caleb&caitlyn&harry - « Inutile de se compliquer plus la vie, tentons de la simplifier. »
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

caleb&caitlyn&harry - « Inutile de se compliquer plus la vie, tentons de la simplifier. »


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: A l'ouest de la ville :: Les toits de l'ouest de Pasadena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Mer 11 Mai - 12:47
« Inutile de se compliquer plus la vie, tentons de la simplifier. », c’est assez compliqué à dire ou penser mais quand je me disais ça devant le miroir, cela semblait tellement plus facile. Rien n’était facile et autant qu’on l’avoue. Je ne savais pas vraiment comment gérer ma vie en ce moment mais surtout mes secrets. Après tout, j’avais avoué tout à Caitlyn au détour d’une gare mais je devais avouer ne pas me sentir mieux. Cependant j’avais bien d’autres soucis en plus du boulot qui me prenait beaucoup de temps, on devait gérer un papa malade. Je ne savais pas vraiment comment réaliser son souhait d’avoir ses enfants autour de lui pour un restaurant ou un diner chez moi et encore fallait-il convaincre ma sœur qui elle était bouchée comme un nez enrhumé. Et on n’a pas de décongestionnant contre ça. (Non la joueuse n’en a pas marre de son rhume, non non ça ne l’inspire pas d’écrire des âneries.) J’avais envoyé un message à ma sœur et mon demi-frère ce matin enfin ça disait simplement que je les invitais pour un diner ce soir à la maison et de ne pas s’habiller chic car ça serait sûrement pizza et cochonneries. J’allais profiter que Cordélia soit à New-York avec sa maman et le bébé mais que ma fille plus âgée dorme enfin peut-être. Je ne savais jamais si elle allait accepter de dormir et si en plus je n’étais pas seule, c’était presque sûr qu’elle allait vouloir faire la licorne pendant toute la soirée. Après il y avait école le lendemain donc je devais être fort et garder de l’autorité. Ahah. Ou pas. Je prenais aussitôt un peu des nouvelles de Sedna, la maman de Galéa. J’inspirais doucement en me disant que j’avais encore beaucoup du mal à me faire à l’idée que bébé numéro 2 et numéro 3 soit aussi mes enfants enfin les siens enfin. Crotte. C’est dur de ne pas avoir eu de souvenirs pendant un long moment d’avoir trompé ta femme ce dont je ne me souvenais pas non plus. Elle est à chier ma vie. Enfin soit, je finissais ma journée au boulot en contrôlant par message que tout aille bien avec Cordélia dans l’avion direction New-York alors que dans l’avion, on avait pas de réseaux mais je suis con et je n’y peux rien. Je ne pensais pas vraiment. J’étais juste heureux qu’on ait plus de tour jumelle pour s’y écraser. C’est loin d’être une piste d’atterrissage mais ça, y en a qui ne le savaient pas apparemment. Enfin soit, une fois rentré, je rangeais un peu le bazar de bébé laissé sur son passage. Je mettais les jouets dans le panier en osier, je rangeais tout ce qui était biberon et ce dont je n’aurais plus besoin pendant une grosse semaine. Quoique ça m’arrive de boire du lait maternel au biberon. Mais non. Juste dans vos pensées, voyons. Je suis un grand garçon. Je riais doucement comme un con à mes bêtises avant que Galéa ne rentre des cours. Je m’occupais d’elle rapidement, lui préparant un plat sain. He ho, je ne vais pas la nourrir de pizza ma fille. Pour quel père me pensez-vous. « Papa, pourquoi je ne peux pas manger de la pizza avec tatie et tonton ? », demandait-elle d’un ton ronchon. Je levais les yeux en souriant doucement. « Par ce que la purée, c’est bien meilleur ! », disais-je alors que je l’avais une casserole aux détours de cette conversation qui me semblait tout de même assez… mensonge ? Enfin vous voyez ce que je veux dire car oui, c’est meilleur pour la santé mais gustative ment. « Ce n’est pas vrai ! », disait-elle alors que je riais dans ma barbe avant de me tourner vers elle avec une fausse moue triste. « Me dit pas que ma purée n’est pas bonne ! », disais-je avant de reprendre ma vaisselle. « Tu auras de la glace en dessert pour compenser ! », lançais-je comme compromis avant qu’elle ne laisse un cri de victoire s’entendre. Je ne regardais pas mais je pouvais presque parier qu’elle levait le point. Tel père, telle fille comme diraient certains. Je terminais la vaisselle et elle allait prendre son bain avant le dessert. L’heure tournait assez rapidement. Je leur avais donné rendez-vous pour presque 20 heures et nous y arrivions. Je me demandais même lequel arriverait en retard. Quoique. Je n’en savais rien en fait. Je laissais la porte ouverte quand une fusée de 8 ans passait devant moi en criant « Pin Pon » comme un camion de pompier. Le loquet ouvert, je la suivais en riant. « Il y a urgence ? », demandais-je à la bambine qui me regardait en hochant vivement la tête. « Oui, la glace ça fond même dans le congélateur ! », je levais les yeux en l’entendant mais je n’allais pas lui dire que c’était faux après tout. On ne va pas gâcher son bonheur. « Quelles saveurs ? », disais-je en sortant du congélateur toutes les glaces que nous avions et on en avait un paquet, croyez-moi. « Pistache, chocolat, Brownies, Fraises et framboises ! », en l’entendant, j’arquais un sourcil. Clairement je me faisais arnaquer car 5 saveurs pour se venger d’une purée. C’était énorme. « Bon d’accord mais faudra pas le dire à ta mère ! », lui disais-je en souriant avant de préparer sa glace en attendant mes invités. Digne d’un papa gâteau, je rajoutais des granulés colorés et du chocolat en sirop. Elle s’en léchait les babines et ne courrait même pas vers le premier arrivé pour le saluer, non, elle prenait sa coupe de glace d’un geste vif… et enfournait une culière dans sa bouche, la placardant de sirop par la même occasion. J’allais passer comme celui qui ne nourrit jamais sa fille… Enfin pas assez ou pas assez bien ? Je ne savais pas trop quelle solution choisir mais j’arquais un sourcil en la regardant. Je riais et je tournais la tête vers le premier venu. « Je crois que j’ai fait un monstre ! », disais-je avant que Galéa ne pose un regard noir sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Jeu 12 Mai - 20:22
Harry a toujours apprécié les repas de famille. Sans forcément en être un grand fan et s'y rendre tous les weekend, ça ne lui fait pas mal de temps à autre. Mais bizarrement, il était plus fan d'aller chez son frère Caleb que sa propre mère. Pourquoi ? Parce qu'il y aura aussi sa sœur, Caitlyn, et qu'ils ont tous les trois le même âge. Ça sera plus marrant que dans la maison familiale.

Le rendez-vous était pris pour 20h. Des pizzas et autres mets tout aussi bons étaient prévus. Peut-être que McFarlane verra ses neveux et nièces. Il a toujours du mal à se dire qu'il en a, même si ça fait deux ans. Son petit-frère (le fils de sa mère et de son beau-père) est encore trop jeune pour en avoir, avant quelques années. Mais le rôle de Tonton lui plaît beaucoup.

Quittant rapidement l'hôpital, l'interne en médecine se rendit chez son frère à moto. Il s'était bien débrouillé pour partir sans être retenu. Dans un hôpital, on se retrouve souvent « attrapé » alors qu'on part et notre conscience professionnelle finit par vous prendre et vous faire faire demi-tour. Pas ce soir, pour le jeune homme.

Il était pile poil 20h00 quand il se gara. Il prit ses affaires et son casque, voyant la porte d'entrée entre-ouverte. Il frappa néanmoins.

« C'est moi. » s'annonça-t-il.

Harry posa sa veste et son casque aux endroits adéquats. Puis, il se rendit dans la pièce où Caleb était avec sa fille, qui mangeait une glace … À cinq boules.

« Et toi, tu deviendras un monstre, si tu ne me proposes pas une glace aussi. » lança en souriant McFarlane.

Il s'assit à côté de sa nièce, qui lui demanda si c'était plus bon une purée ou une pizza.

« La purée à la pizza, ça c'est meilleur ! » répondit alors l'interne en pédiatrie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caitlyn A. Hemingway
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7981-hemingway-caitlyn-il-faut-croire-en-notre-bonne-etoile http://www.your-family-tree.net/t5894-hemingway-caitlyn-topic-de-liens-de-rps

❝ Métier : scénariste pour Grey's Anatomy - productrice en herbe
❝ cupidon : L'angelot tout nu n'a pas encore décoché la bonne flèche
❝ post-it : soeur jumelle de Caleb - vient de terminer la rédaction de son scénario sur l'abandon d'un père - est tiré de sa propre histoire - son père l'a abandonné à l'âge de 5 ans avec le reste de sa famille - n'accepte même plus d'entendre le prénom de son père - le considère comme mort - possède un perroquet de 4 ans prénommé Chucky qu'elle adore - a gagné un concours lui permettant de produire son court métrage tiré de son scénario - vient de vendre son premier scénario sur le thème de la piraterie de 1710 - la production de son court-métrage vient de débuter avec les premiers casting - vient de débuter une thérapie pour résoudre ses problèmes résultant de l'abandon de son père - fut enceinte d'un garçon anencéphale qu'elle a appelé Léo - a subit une IMG à 7 mois de grossesse - le père est un coup d'un soir - après plusieurs mois de dépression, elle trouve le moyen de retrouver le sourire grâce à la réalisation de son projet - scénariste pour la série Grey's Anatomy
❝ Age : 26
❝ pseudo : undercover
❝ crédits : thanks to sparkles & Candy Apple
❝ avatar : candice king
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Pâquerettes
❝ disponibilité : je suis actuellement disponible
❝ autres comptes : une agent immobilier naïve en amour (e. vancamp) - une artiste fauchée (j. anniston)
❝ Points : 1852
❝ Messages : 1129
❝ depuis : 07/03/2015
❝ mes sujets : JARED + ARIZONA + CALEB + CALEB & HARRY + SAM + LENAELLE + CORDELIA + TOURISTE
happy girls are the prettiest

happy girls are the prettiest
mot doux de Caitlyn A. Hemingway un Lun 6 Juin - 17:15
J’avais mis du temps à me relever mais j’étais à nouveau débout et j’avais retrouve au gout des choses simples. Et il fallait dire que c’était nécessaire pour venir en aide à mon frère et son manque de contrôle. Il fallait dire qu’il avait fait fort pour le coup. J’espérais cependant secrètement qu’il reste proche de son épouse que j’appréciais énormément. Il faut dire que je détestais profondément l’ex petite-amie de Caleb avec qui il avait fauté. Enfin bref, je m’efforçais de faire mon possible pour l’aider à prendre les bonnes décisions. C’était cependant difficile, il était tout de même dans un sacré merdier. En parlant de Caleb, mon jumeau m’avait invité pour un diner tranquille chez lui avec notre demi-frère Harry. J’étais donc naturellement partante. Il fallait dire que je finalisais mon déménagement, je n’avais plus grand chose dans mon frigo. Vêtue d’un jean, de vieille basket et d’un large pull. Je ne mettais pas maquillé et j’avais attaché mes cheveux en un chignon. Prenant ma vieille voiture qui tenait encore très bien la route, je me dirigeais naturellement chez moi frère vers les horaires qu’il avait parlé.

Une fois garée, je montais jusqu’à chez mon frère. Harry était déjà là et je pouvais constater la mini tornade de ma nièce qui était passé par ici. J’arrivais en courant en direction de ma nièce pour la serrée dans mes bras en ignorant mes frères. Ma nièce passait avait tout. Elle avait partout mais je m’en fichais. Elle était gourmande tout comme moi. « C’est qu’il te gâte papa. » J’eu un rire avant de me tourner vers mes frères avant de faire une bise tour à tour. Je pris ensuite une grande inspiration avant de m’étirer de tout mon long. « J’ai la dalle je vous préviens. Il me faut une pizza rien que pour moi. » Et c’était vrai, je pouvais être un véritable estomac sur patte et je pouvais faire peur. Il ne fallait pas le nier à ce niveau là. « Alors vous racontez quoi de beau ? » Demandais-je en me laissant tomber sur le canapé de mon frère en les observant avec mes grands yeux ronds. Je devais me la jouer fine car je devais leur demander de l’aide pour déménager. Il fallait dire que l’achat de mon nouvel appartement et la vente de mon ancien c’était passé si rapidement que je n’avais pas trouvé le temps de les informer réellement sur mon déménagement imminent. « D’ailleurs vous êtes libres le 18 ? »

_________________
Why should I listen to you? why should I still love you? You did only one thing in your life, open a gaping hole in my heart which will never ill. I promised myself one thing, don't let you make me suffer again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

caleb&caitlyn&harry - « Inutile de se compliquer plus la vie, tentons de la simplifier. »


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: A l'ouest de la ville :: Les toits de l'ouest de Pasadena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-