit de tout cela, pour sûr, je n’aurais pas pu voir la réaction de Jay suite à l’exclamation de son petit bonhomme et de toute cette situation. À la place, je me retrouvai à le voir tandis qu’il considérait les environs, tentant certainement de faire le lien entre ce que Trevor avait dit et ce que je lui avais indiqué. C’est là que je réalisai que la boutique de lingerie était pas mal plus évidente que je ne l’aurais cru, ou espéré en tout cas. Par conséquent, je fus nullement étonnée de voir mon ami faire le lien, me confirmant que oui, j’étais bel et bien grillée, que je n’avais pas moyen de m’échapper de quelconque façon. Limite nerveuse de voir comment le tout allait se terminer, je fus quelque peu soulagée de constater que Jay le prit d’une façon amusée, en faisant une généralité qui m’arracha un sourire timide. Il ne semblait gêné de quelconque façon et cela me rassurait, ou plutôt, cela me rassura jusqu’à ce que je commence à douter du fait qu’il avait peut-être agi ainsi pour atténuer les choses devant Trevor ? Il était tout jeune, après tout, ce n’était pas le moment de parler de telles choses devant lui, à mon avis. Mais est-ce que cela voulait dire que Jay m’en voulait quelque peu, même si clairement, ce n’était pas ma faute pour le coup ? Après tout, je ne pouvais certainement pas prédire que je verrais mon ami et son fils dans ce centre commercial, précisément quand j’étais dans cette boutique, alors que j’avais prévu d’en visiter d’autres pas mal plus appropriées pour un jeune enfant, si je pouvais le dire ainsi… Au final, il ne sembla pas me vouloir, se contentant de simplement me demander de le rassurer sur un truc. Si cela n’avait pas été du fait que Jay voulait régler le cas en toute discrétion, pour sûr, j’aurais lâché un petit rire ou un truc du genre, mais je réussis à garder ma contenance et finalement lui dire, sur le même ton de voix que lui:  « Oh non, loin de là ! Je ne faisais que regarder, je t’assure ! » avant de me rendre compte que je m’étais encore quelque peu enfoncée. En tout cas, pour moi, je m’étais enfoncée dans le sens où je n’acceptais pas encore totalement le fait de fréquenter ce genre de boutiques dans l’intention de faire plaisir à quelqu’un d’autre, en l’occurence à l’homme que j’aimais. C’était tout nouveau pour moi, et il faudrait bien que je l’accepte à un moment ou un autre, mais pour le moment, je n’y arrivais pas. Toujours un peu embêtée, je passai une main dans mes cheveux afin de retrouver quelque peu ma contenance, puis je finis par dévier le sujet en demandant:  « Trevor a dit que tu lui achetais des t-shirts… Tu as trouvé ton bonheur, ou il t’a obligé à plaquer tout ça dans la boutique ? » Je ne disais pas cela en reproche, mais pas du tout. Je le disais parce que je ne pouvais que comprendre que si c’était à ce moment qu’il avait perdu le petit, ses achats n’étaient plus sa priorité pour le coup. En tout cas, c’était ce que j’aurais fait si je m’étais retrouvée dans une telle situation, que ce soit avec mon propre enfant - qui n’existait pas - ou bien celui de quelqu’un d’autre dont j’avais la garde.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Jay C. Barrow
Jay C. Barrow
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8824-barrow-jay-my-age-has-never-made-me-wise http://www.your-family-tree.net/t8831-barrow-jay-one-step-at-a-time
Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! 1467053446018800300
❝ Métier : Chômeur depuis la fermeture du « Louder »
❝ cupidon : No comment
❝ post-it : Il est né à Pasadena • Il a une sœur de trois ans de moins que lui • Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait 17 ans • Il a commencé à faire des études mais il a tout laissé tomber à l'âge de 19 ans, après une sordide histoire que tout le monde ignore • Il a parcouru les Etats-Unis pendant environ 4 ans tout en essayant de vivre de la musique • Il a rencontré celle qui est devenue sa femme au cours de ses voyages • Il est revenu vivre à Pasadena pour se marier avec elle, juste avant la naissance de leur fils, en 2010 • Il a perdu sa femme deux ans plus tard, suite à une maladie • Il a travaillé comme vendeur pendant trois ans au Louder, jusqu'à sa fermeture • Il cherche un nouveau travail • Il vit seul avec son fils de 5 ans • Il a envie de refaire sa vie mais la présence de son fils complique un peu les choses...
❝ Age : 32
❝ crédits : /
❝ avatar : Jackson Rathbone
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Orchidés
❝ autres comptes : Yann Harrison
❝ Points : 1154
❝ Messages : 122
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : LenaëlleSummerTrevor


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Jay C. Barrow un Dim 15 Mai - 19:15
Les enfants ont tous un don inné pour mettre les adultes dans l’embarras, c’est indéniable. Ce n’est sûrement pas volontaire de leur part mais le résultat est le même et Jay voit bien que Lenaëlle ne sait vraiment plus où se mettre après l’intervention de Trevor. C’est vrai qu’il n’aimerait pas particulièrement être à sa place mais il trouve la situation plus amusante qu’alarmante. Trevor est encore jeune et, apparemment, il n’a rien vu qui aurait pu le choquer où l’amener à poser quelques questions gênantes. Jay sait bien qu’il ne pourra pas y échapper éternellement et que ce jour viendra forcément à un moment donné mais plus il peut reculer l’échéance, mieux ce sera pour lui. Il n’est vraiment pas pressé que Trevor grandisse trop vite. Il n’est encore qu’un petit garçon et il regrette presque qu’il ne puisse pas rester exactement tel qu’il est pour quelques années encore. Ça lui éviterait aussi tous les problèmes de vêtements trop petits. Avant que Lenaëlle lui en reparle, Jay avait d’ailleurs complètement oublié la raison de sa venue au centre commercial avec son fils. Il avait réussi à trouver pas mal de choses intéressantes pour commencer à remplir de nouveau l’armoire de Trevor.

- Ah, non… Lui répond-il d’un air un dépité, en songeant qu’il a fait tout ça pour rien. C’est retour à la case départ !

Entre le temps où il a lâché tous les articles qu’ils avaient choisi pour partir à la recherche de Trevor et celui de retourner dans le magasin, il y a fort à parier pour qu’une vendeuse soit déjà passée pour tout remettre dans les rayons. Il faudrait que Jay reprenne tout depuis le début, en cherchant à nouveau les bonnes tailles mais il n’a pas envie de tout recommencer. Il n’a surtout pas très envie de repenser à la fuite de Trevor chaque fois qu’il devra laver, repasser ou ranger ces fameux t-shirts qu’il avait dans la main à ce moment-là. Même s’ils étaient plutôt biens, il n’a vraiment aucune envie de les voir ni chez lui ni sur Trevor. Jay n’a plus qu’à aller chercher un autre magasin pour vêtements d’enfants avant de rentrer.

- Et toi tu as trouvé ce que tu cherchais ? Demande naturellement Jay à Lenaëlle avant de se rappeler qu’elle vient de la boutique de lingerie. Enfin… je veux dire… Non, laisse tomber.

Il ne pensait plus du tout à cette boutique de lingerie mais il préfère ne pas chercher à rectifier ses propos. Surtout qu’il a plus l’impression de s’enfoncer qu’autre chose. Il n’a aucune idée de ce qu’elle cherchait exactement à acheter et il ne veut pas le savoir. Il ne veut même pas savoir ce qu’il y a déjà dans son sac, ça ne le regarde pas et surtout, elle est libre de faire ce qu’elle veut. C’est finalement au tour de Jay de se trouver un peu embarrassé par la situation. Il tourne ensuite la tête vers son fils, qui les regarde sans sembler comprendre ce qui leur prend. C’est en regardant Trevor qu’une idée lui vient subitement à l’esprit et il relève alors la tête vers Lenaëlle pour lui faire part de son idée.

- Si tu as envie et si tu as le temps, tu pourrais nous accompagner et m’aider à trouver de nouveaux vêtements pour ce jeune homme. L’avis d’une femme pourrait nous être utile…

C’est une idée comme ça et bien sûr, elle n’est pas obligée d’accepter mais il faut bien avouer que, même si Jay tente de faire ce qu’il faut, les magasins de vêtements restent un domaine où les femmes le surpasseront toujours. Il n’est pas doué pour chercher et dénicher les bonnes affaires et il y a même sûrement un bon nombre d’articles intéressants qui lui sont déjà passés sous le nez. Ce n’est pas non plus la seule raison qui le pousse à demander un peu d’aide auprès de Lenaëlle. Jay ne l’avouera probablement jamais mais il reste encore assez marqué par la disparition de son fils et il se sentirait bien plus à l’aise à l’idée de pouvoir continuer ses achats dans le centre commercial avec deux yeux supplémentaires pour surveiller que Trevor ne disparaisse pas à nouveau. Il n’a vraiment pas envie de vivre ce cauchemar une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Lenaëlle G. Martins
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2440
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mer 18 Mai - 21:37
Jay & Lenaëlle
Je te jure, il n'a rien vu !

Un petit sourire embêté apparut sur mes lèvres au moment où Jay m'avoua qu’il avait dû tout plaquer pour retrouver Trevor dans la boutique de vêtements où ils étaient. Par contre, je ne passai pas de commentaire, ne me voyant clairement pas dire à quel point c’était dommage ou quelque chose du genre alors que je savais parfaitement que si je m’étais retrouvée dans la même situation - et encore là, même si j'avais été avec Nora et Dylan, même pas mon propre enfant - j’aurais fait clairement pareil. Évidemment, je ne pouvais pas nier que c’était à recommencer, mais ce n’était pas la fin du monde non plus, à mon avis. Et puis, même si j’avais trouvé un commentaire à passer par rapport à cela, je n’aurais pas vraiment eu le temps de le faire, raison étant que mon ami renchérit tout de suite en me retournant la question, ce qui eut aussitôt pour effet de me faire piquer de nouveau un fard. Tout de suite, je commençai à chercher à ce que je pourrais lui dire, affirmer que je ne faisais que jeter un oeil en particulier, que je n’avais pas de besoin précis dans cette boutique, que c’était pour faire du lèche-vitrine, en gros, mais moi-même, pour le coup, je n’en étais pas convaincue. Le lèche-vitrine, ce n’était pas mon truc en temps normal. Évidemment, quand quelque chose piquait ma curiosité dans une boutique, pour sûr que j’allais jeter un oeil, mais autrement, quand je venais au centre commercial, c’était essentiellement parce que j’avais besoin de certaines choses précises et bien souvent, je ne tournais pas en rond. Devrais-je plutôt réitérer mon excuse « Je ne faisais que regarder » ? Même si encore une fois, je ne me sentais pas totalement à l’aise avec celle-ci, compte tenu que les circonstances étaient un peu différentes et que normalement, c’était le genre de propos qu’on tenait à l’adresse d’un commis un peu trop insistant pour nous vendre un truc ? Voilà d’ailleurs une autre raison pour laquelle je n’aimais pas nécessairement faire les boutiques sans avoir un but précis, parce que parfois, je me sentais harcelée et n’étant pas vraiment du genre à avoir mauvais caractère, j’avais bien du mal à repousser les gens, faisant en sorte que c’était moi qui était la plus inconfortable dans toute l’histoire. Enfin, au bout du compte, tout cela n’eut pas d’importance, puisque sans que je dise quoi que ce soit, Jay se ravisa de me laisser répondre à la question, m’arrachant malgré moi un petit rire. Évidemment, je ne fis pas exprès que celui-ci soit trop évident, histoire que Trevor n’intervienne pas en disant « C’est marrant les culottes ? » ou un truc comme ça. Le sachant bien élevé, je me doutais que ce ne soit pas le cas, mais ces enfants pouvaient être curieux, et comme j’en avais eu la preuve plus tôt, plutôt francs. Par contre, et à mon soulagement d’ailleurs, le petit ne sembla pas trop interpellé par notre sujet de conversation, nous regardant même un peu confus. Tentant de le rassurer silencieusement et ce, par simple réflexe, je lui souris doucement, puis je reportai mon attention sur mon ami qui, soudainement, me fit part d’une idée que je ne pus qu’apprécier. Acheter des vêtements pour enfant ? Moi ? La question ne se posait même pas à vrai dire. Plus que ravie de cette proposition, je n’hésitai pas bien longtemps avant de répondre:  « J’ai tout mon temps et franchement, il n’y a rien qui pourrait me faire plus plaisir. » Suite à ces mots, mon sourire se fit encore plus évident, montrant que je n’avais pas besoin d’attendre plus longtemps pour être prête à les accompagner. Sachant très bien que j’irais dans n’importe quelle boutique du choix du jeune papa, je décidai de demander malgré tout au principal concerné:  « On va où ? » Après tout, même si évidemment, je voudrais en savoir un peu plus sur ce rayon, je n’étais pas l’experte en vêtements pour enfants. Bien souvent, quand je m’y rendais, c’était bien souvent pour faire des cadeaux et bien souvent, j’entrais dans la première que je voyais. Ce n’était peut-être pas l’attitude idéale à adopter, mais pour le peu de fois que cela m’arrivait… Enfin, une chose était certaine, c’était que Jay devait connaître les boutiques dans lesquelles il aimait acheter les vêtements pour Trevor, d’où le fait que je le considérais en ce moment comme l’expert, et que j’attendais de voir ce qu’il me dirait pour finalement l’accompagner, lui et son fils, jusqu’à la boutique choisie.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Jay C. Barrow
Jay C. Barrow
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8824-barrow-jay-my-age-has-never-made-me-wise http://www.your-family-tree.net/t8831-barrow-jay-one-step-at-a-time
Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! 1467053446018800300
❝ Métier : Chômeur depuis la fermeture du « Louder »
❝ cupidon : No comment
❝ post-it : Il est né à Pasadena • Il a une sœur de trois ans de moins que lui • Son père est mort dans un accident de voiture quand il avait 17 ans • Il a commencé à faire des études mais il a tout laissé tomber à l'âge de 19 ans, après une sordide histoire que tout le monde ignore • Il a parcouru les Etats-Unis pendant environ 4 ans tout en essayant de vivre de la musique • Il a rencontré celle qui est devenue sa femme au cours de ses voyages • Il est revenu vivre à Pasadena pour se marier avec elle, juste avant la naissance de leur fils, en 2010 • Il a perdu sa femme deux ans plus tard, suite à une maladie • Il a travaillé comme vendeur pendant trois ans au Louder, jusqu'à sa fermeture • Il cherche un nouveau travail • Il vit seul avec son fils de 5 ans • Il a envie de refaire sa vie mais la présence de son fils complique un peu les choses...
❝ Age : 32
❝ crédits : /
❝ avatar : Jackson Rathbone
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Orchidés
❝ autres comptes : Yann Harrison
❝ Points : 1154
❝ Messages : 122
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : LenaëlleSummerTrevor


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Jay C. Barrow un Dim 12 Juin - 16:41
Si c’est un sourire qui s’affiche rapidement sur le visage de Jay lorsque Lenaëlle accepte sa proposition de les accompagner, c’est une véritable exclamation de joie de la part de Trevor. Le petit garçon se met à sautiller sur place en tenant la main de son père, visiblement très content à l’idée de pouvoir faire les magasins avec elle. La réaction de son fils ne surprend même pas Jay, il sait qu’il apprécie beaucoup Lenaëlle et il n’a encore jamais refusé de passer du temps en sa compagnie. Jay est certain qu’elle fait partie de ces personnes qui ont certain don avec les enfants et qui ne s’explique pas toujours. Elle a bien sûr l’expérience de travailler avec des enfants mais il n’y a pas que ça et même le comportement de Trevor lui semble parfois différent lorsqu’il est avec elle. Il ne sait pas comment elle fait mais parfois, Jay aimerait bien connaître son petit secret. Il fait ce qu’il peut pour être un bon père pour Trevor mais par moment, il aimerait bien que le petit garçon soit plus facile à gérer ou bien qu’il l’écoute un peu plus lorsqu’il lui dit quelque chose, comme rester auprès de lui dans les magasins… Personne n’a dit que c’était simple d’élever un enfant mais pour autant, il reste persuadé que son fils est la plus belle chose qui lui soit arrivé dans toute sa vie.

- Bon, eh bien c’est parti ! S’exclame ensuite Jay, tout en gardant le sourire. On va aller chez Gymboree, ils ne font que des vêtements pour enfants mais tu dois sûrement connaître, non ? Lui demande-t-il en se tournant vers elle.

Il sait bien que, n’ayant elle-même pas encore d’enfant, elle n’a pas spécialement de se rendre dans ce genre de boutique mais il serait bien étonné d’apprendre qu’elle n’y a jamais mis les pieds ou même qu’elle ne soit jamais passée devant. Il faut bien avouer que ce n’est pas non plus le genre de boutique à passer facilement inaperçu. Ce n’est que pour les enfants alors forcément, c’est toujours très décoré et très coloré aussi. Il faut bien ça pour donner envie aux enfants d’entrer dans le magasin et… fatiguer encore plus les parents. Faire des courses avec un enfant un peu turbulent, ça peut devenir vite épuisant, alors se retrouver dans un magasin rempli d’enfants qui courent parfois partout en faisant beaucoup de bruits, ce n’est pas non plus de tout repos.

- C’est là ! C’est là !

En une simple fraction de seconde, Trevor a déjà lâché la main de son père pour aller attraper celle de Lenaëlle, tout en lui désignant le magasin. Jay serait presque jaloux du soudain enthousiasme de son fils alors qu’il devait presque le trainer de force dans la dernière boutique. Il faut croire que faire les magasins avec Lenaëlle lui semble plus intéressant que de le faire en tête à tête avec son père mais Jay ne peut pas lui en vouloir. Il déteste devoir faire les magasins, encore plus lorsqu’il s’agit de vêtements, et son fils doit bien le ressentir. Avec la jeune femme avec eux, ça doit lui sembler tout nouveau et surtout plus motivant, d’autant plus que c’est pour qu’on s’occupe de lui trouver de nouveaux vêtements. Il sera au centre de leur attention, il ne lui en faut pas plus pour être excité comme une puce. A peine entré dans le magasin, Trevor lâche la main de Lenaëlle pour prendre la direction d’un rayon, du côté garçon bien sûr !

- Et tu ne t’éloignes pas de nous Trevor. Lui rappelle-t-il, en le voyant déjà commencer à vouloir faire son petit tour tout seul.

Le magasin n’est pas bien grand et il sait qu’il aura un peu d’aide pour le surveiller mais Jay ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter en imaginant son fils disparaitre une nouvelle fois. Il ne veut pourtant pas trop y penser mais c’est plus fort que lui. Il lui a fait tellement peur, ce n’est pas le genre de chose qu’on peut oublier si facilement. Tout en gardant un œil sur le petit garçon et en s’assurant qu’il ne dépasse pas un certain périmètre de sécurité, Jay commence à regarder quelques articles et surtout les prix inscrits sur les étiquettes.

- J’espère que je ne vais pas en avoir pour trop cher. Souffle-t-il doucement à Lenaëlle, à côté de lui. J’ai mis de l’argent de côté pour lui mais il lui faut tellement de choses… Pour les shorts ça va encore mais il lui faut des pantalons, des t-shirts, des chemises et même une nouvelle paire de chaussures.

Le budget n’est plus le même quand il y a un enfant à s’occuper à temps plein. Jay en est bien conscient depuis le temps et il ne peut compter que sur son seul salaire. C’est une chance qu’il soit devenu un peu plus économe avec les années et il peut aussi compter sur un soutient financier de la part des grands-parents de Trevor lorsqu’il le faut mais par fierté et par orgueil, Jay préfère se débrouiller seul pour assurer les besoins de son fils. C’est son rôle après tout et personne ne devrait avoir à le faire à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu ! Empty
mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

Jay&Lenaëlle - Je te jure, il n'a rien vu !


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au centre de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-