he will be loved ღ grant miller
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

he will be loved ღ grant miller


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au sud de la ville :: Pizzeria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Dawn L. O'Connor
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

❝ Métier : Je fais des colorations
❝ cupidon : Pauly
❝ post-it : Petit frère chocolat ◂ Obsession pour les coccinelles. ◂ J'ai peur du Père Noël, je ne supporte même pas la vue des bonnets rouges avec des pompoms au bout. ◂ Je suis allergique aux arachides, si j'en mange, je suis malade tout de suite. ◂ Plus tard, je serai une chasseuse de monstres de lits.
❝ crédits : Carole71
❝ avatar : Honor Marie Warren Alba.
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ autres comptes : Sed
❝ Points : 652
❝ Messages : 105
❝ depuis : 10/01/2015
❝ mes sujets : Billie (sujet Noël)


mot doux de Dawn L. O'Connor un Sam 20 Fév - 20:59
Entre le monde des adultes et moi, il y'avait un vide. J'étais partagée entre deux sentiments, celui de laisser le temps faire, et de me laisser grandir — au fond, c'était ce qui allait se passer, mais je développais de plus en plus le syndrome Peter Pan. Maman aimait bien me voir devenir une grande fille, en tout cas je l'espérais. Je ne voulais pas la décevoir, et j'essayais d'être gentille avec les autres, même si l'envie de leur taper dessus quand ils étaient méchants avec moi me prenait parfois. Mais faut pas répondre à la violence par la violence. Par contre, à la douceur, on répond par des sourires. Et justement, lorsque maman m'annonça que j'allais passer une journée, ou tout du moins quelques heures avec mon oncle, j'avais sauté de joie. Je ne le connaissais pas, ou pas très bien, mais j'avais l'espoir qu'il soit comme je l'imaginais. C'est à dire super mignon et gentil, puis qu'il m'achète plein de glaces et des bonbons acidulés mais pas trop. Oh oui alors. Non pas que je sois quelqu'un d'intéressé, c'est pas vrai. Maman me parla de la pizzeria. Avec elle on y allait pas très souvent, mais le peu de fois où elle m'y avait emmenée, ça m'avait bien plu. Puis il fallait dire ce qu'on voulait dedans et pziou, ça arrivait comme par magie. Elle me conduisit juste devant et entra avec moi par la porte. Par la porte, oui, parce qu'on peut aussi passer par la fenêtre si on veut. — Mais oui. Je souriais aux anges. Ou plutôt, j'étais aux anges, c'est ce qu'on dit ? Elle me tenait par la main et s'avança vers une table vide où elle m'installa avant de s'asseoir en face de moi. « Hey maman, il est pas là tonton encore ? » Demandais-je alors qu'elle se grattait l'arrière de la tête comme moi quand je réfléchis. Elle se releva de sa chaise, inspecta à nouveau les environs, puis s'approcha de mon oreille pour me dire « Si, si. Il est là-bas. Avec... » « Tu ne l'avais pas vu hein ? » Disais-je moqueuse. « Pff, t'es nulle ! » Je lui adressais un sourire narquois, mais sans vouloir être méchante malgré tout. C'était taquin plus qu'autre chose. J'étais très coquine, après tout, j'étais encore une gamine. Je me relevais à mon tour, pour observer ce qui semblait être tonton. A ses côtés, il y'avait une femme, blonde avec des boucles, qui lui parlait, et on n'entendait rien de leur conversation, mais d'après la figure de la fille, il semblait se passer quelque chose de très intéressant. J'avais hâte de pouvoir aller à côté d'eux pour suivre la discussion. Bah c'est pas parce que je suis petite que je ne suis pas friande de ce genre de choses. J'aime bien écouter les grands, c'est souvent rigolo, on en apprend chaque jour sur la vie et parfois sur autre chose. Je tirais maman par le bras pour qu'elle se dépêche. « Maman, maman, grouille ! » Criais-je en pressant le pas pour arriver jusqu'à la table de mon oncle. Mais arrivée devant eux, je me sentis toute timide d'un coup, et je laissais finalement maman passer devant moi pour engager le contact. Elle parla de moi, le salua et salua la fille d'à côté avec la précision ironique du « Salut, excusez-nous de vous déranger. » Je voyais sur les lèvres de maman s'étirer un petit sourire comme celui que j'avais fait précédemment. Je comprenais qu'elle trouvait la situation comique, mais je ne comprenais pas bien ce qu'elle pouvait avoir de drôle. Je trouvais moi aussi que la blonde s'imposait beaucoup, surtout qu'elle n'avait pas l'air d'avoir le moindre lien de parenté avec lui, et puis pourquoi avoir rapproché sa table de la sienne comme ça ? Je soupirais. C'est les adultes les plus compliqués. Nous on est simples, on dit des mots simples et on a pas l'esprit aussi tordu qu'eux. Mais c'est vrai quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grant W. Miller
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7593-miller-grant-legend-of-zelda-symphony-of-the-goddesses-je-ne-suis-pas-un-jeu-video-mais-les-secondes-sont-comme-des-notes-les-jours-des-partitions-et-ma-vie-simplement-une-symphonie-et-au-final-je-vis-tout-autant-d-aventures http://www.your-family-tree.net/t7654-miller-grant-requiescat-in-pace

❝ Métier : Compositeur de musique de film et jeux vidéo en essor, DJ réputé du plump club et professeur privé de musique
❝ cupidon : Mon cœur est aussi myope que mes yeux, il lui faudra plus qu'une prescription pour qu'il voit ce qui l'entour !
❝ post-it : Life, he realize, was much like a song. In the beginning there is mystery, in the end there is confirmation, but it's in the middle where all the emotion resides to make the whole thing worthwhile.


Né dans le Nebraska ▬ A grandit à Pasadena ▬ A fait le lycée en internat dans le Michigan, il ignore que c'est pour fuir la famille de sa mère ▬ A étudié à la Berklee College of Music à Boston pendant l'Université ▬ Un véritable prodige de la musique ▬ Reconnu dans le domaine de la musique, il est une célébrité en tant que DJ et sur les réseaux sociaux ▬ Une catastrophe avec les filles ▬ Myope comme une taupe, mais les lentilles lui donne des migraines ▬ Déteste la noix de coco, le gel de douche parfumé, les étiquettes qu'on peut donner aux personnes... ▬ Aime faire l'idiot, raffole de la pizza hawaïenne ▬ Connaît toutes les répliques de films qu'il considère comme des classiques du cinéma par cœur ▬ Était jusqu'à ses vingt-six ans puceau, mais voilà qu'il a atteint la ligue majeur... Même si en amour il reste un flop ! ▬ Fin juin 2016, il se fait agresser par un fan de sa meilleure amie chez elle durant une tempête


✻ ✻ ✻

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @vava chounette @gif tumblr
❝ avatar : Grant Gustin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez ♥ [CLOSED]
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat qui se console en parlant aux écureuils. CARTER ▬ (a.kendrick) celle qui parle avec les aliens, mais qui ont pas pu l'avertir de se méfier de vegas ! ALVIN ▬ (m.bomer) l'agent du fbi qui tente de sauver sa vie avec des moyens quelques peu compromettant. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui vit de câlin et de spacecake ! DEVON ▬ (k.graham) la magicienne qui fuit sa famille. JAMIE ▬ (d.gillies) le cancérologue qui souhaite sauver les gens comme sa soeur. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui a vécu un peu partout.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1172
❝ Messages : 2918
❝ depuis : 24/08/2014
❝ mes sujets : declannathanaelmegdawnshanabilliejadeaverydiegoaveryand You ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
Legend of GrantSymphony of the Goddesses✽✽✽

Legend of Grant
Symphony of the Goddesses
✽✽✽

mot doux de Grant W. Miller un Mer 24 Fév - 1:03

Dawn & Granthe will be loved
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Découvrir qu’on avait une sœur « cachée » n’est pas forcément la chose la plus facile à avaler. Pendant longtemps j’avais terré ce souvenir de ma mère qui pleurait la nuit. À cette époque j’étais trop jeune pour comprendre, mais en découvrant l’existence de Billie, ça avait un peu changer la donne. Je ne savais pas trop quoi en penser, mais je ne pouvais pas non plus renier ma famille ou faire comme si elle n’existait pas. J’avais juste dut absorber l’information, passer par l’acceptation et finalement, apprendre à la connaître. Elle m’avait déjà dit avoir des enfants, j’avais d’ailleurs rencontré Brownie la toute première fois qu’on s’était rencontré. Drôle de prénom tout de même… Mais elle m’avait aussi confié avoir une fille. C’est pourquoi en recevant son sms quelques jours plus tôt, je n’avais pas été surprit, à proprement parlé. Prenant tout de même le temps pour réfléchir à cette possible rencontre, j’avais fini par accepté. Si je souhaitais la considérer comme ma sœur à part entière, je devais bien rencontrer ce bout de choux. J’avais proposé la pizzeria, après tout quel enfant n’aime pas la pizza ? Rien que moi, on pouvait m’acheter avec une XXL hawaïenne, je pourrais vendre mon âme pour de l’ananas sur ma pizza. Le jour J, j’avais passé l’heure avant le rendez-vous devant le miroir à essayer une panoplie incroyable de vêtement. Ça n’avait rien d’un rencard, mais je souhaitais tout de même faire bonne figure. Déjà que Billie m’avait croisé couvert de boue et de café la première fois, j’espérais avoir meilleur contenance aujourd’hui. J’optais pour une paire de jeans, un haut manche longue bordeaux, c’était classique et propre. Puis je me dirigeais vers le lieu du rendez-vous, arrivant d’avance, je me prenais une table. Regardant mon portable, j’envoyais un message texte à Avery pour savoir si elle était occupée en soirée. Ne sachant pas combien de temps je serais avec la petite, je préférais voir pour plus tard. Je n’avais pas fini d’écrire mon message que j’entendis un raclement de gorgée délicat. Haussant un sourcil, je tournais la tête pour voir une femme blonde qui se trouvait assise à la table à côté. Elle m’adressait un sourire et quant à moi, je fronçais mes sourcils. « Euh… oui ? » Je n’avais aucune idée de ce qu’elle me voulait, mais elle rapprochait sa table de la mienne. « Euh… » Bon mon vocabulaire était vraiment rudimentaire. Ce n’était même pas une vraie syllabe, seulement un son qui s’échappait de ma gorge en s’éternisant. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle approchait ainsi, en plus que j’attendais quelqu’un. Elle me souriait et je tentais de faire de même, est-ce qu’il était réussi ? J’en doutais presque… « Tu es le DJ du plump club, n’est-ce pas ? » Tout cela pour me dire cela ? Elle aurait pu me le demander sans pour autant approcher nos tables ! Je me passais la main sur ma nuque, poussant un soupir avant de lui répondre que oui j’étais bien l’un des DJ de ce club. Elle semblait aussitôt enthousiasmée à cette idée. Je l’écoutais me parler de cette soirée qu’elle avait passé dans le club et ô combien elle avait aimé mes mix. Je la remerciais, ne sachant pas trop où me mettre suit à ces compliments. J’étais un peu trop concentré sur ce que la jeune inconnue me disait pour remarquer que Billie était arrivé avec Dawn. Elle commençait à me poser des questions plus personnelles, mais je n’avais pas le temps d’y répondre que je remarquais une petite fille venir dans notre direction. Tournant la tête, je regardais le bout de choux qui s’arrêtait à quelques pas de nous, se laissant dépasser par une brunette, que j’avais peine à oublier. Je regardais un instant ma sœur, alors que je sentis une main sur mon avant-bras. Tournant mon regard, je posais celui-ci sur la main de la fille. Pourquoi ? Décidément, qu’est-ce que cette fille me voulait ? Me pinçant les lèvres, je sortais de ma réflexion en entendant une voix qui commençait à mettre familière. Ramenant mon regard vers la brunette qui se tenait devant nous, je lui adressais un sourire en coin. « Salut. » commençais-je avant d’entendre la fille près de moi : « C’est qui elle ? » Là, j’étais pris au dépourvu, je ne m’étais pas attendu à me faire poser cette question. Surtout pas venu d’une pure étrangère dont j’ignorais même le prénom. « Euh… » Voilà que je perdais une fois de plus mes mots. Puis, mon regard se posait sur la gamine caché derrière Billie. La blonde près de moi semblait regarder la même chose que moi. « C’est ta copine ! Et ta fille ! » Faisant plusieurs battements de cils pour comprendre cette conclusion hâtive. « Quoi ? Non. » Mais trop tard, je la regardais se lever et partir. « Connard ! » Là, j’étais perdu… Me laissant glisser sur ma chaise, je poussais un soupir de découragement. Pourquoi les filles étaient si compliquées ? Fallait pas chercher à comprendre pourquoi j’étais toujours puceau avec ce genre d’attitude… je n’avais même pas le temps de mettre les points sur les i qu’elles se faisaient tout un cinéma. Et puis, qu’est-ce que ça pouvait lui faire ? On ne se connaissait même pas. Je relevais mon regard vers Billie qui me souriait toujours. « Désolé… C’est Dawn ? » Mon entré en matière n’était pas mieux, mais bon. Je me redressais sur ma chaise, avant de me lever contournant la table pour m’approcher de la petite fille. « Salut, moi c’est Grant. Je suis ton oncle. » Je lui tendais la main, pour être franc j’étais pas le plus doué avec les enfants. C’était presque aussi pire qu’avec les femmes. C’était à se demander comment je ferais avec le bébé de ma meilleure amie !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sometimes to make a choice seems to be simple when it is not us whom it concerns. When it's our turn, everything complicates and although we want to hurt nobody, it is inevitable that a person suffers and it is nevertheless what we try to avoid as much as possible. Why everything is not simply easy ? Why we cannot live without knowing the disappointment ? I would nevertheless like to keep blindly and to have them both near me. Is it too much asked? I well think so, but if I had to make a choice, I believe that I preferred to avoid that to make it one of her sad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dawn L. O'Connor
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

❝ Métier : Je fais des colorations
❝ cupidon : Pauly
❝ post-it : Petit frère chocolat ◂ Obsession pour les coccinelles. ◂ J'ai peur du Père Noël, je ne supporte même pas la vue des bonnets rouges avec des pompoms au bout. ◂ Je suis allergique aux arachides, si j'en mange, je suis malade tout de suite. ◂ Plus tard, je serai une chasseuse de monstres de lits.
❝ crédits : Carole71
❝ avatar : Honor Marie Warren Alba.
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ autres comptes : Sed
❝ Points : 652
❝ Messages : 105
❝ depuis : 10/01/2015
❝ mes sujets : Billie (sujet Noël)


mot doux de Dawn L. O'Connor un Sam 5 Mar - 16:09
Je ne comprenais pas vraiment, mais la fille se leva brutalement pour lui crier dessus. Je l'observais s'en aller, elle avait l'air furibarde. Je haussais les épaules en pouffant discrètement. Je sais, ce n'est pas sympa. Mais j'ai toujours été une coquine. « Maman, elle a dit un gros mot. Tu sais, celui que j'ai pas le droit de dire. » Chuchotais-je en lui tirant sur sa veste. Mon oncle s'approcha de moi pour se présenter en me tendant une main franche. Quoi ? Faut que je la serre ? Bah... Moi je préfère les câlins. « Oui, je sais, maman m'a dit. » Je répondais du tic au tac, ou du tac o tac, et je m'avançais vers lui. « On se fait pas un bisou ? » M'écriais-je tout fort, avec mon naturel habituel. Je n'ai jamais trop aimé serrer les pinces. Puis, tant qu'on est en famille, c'est toujours mieux les bisous pour se dire bonjour. Et on ne se connaissait pas, d'un autre côté, c'était peut-être un peu prématuré. Les familiarités ensuite, sans doute. J'en savais rien, moi. J'étais petite. « Tu es brun comme maman ! » Accompagnant ma phrase d'un grand sourire, comme pour lui faire comprendre que j'étais contente de le voir enfin. Maman lui expliqua à quelle heure je devais être rentrée, et comment j'aime manger ma pizza, et que j'aimais bien aller à la caisse pour aider au paiement. Enfin, aider... Disons accompagner. Parfois c'est moi qui paye, quand maman me donne l'argent. Bah on peut dire que c'est moi qui paye non ? Moi je continuais mon sourire, à croire que je cherchais à m'en décrocher la mâchoire. Maman ajouta qu'il devait faire attention à moi car j'étais son bien le plus précieux. Oui bah oui, je buvais du petit lait. Je me disais qu'à la limite, lui faire un post-it serait plus indiqué. Maman était maman poule, et j'adorais ça. C'était ma maman poule à moi et je n'en changerais pour rien au monde. « C'est bon maman, ça va aller ! » Je me tournais vers elle pour tendre les bras. J'allais passer pour un gros bisounours devant mon oncle, mais je réclamais encore un câlin. Mais avec ma maman c'était normal non ? Après les dernières formalités, et après nous avoir souhaité de bien nous amuser, elle nous laissa tous les deux dans la pizzeria pleine de bruits divers; des crissements de fourchettes sur les bords des assiettes, et des sons de dents qui broient la nourriture. J'avançais pour m'asseoir sur la chaise en face de lui. Je le fixais intensément, sans jamais le quitter des yeux, un peu comme avec maman quand on joue à « Qui baissera la tête en premier. » Souvent c'est elle qui gagne. Moi je rigole toujours. J'attendais qu'il me pose des questions, et j'avais hâte d'avoir ma pizza... Non pas que je sois là que pour manger, mais tout de même, mon ventre gargouillait. Mais avec cette cacophonie ambiante, il ne devait pas l'entendre. « Tu veux bien me parler de toi ? » Demandais-je pour lui montrer que je m'intéressais à lui. Maman voulait qu'on fasse connaissance, alors je faisais connaissance. Maman avait prévu que je paye ma part, alors elle m'avait donné de l'argent que je gardais bien au chaud dans ma poche. Parce que ça la fout mal sinon. Je posais mes deux coudes sur la table, je sais que ça ne se fait pas normalement, mais tant pis. « C'est ton amoureuse la fille qui est partie ? » Comment ça, l'indiscrétion ? Je connais pas. Je me renseignais tout compte fait, rien de méchant. Moi j'en ai pas d'amoureux, mais ça ne me dérangeait pas tant que ça. Y'avait bien Ethan à l'école, qui me portait mon cartable dans les escaliers... Je reportais mon attention sur Grant, je ne savais pas comment je devais l'appeler. J'hésitais entre tonton, mon oncle, Grant ou frère de maman, mais frère de maman c'était long et ça faisait bête. Alors Grant, pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grant W. Miller
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7593-miller-grant-legend-of-zelda-symphony-of-the-goddesses-je-ne-suis-pas-un-jeu-video-mais-les-secondes-sont-comme-des-notes-les-jours-des-partitions-et-ma-vie-simplement-une-symphonie-et-au-final-je-vis-tout-autant-d-aventures http://www.your-family-tree.net/t7654-miller-grant-requiescat-in-pace

❝ Métier : Compositeur de musique de film et jeux vidéo en essor, DJ réputé du plump club et professeur privé de musique
❝ cupidon : Mon cœur est aussi myope que mes yeux, il lui faudra plus qu'une prescription pour qu'il voit ce qui l'entour !
❝ post-it : Life, he realize, was much like a song. In the beginning there is mystery, in the end there is confirmation, but it's in the middle where all the emotion resides to make the whole thing worthwhile.


Né dans le Nebraska ▬ A grandit à Pasadena ▬ A fait le lycée en internat dans le Michigan, il ignore que c'est pour fuir la famille de sa mère ▬ A étudié à la Berklee College of Music à Boston pendant l'Université ▬ Un véritable prodige de la musique ▬ Reconnu dans le domaine de la musique, il est une célébrité en tant que DJ et sur les réseaux sociaux ▬ Une catastrophe avec les filles ▬ Myope comme une taupe, mais les lentilles lui donne des migraines ▬ Déteste la noix de coco, le gel de douche parfumé, les étiquettes qu'on peut donner aux personnes... ▬ Aime faire l'idiot, raffole de la pizza hawaïenne ▬ Connaît toutes les répliques de films qu'il considère comme des classiques du cinéma par cœur ▬ Était jusqu'à ses vingt-six ans puceau, mais voilà qu'il a atteint la ligue majeur... Même si en amour il reste un flop ! ▬ Fin juin 2016, il se fait agresser par un fan de sa meilleure amie chez elle durant une tempête


✻ ✻ ✻

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @vava chounette @gif tumblr
❝ avatar : Grant Gustin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez ♥ [CLOSED]
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat qui se console en parlant aux écureuils. CARTER ▬ (a.kendrick) celle qui parle avec les aliens, mais qui ont pas pu l'avertir de se méfier de vegas ! ALVIN ▬ (m.bomer) l'agent du fbi qui tente de sauver sa vie avec des moyens quelques peu compromettant. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui vit de câlin et de spacecake ! DEVON ▬ (k.graham) la magicienne qui fuit sa famille. JAMIE ▬ (d.gillies) le cancérologue qui souhaite sauver les gens comme sa soeur. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui a vécu un peu partout.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1172
❝ Messages : 2918
❝ depuis : 24/08/2014
❝ mes sujets : declannathanaelmegdawnshanabilliejadeaverydiegoaveryand You ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
Legend of GrantSymphony of the Goddesses✽✽✽

Legend of Grant
Symphony of the Goddesses
✽✽✽

mot doux de Grant W. Miller un Lun 23 Mai - 7:00

Dawn & Granthe will be loved
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si je pouvais dire que j’avais des points faibles, les femmes comme les enfants auraient été tout en haut de la liste. Je ne devenais pas gaga devant eux – quoique les femmes ça restaient possible – je perdais bien plus vite mes moyens. J’aurais aimé naître charmeur, mais non je n’avais pas ce talent. Et je le réalisais une fois de plus alors que cette inconnue se levait en m’affublant un nom macho. Je reprenais bien vite ma contenance pour me diriger vers la gamine que Billie avait décidé de me présenter. Découvrir que j’avais une autre sœur était quelque chose, être tonton ça je ne l’avais pas vu venir. En plus, de deux enfants je me sentais encore plus perdu. Je n’avais pas pu me préparer mentalement… C’est sans grand étonnement que je tendais ma main à cette enfant, mais que devais-je faire d’autre ? Très vite je comprenais que mon geste était étrange. « Un bisou ? » Je n’allais pas passer pour un pédophile si je faisais un bisou à une enfant ? Oui bon, j’allais vraiment que j’apprenne les rudiments de base avec les mômes… « Tu m’apprends ? » Voilà qui était un peu mieux, si elle me disait vraiment ce qu’elle voulait je ne pouvais pas faire un mauvais pas. Voilà que je devrais prendre des cours d’agissement avec ma nièce… J’étais décidément bien pitoyable ! « T’es une perspicace toi. » disais-je alors qu’un large sourire se formait sur mes lèvres. C’est vrai que si je prenais le temps de regarder Billie je pourrais sans doute voir nos ressemblances. Je me tournais d’ailleurs vers celle-ci, écoutant les restrictions. Ça ne me semblait pas si terrible, mais avec moi ce qui était faible pouvait vite devenir un calvaire. Mais aujourd’hui, je ferais tout pour que ce soit différent et ainsi ne pas décevoir la petite puce ! Je m’en faisais la promesse. Une fois assimilé, je les laissais se dire au revoir, alors que je posais mon regard sur Billie qui quittait le restaurant en nous laissant tous les deux. Dans le pire des cas si ça tournait au vinaigre, je pouvais toujours appeler Andrew qui était bien plus doué que moi. Reprenant ma place à la table, je sentais son regard posé sur moi. En fait, c’était assez intimidant. Je ne savais pas quoi dire ni quoi faire, déglutissant au bout de quelques longues secondes sans rien faire. « Euh… » Qu’est-ce que je pouvais dire à une gamine ? Elle semblait tellement douce et « princesse » que je me voyais mal lui parler de ce qui me passionnait et parler de thé et peluche me rendait sceptique. Elle brisait finalement le silence, ce qui me soulagea aussitôt. J’allais répondre, mais elle me devançait de nouveau. Cette fois, je sentais le rouge me monter aux joues. Bonjour le mec loin d’être sérieux… « Non… Je ne la connaissais pas. » Je passais ma main dans mes cheveux déjà en bataille. « En fait, je crois qu’elle voulait apprendre à me connaitre… » Je crois, je ne suis même pas certain ! Je me faisais pitié ! « Elle est venu me voir parce qu’elle m’a déjà vu travailler. Je suis DJ dans une boîte de nuit. » Est-ce qu’une enfant comprendrait ? Me mordant la lèvre, je me décidais à user de mot plus simple. « Je fais de la musique pour que les gens dansent. » C’était mieux ? Je n’en étais pas certain. « Enfin, c’est un de mes boulots, je travaille aussi sur la musique de film et de jeux vidéo, et je donne aussi des cours de musique. Tu joues d’un instrument ? » Voilà qui pouvait être une bonne manière de tisser un lien entre elle et moi. Puis sans m’y attendre mon ventre se mit à faire un bruit infernal. « Oh ! Je crois que j’ai faim, on va commander ? » Je me levais lui tendant la main pour qu’on reste proche. Manquerait plus que je la perde de vue et que Billie me castre avant que je sois dépucelé ! Je me mettais en file pour qu’on puis passer une commande, posant mon regard sur la brunette. « Et sinon qu’est-ce que tu aimes ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sometimes to make a choice seems to be simple when it is not us whom it concerns. When it's our turn, everything complicates and although we want to hurt nobody, it is inevitable that a person suffers and it is nevertheless what we try to avoid as much as possible. Why everything is not simply easy ? Why we cannot live without knowing the disappointment ? I would nevertheless like to keep blindly and to have them both near me. Is it too much asked? I well think so, but if I had to make a choice, I believe that I preferred to avoid that to make it one of her sad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dawn L. O'Connor
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

❝ Métier : Je fais des colorations
❝ cupidon : Pauly
❝ post-it : Petit frère chocolat ◂ Obsession pour les coccinelles. ◂ J'ai peur du Père Noël, je ne supporte même pas la vue des bonnets rouges avec des pompoms au bout. ◂ Je suis allergique aux arachides, si j'en mange, je suis malade tout de suite. ◂ Plus tard, je serai une chasseuse de monstres de lits.
❝ crédits : Carole71
❝ avatar : Honor Marie Warren Alba.
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ autres comptes : Sed
❝ Points : 652
❝ Messages : 105
❝ depuis : 10/01/2015
❝ mes sujets : Billie (sujet Noël)


mot doux de Dawn L. O'Connor un Ven 27 Mai - 20:12
Il avait l'air étrange, ce tonton. Etrange, mais je sentais au fond de moi que j'allais l'apprécier. Voire, plus, si affinités. Il était gentil. Un peu maladroit, mais ma maman aussi l'était, trait dont j'avais malheureusement hérité. Il semblait n'avoir jamais vu d'enfant de toute sa vie. J'étais peut-être la première ? Je souriais en voyant qu'il hésitait à me faire un bisou. Je ne comprenais pas pourquoi, pour se dire bonjour, c'est une coutume non ? A moins que ce ne soit réservé qu'aux filles... Mais je ne crois pas ! Un dernier regard vers maman, et je me tournais vers lui. « Apprendre à te connaître ? » Il avait l'air gêné, et j'avais du mal à déchiffrer sa phrase. « Tu veux dire devenir ta chérie ? » Demandais-je alors que dans mon cerveau ça devenait plus clair. La suite de sa phrase le replongea dans la confusion. Mais en entendant son explication, j'ouvris grands mes yeux. « Oh trop bien ! » M'exclamais-je en trépignant sur ma chaise. « Emmènes-moi dans une boîte de nuit ! On va demander à maman quand elle reviendra. » Puis il parla de cours de musique et d'instruments. Je secouais la tête aussitôt. « Bah maman m'a dit que je savais bien jouer du pipeau... Mais je ne sais pas ce qu'est un pipeau.  » Avouais-je avec une mine de six pieds de long, comme on dit. « Et toi, de quel instrument tu joues ? » J'étais souriante, plutôt à l'aise, contrairement à ce que j'aurais pensé. Je m'inquiétais de la rencontre, mais ça s'était relativement bien passé. Il restait maintenant à le faire s'attacher à moi. De mon côté, je m'attachais très vite. Un peu trop, mais bon. Je riais en entendant son ventre crier la famine. « Ah ah ! Tu as des gargouillis de ventre ! » J'éclatais d'un rire enfantin, et j'attrapais sa main pour le suivre. J'avais faim, moi aussi, sauf que mon ventre à moi ne parlait pas autant que le sien. Je le suivais de près, je ne voulais pas le perdre dans la foule ou je ne sais quoi d'autres. Il continuait à me parler, et j'étais contente. « Alors, moi j'aime les saucisses d'apéritif, les feuilles de salades pas trop vinaigrées, les nuggets de poulet, les frites et le poisson pané ! » Déclarais-je d'un ton très sûr de moi. Mais comme je ne savais pas s'il voulait parler de mes goûts culinaires ou de mes goûts en général, j'ajoutais, pour éviter un kiproko. La maîtresse a dit ça l'autre jour, depuis je le dis. « Ben sinon, si tu parles de ce que j'aime, j'aime bien les peluches et les chats, j'aime bien les coccinelles, la danse et la gymnastique, et la reine des neiges ! » Voilà. Ce n'était pas tout, mais je me voyais mal entamer un monologue dans la pizzéria devant tout le monde, même s'il était vrai que j'aimais parler toute seule des fois, oui ça m'arrive ! « Toi, tu manges de quoi quand t'es chez toi ? » Question plutôt bizarre, c'était vrai, mais je n'en avais pas trouvé d'autres sur l'instant. « Tu crois que de caractère tu ressembles beaucoup à maman ? » Demandais-je, en le fixant gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

he will be loved ღ grant miller


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au sud de la ville :: Pizzeria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-