meg&jamie → y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

meg&jamie → y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au nord de la ville :: Boîte de nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jamie D. Copperman
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8228-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know http://www.your-family-tree.net/t8497-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know

❝ Métier : Cancérologue, professeur en recherche et écrivain scientifique
❝ cupidon : Ce n'est jamais simple, les contes de fée ça n'existent pas pour un adulte.
❝ post-it : Né à Toronto le 30 août 1977, dans une famille dysfonctionnelle ▬ A perdu sa sœur aînée lorsqu'il avait 6 ans, c'est ce qui le mènera à faire le choix d'être cancérologue ▬ A étudié à McGill en médecine ▬ A une mémoire eidétique et est aussi daltonien ▬ A apprit le français, mais il est maintenant rouillé ▬ A publié un livre au début de sa carrière, parlant de recherche sur le cancer, il est reconnu dans son domaine pour son travail acharné et ses réussites ▬ Apprenant qu'il allait perdre son visa, il s'est marié avec une de ses étudiantes, omettant certain détail sur leur relation ▬ coureur de jupon, il ne croit pas à la fidélité, à l'amour avec un grand A et encore moins au mariage ▬ Il ne se montre pas comme il est vraiment, car pour lui l'image compte beaucoup, mais il ne donne pas facilement sa confiance ▬ Est insomniaque et ses nuits ne dépassent jamais plus de 4 heures lorsqu'il arrive à dormir


Fan de Taylor Swift, il dit qu'elle lui amène un grain de folie ▬ Est un cordon bleu et n'aime pas manger au restaurant sauf s'il est contraint ▬ N'a pas la dent sucrée ▬ Sportif, il pratique le tennis, le golf, la voile et fait un jogging par journée ▬ Ne supporte pas One Direction, les séries télévisées, le shopping et l'hiver ▬ son livre favori est Moby Dick

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @avatar tag ♥️ /@gif tumblr
❝ avatar : Daniel Gillies
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Disponible, suffit de venir me voir ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) le papa qui accepte tous les caprices de sa femme. GRANT ▬ (g.gustin) l'handicapé des sentiments envers les femmes ! oui, il les aime, mais il ne sait pas comment leur dire. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman amoureuse de l'homme qu'elle a marié à vegas. ALVIN ▬ (m.bomer) le papa qui ne comprend rien au fait d'avoir des enfants avant le mariage. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui ne s'amuse qu'avec les plaisirs de la vie. DEVON ▬ (k.graham) la jeune femme qui rêve de liberté et de se reconstruire une vie bien différente de celle qu'elle a toujours connue. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui ne connait rien à l'amour.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 839
❝ Messages : 488
❝ depuis : 16/10/2015
❝ mes sujets : jaredmegsophiaterrysteadworthylexieliv (uc.)and you ?
lipstick on my collar– ✻ –

lipstick on my collar
– ✻ –

mot doux de Jamie D. Copperman un Mer 13 Jan - 4:09
meg & jamie
y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
38 ans, et dire qu’il ne me restait plus que deux années avant de passer le cap du quarante. Je n’avais certes plus la vingtaine depuis longtemps, mais ce n’était pas cela qui m’arrêtait ou me causait problème. J’assumais mon âge, mais aussi qui j’étais, tout du moins en majeur parti. Logeant toujours à l’hôtel, je refermais mon exemplaire de « The Thieves of Ostia », passant ma main sur mon menton, la lecture ne semblait en cet instant rien m’amener de plus. Je ne ressentais pas ce plaisir que j’avais généralement pour les mots. Déposant le volume sur la table à café, je tournais mon regard vers la fenêtre où le crépuscule peignait le ciel de feu. La nuit n’allait pas tarder à tomber et bien que je ne travaille pas ce soir, l’idée de rester là dans ma chambre me démoralisait. Bon, je pouvais bien faire comme à mon habitude ; sortir. Me levant, je regardais mon reflet dans le miroir au-dessus de la commode. L’apparence enseignant était assez passe partout, puisque je n’avais pas d’idée sur le genre de soirée que je pourrais passer, un look décontracter serait too much pour certain endroit. Prenant ma tablette, je regardais mes courriels avant tout, puis faisant une recherche rapide sur les lieux « branchés ». Je n’avais pas encore fait toute la tournée des endroits que j’avais l’habitude d’aller il y a trois ans. J’avais surtout eu un emploi du temps de malade, donc les sorties se résumaient à des moments comme celui-ci. Je tombais sur un article qui parlait du plump club, il y avait eu une réouverture. Je n’avais pas pu y assister comme je travaillais à l’hôpital ce soir-là. Je pouvais bien aller y faire un tour, même si danser n’était pas mon plus grand talent. Je passais ma main dans mes cheveux hérissé par le gel. Déposant ma tablette, je prenais mon veston que je passais machinalement en attrapant clé pour ma chambre et portefeuille. J’arrivais en bas, callant un taxi en levant la main, je donnais l’adresse de la boîte de nuit. Je ferai sans doute tache dans cette boîte de nuit, entouré de jeune, mais je pourrais toujours profiter de la vue. Des minettes en robes moulantes ce n’était pas la plus désagréable des visions. Quelles se trouvent au bar ou sur la piste de danse, c’était un délice de les regarder, leur sourire, les draguer. Et puis, avec un peu de chance je reverrai Meg. Trois années que je n’avais pas revu cette fille, j’ignorais si elle travaillait encore en ce lieu. Après tout, s’ils avaient rouvert peut-être que le staff avait changé par la même occasion. Peut-être qu’elle avait juste changé d’emploi par ennui. Enfin, j’ignorais pour l’instant si elle ferait parti de cette soirée, mais ça ne m’empêcherait pas de sortir. De toute manière, que ce soit elle ou une autre, je finirais bien la soirée dans les bras d’une meuf. Assis sur le banc arrière du taxi, je regardais le compteur défiler, répondant vaguement au chauffeur qui s’intéressait à ma vie. Je ne savais trop quoi répondre à ces questions, n’aimant pas ma vie, je me retrouvais presque à m’en inventer une simplement pour faire plaisir au chauffeur. Payant ma course, je descendais regardant la file pour entrer. J’étais décidément le vieux parmi tous ces jeunes. Un coup d’œil à ma montre et je poussais un soupire. L’attente fut un peu plus longue que je ne l’aurais espéré avant que je ne puisse entrer. À l’intérieur, je remarquais que ça semblait être comme dans mes souvenirs. La musique était agréable, mais ce n’est pas sur la piste de danse que je m’arrêtais, prenant plutôt la direction du bar. Me faufilant parmi les gens, je croisais une jeune femme vêtue d’une robe rouge moulante, de longs cheveux blonds, un regard bleuté et des lèvres pulpeuses maquillées d’un rouge tout aussi éclatant que sa robe. Mon sourire s’élargit lorsque nos regards se croisèrent. Elle y répondait, mais un mec bourré au stéroïde arrivait derrière elle pour l’amener sur la piste. Dommage. Je continuais mon chemin, trouvant une place au bar qui n’était pas achalandé par un groupe de jeune encore boutonneux. J’allais faire signe à la barmaid pour commander un verre, lorsque j’entendis une voix que je connaissais. Tournant la tête, je remarquais un gamin bien décidé à la mettre dans son pieu. Mon sourire s’élargit et je me glissais vers eux. « Eh bien, tu les prends au berceau maintenant. » disais-je en portant mon regard vers elle. « Salut, tu m’offre un verre pour mon retour ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Megara A. Hawpkins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8814-hawpkins-megara-a-les-copains-ce-sont-ceux-qui-partagent-du-pains-et-les-copines-ce-sont-celles-qui http://www.your-family-tree.net/t8820-hawpkins-megara-a-un-jour-je-suis-nee-depuis-j-improvise#196771 http://tag-gallery.e-monsite.com/
BITCH !
❝ Métier : Barmaid au plumb club
❝ cupidon : Je l'ai dépucelé
❝ post-it :
UC

❝ Age : 28
❝ pseudo : TAG
❝ crédits : TAG
❝ avatar : Phoebe Tonkin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Dans la limite du raisonnable
❝ autres comptes : Jared (Ian Somerhalder) - Le sereal baiseur Liv (Amber Heard) - blablabla
❝ Points : 1884
❝ Messages : 503
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : JamieGrantSasha


mot doux de Megara A. Hawpkins un Mer 27 Jan - 22:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jamie ∞ Meg'
Ça devait bien faire une demi-heure que je glandais sur le canapé, devant la télé. Sauf que la télé était éteinte et qu'actuellement je fixais un écran noir. Je soupirais. J'étais en mode grosse flemmarde, Jonas était partit sous la douche et moi je me faisais chier. Mes yeux se posèrent sur son portable qui était resté sur la table basse. Après quelques secondes de réflexion j'attrapais celui ci pour fouiller dedans. Les messages pour le coup ne m'intéressaient pas plus que ça, à moins qu'ils ne parlent de moi. Mais je préférais regarder les photos, ce qui me donna une idée d'ailleurs. Je mis son portable en mode appareil photo et retirais mon tee-shirt me retrouvant en sous-vêtement. Je repris le portable et allongeait le bras pour qu'on puisse en voir le plus possible. Je me cambrais en mettant un doigt dans ma bouche et en lançant un regard excité au téléphone puis je pris la photo. Satisfaite de celle ci je lui mis directement en fond d'écran. Ça allait lui faire tout drôle quand il allait déverrouiller son portable, mais ça serait clairement encore plus marrant s'il n'était pas seul à ce moment la. Non clairement j'en avais rien à foutre que quelqu'un d'autre voit la photo, j'aimais le provocation. Je me mordais la lèvre, fière de ma connerie et reposais le portable à sa place après avoir regarder l'heure. Je prenais mon service dans peu de temps donc il était tant que je m’apprête. Je repris mon te-shirt histoire qu'il ne se doute de rien et allais dans ma chambre pour choisir ce que j'allais mettre. J'optais finalement pour un haut décolleté clair et une mini jupe noire. Avec ça je mis des talons. Les gens on l'habitude de vous demander pourquoi vous mettez des talons quand vous êtes grandes, prétextant que c'est inutile. Mais être grande n'empêchait pas de vouloir être féminine et les talons haut rendaient les jambes d'autant plus sexy ! Un petit tour dans la salle de bain alors que Jonas y état encore pour me coiffer et me maquiller. Je lui fis un clin d’œil avant de sortir et de prendre ma veste ainsi que mon sac pour enfin sortir. Je pris ma voiture pour rouler en direction du Plumb.

Une fois arrivée je passais bien sûr devant tout le monde pour rentrer. Pour une barmaid ça serait quand même con d'avoir à faire la queue, sans mauvais jeu de mot. Je me débarrassais de ma veste que au mec du vestiaire "Si tu la perds j'te jure je te massacre avec un épluche légume" Elle m'avait coûté bien trop cher pour qu'il ne lui arrive quoi que ce soit. J'allais ensuite directement au bar, je faisais un check au copains et sortait les verres pour prendre les premières commandes. L'avantage quand tu bosses dans un bar et que tu fais autre chose que videur c'est que tu peux flirter aussi et ça autant dire que je ne m'en privais pas. Un gars qui devait tout juste avoir l'âge pour entrer dans la boite était d'ailleurs venu m'aborder de lui même "Pour prétendre être un homme il faudrait déjà commencer par boire quelque chose d'un peu plus fort" Je ris légèrement en me mordant la lèvre. Ouai j'étais peut-être un peu manipulatrice mais avec certaines personnes c'était vraiment facile de leur faire cracher leur pognon alors pourquoi s'en priver ? C'est alors que je venais juste de lui servir un verre plus alcoolisé et donc plus cher qu'une voix que je n'avais pas entendu depuis longtemps m'interpella. « Eh bien, tu les prends au berceau maintenant. » Je tournais la tête vers la personne en question pour m'assurer que je ne faisais pas erreur et ouvris grand la bouche avant de sourire "Jamie !!!" Ça pour une surprise ! Trois ans que je l'avais pas vu ce grand bougre ! Toujours aussi sexy par contre ! « Salut, tu m’offre un verre pour mon retour ? » Pour le coup j'avais juste totalement oublié le jeune avec qui j'étais en train de parler à la base. Je passais par dessus le bar sans prévenir pour lui sauter dessus, l'entourer de mes jambes et m'accaparer ses lèvres pour l'embrasser sauvagement. Je gardais ensuite mes lèvres prêt des siennes avant de souffler un "Tu m'as manqué" avant de passer ma langue sur mes lèvres. Je descendais ensuite de lui pour retrouver la fermeté du sol et je lui mis une gentille tape derrière la tête "C'est seulement maintenant que tu te pointes ?" Trois ans c'était long quand t'étais super complice avec une personne et que t'avais plus de contact avec ! J'aperçu du coin de l’œil le jeunot prendre son verre et commencer à repartir bredouille, je tournais donc la tête vers lui "Hey oh tu crois que je t'ai pas vu toi, oublie pas de payer" Le pauvre ça changeait de ton. Mais on me la faisait pas à moi ça faisait bien trop longtemps que je bossais ici. Mais on pouvait pas lui en vouloir, comparé à un bon nombre de personne ici il ne me connaissait pas encore, l'erreur était humaine.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Master of the tree
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net

❝ Métier : Arbre
❝ cupidon : Une haie
❝ Age : 29
❝ crédits : strawberry insane
❝ avatar : Arbre
❝ Points : 839
❝ Messages : 2773
❝ depuis : 02/03/2014
compte fondateur

compte fondateur
mot doux de Master of the tree un Lun 1 Fév - 19:06
Lucky a écrit:
Le type un peu éméché tente de partir quand même mais s'écroule sur le sol en se prenant le pieds dans le sac d'une femme bien trop encombrée. On ne garde pas son sac en boite de nuit, merde.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
YOUR FAMILY TREE - O'hana means family

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jamie D. Copperman
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8228-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know http://www.your-family-tree.net/t8497-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know

❝ Métier : Cancérologue, professeur en recherche et écrivain scientifique
❝ cupidon : Ce n'est jamais simple, les contes de fée ça n'existent pas pour un adulte.
❝ post-it : Né à Toronto le 30 août 1977, dans une famille dysfonctionnelle ▬ A perdu sa sœur aînée lorsqu'il avait 6 ans, c'est ce qui le mènera à faire le choix d'être cancérologue ▬ A étudié à McGill en médecine ▬ A une mémoire eidétique et est aussi daltonien ▬ A apprit le français, mais il est maintenant rouillé ▬ A publié un livre au début de sa carrière, parlant de recherche sur le cancer, il est reconnu dans son domaine pour son travail acharné et ses réussites ▬ Apprenant qu'il allait perdre son visa, il s'est marié avec une de ses étudiantes, omettant certain détail sur leur relation ▬ coureur de jupon, il ne croit pas à la fidélité, à l'amour avec un grand A et encore moins au mariage ▬ Il ne se montre pas comme il est vraiment, car pour lui l'image compte beaucoup, mais il ne donne pas facilement sa confiance ▬ Est insomniaque et ses nuits ne dépassent jamais plus de 4 heures lorsqu'il arrive à dormir


Fan de Taylor Swift, il dit qu'elle lui amène un grain de folie ▬ Est un cordon bleu et n'aime pas manger au restaurant sauf s'il est contraint ▬ N'a pas la dent sucrée ▬ Sportif, il pratique le tennis, le golf, la voile et fait un jogging par journée ▬ Ne supporte pas One Direction, les séries télévisées, le shopping et l'hiver ▬ son livre favori est Moby Dick

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @avatar tag ♥️ /@gif tumblr
❝ avatar : Daniel Gillies
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Disponible, suffit de venir me voir ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) le papa qui accepte tous les caprices de sa femme. GRANT ▬ (g.gustin) l'handicapé des sentiments envers les femmes ! oui, il les aime, mais il ne sait pas comment leur dire. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman amoureuse de l'homme qu'elle a marié à vegas. ALVIN ▬ (m.bomer) le papa qui ne comprend rien au fait d'avoir des enfants avant le mariage. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui ne s'amuse qu'avec les plaisirs de la vie. DEVON ▬ (k.graham) la jeune femme qui rêve de liberté et de se reconstruire une vie bien différente de celle qu'elle a toujours connue. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui ne connait rien à l'amour.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 839
❝ Messages : 488
❝ depuis : 16/10/2015
❝ mes sujets : jaredmegsophiaterrysteadworthylexieliv (uc.)and you ?
lipstick on my collar– ✻ –

lipstick on my collar
– ✻ –

mot doux de Jamie D. Copperman un Ven 12 Fév - 10:14
meg & jamie
y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce soir, il n’y avait pas de limite. Tout du moins, je ne m’en mettais pas. J’avais besoin de décompresser, de me changer les idées de revivre ce que je faisais avant mon mariage. J’aurais pu me contenter de lire, mais je n’en avais tout simplement pas envie. J’avais beau aimer les romans, ce n’était pas non plus dans mes habitudes de lire autant. Non, ce soir j’allais sortir, m’amuser et revenir en agréable compagnie. Voilà le plan que je m’étais fait avant de quitter mon hôtel. Je retournais donc dans cette boite de nuit où j’avais fait la rencontre d’une délicieuse barmaid. Bien sûr, je n’avais plus l’âge où j’avais découvert cette boite. Mais tant pis, je pouvais très bien vivre avec le fait que j’allais être entouré de jeune. Peut-être même que je croiserais de mes élèves, qui sait ! Me dirigeant ver le bar, je ne m’y qu’un temps pour entendre la voix d’une personne que je connaissais bien. Généralement, je préférais l’entendre chanter plutôt que l’écouter parler au client, mais après trois ans, ça faisait tout de même du bien. Un bien fou même. Je ne pouvais pas dire que cette fille était comme les autres, non, on était proche. Jusqu’à mon départ, où elle était devenue comme toutes les autres, le passé. Je n’avais pas pris contact une seule fois, je n’avais même pas essayé. Mais avec Meg, je savais qu’elle ne m’en tiendrait pas rigueur. Ce n’était pas le genre de fille chiante qui me bassinerait avec une tonne de question simplement pour savoir ce que j’avais fait. Pourquoi je ne l’avais pas appelé ? Elle ne me ferait pas non plus la gueule. En fait, aucune prise de tête et c’est ce que j’aimais, qui me soulageais aussi. M’approchant, je l’abordais sans regarder le jouvenceau près d’elle. Même si je lui faisais référence dans mes paroles, il en restait pas moins que je n’en avais rien à foutre. Mon sourire s’élargie en la voyant tourner sa tête vers moi. Au moins, elle n’avait pas oublié mon nom. C’était plutôt bon signe ! D’une façon opportuniste, je lui demandais un verre, mais elle ne répondait pas à ma demande. Vilaine petite barmaid ! Non, elle préféra passer par-dessus le bar, laissant mon sourire s’étirer. Je remarquais sa tenue et j’en étais attrister de ne pas voir ce qui se cachait sous sa jupe. Un peu de contenance Jamie, pensais-je avant qu’elle me saute dessus. Sans doute que quelqu’un d’autre aurait été surpris d’un tel geste. Pour ma part, c’était tout le contraire, me foutant de ce qui pouvait nous entourer, je remontais mes mains sur ses cuisses, descendant le long de ses jambes jusqu’à ses fesses. Eh oui, je m’autorisais à reprendre mes bonnes vieilles habitudes, soit peloter la barmaid. Les gamins, il est temps dès à présent d’aller se coucher ! Lui redonnant son baiser avec la même fougue, je laissais un sourire prendre place sur mes lèvres en écoutant ces quatre petits mots. « Ah bon ? » En disant cela, j’agrippais un peu plus solidement ses fesses, la pressant davantage contre moi. Je savais qu’il ne pouvait rien se passer pour l’heure, mais le corps humain était plus précis que les mots. Plus facile aussi de s’exprimer avec le langage du corps et le mien avait besoin de parler. Je me gardais tout de même une réserve, car faire ça devant un grand public ce n’était pas forcément mon plus grand fantasme. Je relâchais mon emprise, la laissant ainsi descendre. Sa tape derrière ma tête, me fit sourire. « Vaut mieux tard que jamais. Me dis juste pas que tu m’attendais. » Je laissais mon sourire s’élargir. Je savais bien qu’elle ne m’avait pas attendu, mais je pouvais tout de même la taquiner. La voyant tourner la tête, je suivais son regard voyant le gamin s’éloigner avant de se vautrer. Un rire étouffer dans ma gorge, je le regardais se dépêtrer, recevant un coup de sac à main sur la tête. « C’est toujours aussi animé ? » demandais-je en revenant vers Meg. « Ça m’a décidément manqué ce genre de soirée. » Oh pour m’avoir manqué ça m’avait manqué, la vie de mari bien ranger ce n’était pas fait pour moi. J’approchais mes lèvres de son oreille, allant lui susurrer : « En parlant de payer, tu m’offre ce verre ? Ou je devrais aller voir quelqu’un d’autre à qui j’offrirai un payement unique. » Sans me gêner – depuis quand je l’étais ?, je m’emparais de son lobe d’oreille, le mordant légèrement. Je savais qu’elle travaillait, mais c’était elle après tout qui m’avait salué en venant m’embrasser, je pouvais bien commander mon verre comme je le voulais !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Megara A. Hawpkins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8814-hawpkins-megara-a-les-copains-ce-sont-ceux-qui-partagent-du-pains-et-les-copines-ce-sont-celles-qui http://www.your-family-tree.net/t8820-hawpkins-megara-a-un-jour-je-suis-nee-depuis-j-improvise#196771 http://tag-gallery.e-monsite.com/
BITCH !
❝ Métier : Barmaid au plumb club
❝ cupidon : Je l'ai dépucelé
❝ post-it :
UC

❝ Age : 28
❝ pseudo : TAG
❝ crédits : TAG
❝ avatar : Phoebe Tonkin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Dans la limite du raisonnable
❝ autres comptes : Jared (Ian Somerhalder) - Le sereal baiseur Liv (Amber Heard) - blablabla
❝ Points : 1884
❝ Messages : 503
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : JamieGrantSasha


mot doux de Megara A. Hawpkins un Jeu 25 Fév - 6:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jamie ∞ Meg'
L'avantage d'être barmaid c'était que ce n'était pas trop dur de trouver la motivation pour aller travailler. Déjà c'était le soir ou la nuit, ce qui était pile dans mes horaires parce que le jour à sept heure du mat moi faut rien me demander. Bon certes des fois je préférerais passer ma soirée à glander comme une grosse feignasse mais bon, tu vas dans un endroit où y'a de la musique, de l'alcool et où tout le monde fait la fête et en plus de ça t'es payé. Ça donne bien plus envie que de se lever pour aller remplir des papiers administratif derrière un bureau toute la journée. Bon d'accord j'ai pris le cas le plus ennuyant mais tout ça pour dire que généralement j'étais contente de bosser. Et puis autre gros avantage aussi c'est que tu ne savais jamais d'avance ce qui allait se passer, toutes les soirées étaient différentes, on pouvait avoir tout type de clients et c'était ce qui était intéressant aussi. Et ça se confirmait ce soir avec ce que j'appellerais une grosse surprise ! Jamie ! Non pas qu'il soit gros, juste que c'était énorme comme surprise vu que je ne m'y attendais pas du tout ! Jamie était la, décontracte, à me demander un verre comme si on s'était quitté la veille. Mais j'avais toujours aimé cette façon d'être. Abandonnant le ptit jeune j'étais passé par dessus le bar, car oui j'aime bien me donner en scène, et je lui avais sauté dessus pour m'accaparer ses lèvres. Certes en tant normal dans ce genre de situation y'a l'appréhension de se faire repousser. Donc normalement on demande minimum un "dis au fait t'es en couple ?" avant de sauter sur la personne. Mais le Jamie que je connaissais ne me repoussais pas que ça soit en couple ou non. Et s'il venait à le faire quand même c'était que j'avais loupé un épisode. Quoi que... En trois ans, c'était peut-être possible ! Mais pour mon plus grand plaisir il ne me repoussa absolument pas. Je sentis même rapidement ses mains se frayer un chemin jusqu'à mes fesses. « Ah bon ? » Ouai ouai c'est ça fait l'étonné, je sais que ça te flatte ! Je lui avais sauté dessus pour lui rouler une pelle c'était quand même assez démonstratif pour appuyer le fait qu'il m'ai manqué non ? Bon c'est vrai que je n'étais généralement pas le genre de fille à dire à tout vas Olala tu m'as manqué je suis trop contente de te revoir, j'étais plutôt du genre : A t'es la toi ? Cool, je te croyais mort. Mais Jamie n'était pas un simple pote on formait un duo d'enfer avant qu'il ne disparaisse ! Je me mordais la lèvre sans aucune discrétion en sentant ses mains agripper plus fermement mes fesses. Un petit sourire étira le coin de mes lèvres et je vins me presser un peu plus contre son entre jambes "Fait gaffe à se rythme la tu risques de vite te sentir à l'étroit" Dans son pantalon bien sûr, ça donnait un ptit avant-goût de ce qui allait se passer ce soir.

Je retrouvais le sol et lui fit mon ptit reproche de la soirée, digne d'une femme mariée dont le mari était rentrée trop tard de sa soirée soit disant entre mecs. Sauf que moi c'était plutôt parce qu'il n'était pas arrivé plutôt à la soirée, mais sur le ton de la plaisanterie bien sûr. « Vaut mieux tard que jamais. Me dis juste pas que tu m’attendais. » Je pouffais de rire. Moi attendre ? MOI attendre ?? Ce sont deux mots qui n'allaient pas dans la même phrase. Niveau patience on repassera. Même mon frère j'étais pas foutu de l'attendre deux minutes et je partais sans lui. On va dire que j'avais plus de patience avec Sasha et Arizona mais le reste du temps ça restait un concept qui m'était plutôt inconnu. "Tu me vois vraiment attendre quelqu'un pendant plusieurs années sans savoir s'il va revenir un jour ? Ce qui est sûr c'est que je t'ai pas attendu pour faire des conneries mais maintenant tu vas devoir rattraper le temps perdu !" De toute façon déjà ce soir il le passerait avec moi c'était non négociable ! Maintenant que je l'avais revu j'avais envie de lui faire l'amour et je supportais très mal la frustration. En voyant le jeune a qui j'avais servit un verre juste avant commencer à filer en douce je lui fit une remarque et ce con la se vautra littéralement en essayant de se barrer quand même. Alors la plus ridicule tu meurs ! Je ne pu pas m'empêcher de rire aussi. « C’est toujours aussi animé ? » Ah ça ! "On s'ennuie jamais !" J'attendais que le type se relève, autant que je ne me baisse pas inutilement « Ça m’a décidément manqué ce genre de soirée. » Un sourire étira à nouveau mes lèvres "T'es pas allé en boite ces trois dernières années où elles étaient simplement pas à la hauteur de celle la ?" Je me mettais devant le jeune en tendant la main "Je te conseille de payer j'suis plus violente que les videurs" Bon j'étais à peut prêt sûre qu'il ne m'avait pas prit au sérieux mais au moins maintenant qu'il s'était tapé la honte il avait payé. Pis si il l'avait pas fait je lui aurait fait comprendre que je pouvais effectivement être très violente.. Et je me serais faite virer ! Je me penchais au dessus du bar pour mettre l'argent avec les autres billets puis revenait à Jamie qui se pencha sur mon oreille pour murmurer « En parlant de payer, tu m’offre ce verre ? Ou je devrais aller voir quelqu’un d’autre à qui j’offrirai un payement unique. » Et c'est la qu'on voyait la différence entre quelqu'un que je ne connaissais pas et quelqu'un que j'aimais bien. La justice ? Haha quelle justice ? Je souris en sentant ses dents et frémit légèrement avant de passer mon doigt sur son torse "Je peux te présenter Charly, je suis sûr que tu lui plaira" Non Charly n'était pas gay, enfin pas que je sache, en tout cas ce que je savait c'était qu'il aimait les femmes. Mais j'avais juste eu envie de le taquiner. Je repassais derrière le comptoirs, en faisant le tour cette fois ci et posais un verre dessus avant de le remplir. Je pris ensuite le verre pour en boire une gorgée puis lui tendre. "Et tu comptes payer en combien de fois ? Je peux toujours t'avancer si t'as pas de quoi, mais ensuite faudra me rembourser, et avec les intérêt" J'étais nulle en bourse mais dès qu'on traduisait ça sexuellement je devenais d'un seul coup... très bonne !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jamie D. Copperman
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8228-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know http://www.your-family-tree.net/t8497-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know

❝ Métier : Cancérologue, professeur en recherche et écrivain scientifique
❝ cupidon : Ce n'est jamais simple, les contes de fée ça n'existent pas pour un adulte.
❝ post-it : Né à Toronto le 30 août 1977, dans une famille dysfonctionnelle ▬ A perdu sa sœur aînée lorsqu'il avait 6 ans, c'est ce qui le mènera à faire le choix d'être cancérologue ▬ A étudié à McGill en médecine ▬ A une mémoire eidétique et est aussi daltonien ▬ A apprit le français, mais il est maintenant rouillé ▬ A publié un livre au début de sa carrière, parlant de recherche sur le cancer, il est reconnu dans son domaine pour son travail acharné et ses réussites ▬ Apprenant qu'il allait perdre son visa, il s'est marié avec une de ses étudiantes, omettant certain détail sur leur relation ▬ coureur de jupon, il ne croit pas à la fidélité, à l'amour avec un grand A et encore moins au mariage ▬ Il ne se montre pas comme il est vraiment, car pour lui l'image compte beaucoup, mais il ne donne pas facilement sa confiance ▬ Est insomniaque et ses nuits ne dépassent jamais plus de 4 heures lorsqu'il arrive à dormir


Fan de Taylor Swift, il dit qu'elle lui amène un grain de folie ▬ Est un cordon bleu et n'aime pas manger au restaurant sauf s'il est contraint ▬ N'a pas la dent sucrée ▬ Sportif, il pratique le tennis, le golf, la voile et fait un jogging par journée ▬ Ne supporte pas One Direction, les séries télévisées, le shopping et l'hiver ▬ son livre favori est Moby Dick

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @avatar tag ♥️ /@gif tumblr
❝ avatar : Daniel Gillies
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Disponible, suffit de venir me voir ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) le papa qui accepte tous les caprices de sa femme. GRANT ▬ (g.gustin) l'handicapé des sentiments envers les femmes ! oui, il les aime, mais il ne sait pas comment leur dire. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman amoureuse de l'homme qu'elle a marié à vegas. ALVIN ▬ (m.bomer) le papa qui ne comprend rien au fait d'avoir des enfants avant le mariage. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui ne s'amuse qu'avec les plaisirs de la vie. DEVON ▬ (k.graham) la jeune femme qui rêve de liberté et de se reconstruire une vie bien différente de celle qu'elle a toujours connue. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui ne connait rien à l'amour.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 839
❝ Messages : 488
❝ depuis : 16/10/2015
❝ mes sujets : jaredmegsophiaterrysteadworthylexieliv (uc.)and you ?
lipstick on my collar– ✻ –

lipstick on my collar
– ✻ –

mot doux de Jamie D. Copperman un Jeu 25 Fév - 21:25
meg & jamie
y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bien que j’étais marié, je me montrais toujours aussi libre que l’air. Seul mon alliance à ma main gauche démontrait mon statut civil. Est-ce que je prenais plus le temps de la retirer ? Non, car même si j’avais ce jonc à l’annulaire, il restait que des femmes aimaient braver cet interdit. Et dans le pire des cas, je pouvais toujours mentir, inventer une histoire pour rendre ce symbole plus attrayant. Être veuf ou bien mal aimé par son épouse était des situations qui avaient le don de charmer, d’attendrir les femmes. En fait, j’utilisais mon handicape comme un atout et ça fonctionnait à merveille. C’est pourquoi, je n’avais aucun scrupule à le garder ce soir, même si j’étais tombé nez à nez avec Meg. Mon sourire se faisait plus explicite, alors que nos corps se pressaient l’un contre l’autre. « Ça va, comme je sais que tu trouveras le moyen de me libérer de cet étau si j’en venais à me sentir prisonnier. Je n’ai rien à craindre. » Même si elle travaillait, je me doutais qu’elle ne serait pas gênée pour qu’on s’envoi en l’air bien avant qu’elle ne finisse de travailler. En contre parti, je n’étais pas non plus un gamin, je savais calmer mes ardeurs et les fuites, je n’en avais pas eu depuis bon nombre d’année. Ce n’était pas parce qu’elle était collée à moi, que je pouvais imaginer son corps nu contre le mien que j’allais nécessairement perdre le contrôle. Il m’en fallait bien plus que cela, mais au moins ça ouvrait mon appétit. L’observant, je laissais mon sourire s’étirer lorsqu’elle se mettait à rire. En aucun cas, je m’étais attendu à ce qu’elle m’attende. En fait, c’était même mieux si elle ne m’avait pas attendu. J’aurais trouvé cette révélation gonflante et sans doute que j’aurais mis fin à tout cela sans remord. Mais ça ne m’empêchait en rien de la taquiner sur le sujet. « Dommage, je t’imaginais bien là à m’attendre. Moi qui pensait être plus important pour toi. » Je ne pensais pas un traitre mot de ce que je disais, enfin je savais quel était notre relation. Elle était importante pour moi et je devais l’être pour elle, sinon elle ne m’aurait pas accueilli ainsi, mais là à arrêter de vivre pour moi, certainement pas. « Trois ans de conneries à rattraper, ce ne doit pas être si terrible. » Je lui faisais un clin d’œil, de toute manière peu importe ce qu’elle pouvait sous-entendre, j’en serais de la partie. Que ce soit du sexe torride ou bien une simple discussion entre pote, tout m’allait, même si je penchais plus pour la première option en ce qui nous concernait. Bien que toute mon attention était diriger vers elle, le gamin du bar réussissait à se vautrer avec éclat, attirant ainsi mon attention sur lui. Certain arrivait à attirer l’attention comme ils le pouvaient. « Disons simplement que je m’étais rangé. » avouais-je en tournant mon regard vers la barmaid. Mes sorties dans les clubs ou les bars se faisaient plus rares, il y en avait, mais je ne pouvais pas aussi aisément aller m’amuser. J’étais pris par mon travail, ma femme, c’était décidément bien différent de ma vie de célibataire. Je pouvais en contrepartie me dire que j’avais essayé, que ce soit d’être un homme fidèle pour sa femme ou la vie bien rangée, mais l’un comme l’autre, ça n’était pas moi. Même si j’étais toujours autant attaché à mon travail, impliqué, les accotés étaient bien loin de ressembler à la vie tranquille d’un médecin ordonné. Seulement, maintenant je n’avais plus toutes ces contraintes et je pouvais m’amuser comme en ce moment, alors que mes dents taquinaient le lobe de Meg. Je m’éloignais d’elle, ne restant tout de même pas indifférent à son doigt sur mon torse. « Si Charly a de belle forme, elle me plaira tout autant. » Comment je pouvais refuser une belle fille ? C’était simplement impossible, quoique c’était peut-être un mec… Na ! Je préférais me dire que c’était une fille sublime qui m’en ferait voir de toute les couleurs. Revenant vers le comptoir, ou du moins m’en rapprochant, je posais mes fesses sur un tabouret libre. Je regardais le liquide ambré se déverser dans le verre, souriant en la voyant en prendre une gorgée. « Merci. » disais-je en prenant le verre qu’elle me tendait. Je portais le verre à mes lèvres, haussant les sourcils à ce qu’elle venait de me dire. « Je déteste être endetter, après ça n’amène que des ennuis. Mais j’ai de quoi payer, plutôt deux fois qu’une. » Je buvais une gorgée à mon tour. « Mais je n’ai rien contre le fait de te rembourser, j’ai déjà trois années d’intérêt à te donner. » Je passais mon pouce sur ma lèvre. Autant dire que j’étais parti pour me déchaîner sur elle. Déposant mon verre sur le comptoir, je posais mon regard sur elle. « Et tu souhaites cet intérêt d’une manière quelconque ? » demandais-je tout en sortant mon portefeuille, avec l’intention de payer ce verre. Mon idée initiale n’avait jamais été d’avoir un verre gratuit, après tout c’était avec les consommations et les pourboires qu’elle gagnait sa vie. Je n’allais pas lui en priver. Je déposais un billet couvrant le montant du verre, mais aussi lui laissant un pourboire généreux. Bien que le pourboire, j’aurais pu lui donner d’une autre manière, mais le sexe je le faisais pour le plaisir et non en le payant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Megara A. Hawpkins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8814-hawpkins-megara-a-les-copains-ce-sont-ceux-qui-partagent-du-pains-et-les-copines-ce-sont-celles-qui http://www.your-family-tree.net/t8820-hawpkins-megara-a-un-jour-je-suis-nee-depuis-j-improvise#196771 http://tag-gallery.e-monsite.com/
BITCH !
❝ Métier : Barmaid au plumb club
❝ cupidon : Je l'ai dépucelé
❝ post-it :
UC

❝ Age : 28
❝ pseudo : TAG
❝ crédits : TAG
❝ avatar : Phoebe Tonkin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Dans la limite du raisonnable
❝ autres comptes : Jared (Ian Somerhalder) - Le sereal baiseur Liv (Amber Heard) - blablabla
❝ Points : 1884
❝ Messages : 503
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : JamieGrantSasha


mot doux de Megara A. Hawpkins un Lun 14 Mar - 10:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jamie ∞ Meg'
Est ce que le fait qu'il soit marié m'arrêtait ? Non je m'en fichait bien. Peut-être que ça pourrait compter avec certains hommes. Dans le cas où je connaissais leurs femmes et que je les appréciais. Même pour ce qui était de la femme de Jamie je ne la connaissais que de nom et quand à celle que je n'aimaient pas c'était juste une plaisir sadique de venir tourner autour de leurs maris en roulant des hanches. Ah oui je l'avoue je peux vraiment être garce avec les personnes que je n'aimais pas, mais ça, tourner autour de leurs maris ou copain ça restait encore soft, croyez moi ! Bon je n'avais pas tant de personnes que ça que je détestais, disons que c'était surtout les autres qui me détestait et par la je parle d'une grande majorité de fille. Je m'entend bien avec les mecs ça a toujours été comme ça. Bon bien sûr y'a des exceptions, des mecs avec qui je ne m'entend pas et des filles avec qui je m'entend à merveille ! Et encore heureux ! Suffisait de prendre l'exemple d'Arizona qui était ma blonde et juste la mienne. Elle fait partir d'une des très rare personne avec qui je pourrais éventuellement devenir jalouse. Je pouvais l'être avec mon frère et ma sœur, par possessivité mais voilà si quelqu'un essayait de monopoliser ma meilleure amie elle n'allait pas se faire des idées longtemps avant de recevoir un aimable "casse toi pétasse" l'invitant gentiment à aller se chercher des nouvelles copines ailleurs. Mais bref je m'égare là ! « Ça va, comme je sais que tu trouveras le moyen de me libérer de cet étau si j’en venais à me sentir prisonnier. Je n’ai rien à craindre. » J'étais actuellement accrochée à Jamie comme un Koala à son tronc d'arbre et je venais de lui faire une remarque sur son pantalon dans lequel il pourrait se sentir trop serré. "C'est vrai qu'à ce niveau là tu sais de quoi tu parles" Oui on savait très bien tout les deux comment je réagirais s'il venait à être à l’étroit. Je n'avais pas changé, j'avais peut-être évolué un peu mais sur le plan sexuel j'étais toujours aussi dévergondée. Il n'était pas arrivé le moment où je m'assagirais et je n'étais pas pressée ! « Dommage, je t’imaginais bien là à m’attendre. Moi qui pensait être plus important pour toi. » Oooh le beau salop ! Le coup du "je pensais que je comptais plus que ça a tes yeux" Bon je savais très bien qu'il me taquinait hein je n'étais pas sotte. "Navré de te décevoir chéri, j'avais fait vœux d’abstinence pour toi en t'attendant en tailleur sur la plage habillée d'une robe blanche mais après deux heures je me suis réveillée et j'en ai eu marre d'attendre" Je posais le dos de ma main sur mon front penchant la tête en arrière sur le côté et fermant les yeux pour la jouer un peu plus dramatique "Et maintenant que je vois que tu es revenu je m'en veux tellement de ne pas t'avoir attendu" ça rime ! Plus sérieusement. Moi, abstinence sexuelle pendant trois ans, j'en connaissais un que ça allait bien faire rire. « Trois ans de conneries à rattraper, ce ne doit pas être si terrible. » Je relevais la tête et souriais en coin "Va falloir que je te réquisitionne plusieurs nuits alors" enfin ça n'était pas comme si ça allait changer grand chose, au final on reprenait notre duo la où on l'avait laissé.

Le môme du bar s'étala par terre ce qui attira l'attention de plusieurs personnes, nous comprises. Non mais quel con celui la. En tout cas il s'était loupé en beauté ! « Disons simplement que je m’étais rangé. » J'haussais les sourcils "Rangé ? Toi ?" Ouuuh va falloir arranger ça ! Mais en attendant je m'occupais de l'autre crétin qui n'avait même pas été foutu d'essayer de filer avec classe. Quand on veut jouer au con hein ! C'est bon j'avais récupéré l'argent ! Et je repassais derrière le bar « Si Charly a de belle forme, elle me plaira tout autant. » Un sourire étendis mes lèvres alors que j'essayais de me retenir de rigoler. S'il savait "Oh oui Charly a de très jolies formes !" Je désignais du menton mon collègue qui servait d'autre clients un peu plus loin derrière le bar "Je savais que c'était ton style, je vous branche quand tu veux" J'avais vraiment envie d'exploser de rire, intérieurement j'en pouvais et ça se voyait. Le sourire jsuqu'aux oreille je me mordillais la lèvre. Un instant je m'étais vraiment imaginé les présenter l'un à l'autre et je pense que la tête des deux pourraient valoir le détour ! Je lui servais quand même le verre qu'il avait réclamé non sans en boire une gorgée avant de lui tendre et d'entamer le sujets du payement bien que sur le ton de l'humour. « Je déteste être endetter, après ça n’amène que des ennuis. Mais j’ai de quoi payer, plutôt deux fois qu’une. » En liquide je savais qu'il avait de quoi payer plutôt deux fois qu'une, comme tous les mecs normalement constitués si vous avez pigé ma subtilité ! Oui je sais c'est dégueulasse, je le suis c'est vrai et ? « Mais je n’ai rien contre le fait de te rembourser, j’ai déjà trois années d’intérêt à te donner. » Je ris légèrement "Hm c'est vrai oui, ça commence à s’accumuler !" Il allait falloir passer à la caisse, je vous laisse devinez où celle ci se trouve. Bon okay j'avais peut-être bu dans plusieurs verres de clients sympathiques ce soir mais je n'étais pas bourré et ça n'était pas l'alcool qui me rendait comme ça. Pour ceux qui trouvent ça scandaleux ou choquant vous pouvez vous inquiéter j'ai l'esprit mal tourné H24 ! « Et tu souhaites cet intérêt d’une manière quelconque ? » Par devant ? Par derrière ? Je me mordais la lèvre en le regardant, et non la tête inférieure n'est ce pas ? Puis je baissais les yeux sur le billet qu'il posait sur le bar "Toujours aussi généreux à ce que je vois" je souris avant de prendre le billet et de le mettre avec les autres. Connaissant Jamie il ne voulait pas la monnaie, c'était un pourboire mais s'il l'a voulait il lui suffisait de me la demander. "Pour en revenir à ta question on pourrait déjà commencer par aller ailleurs, du genre chez toi, pour pouvoir négocier en paix" Je sortais mon portable pour regarder l'heure "Bon mon service ne finit pas tout de suite tout de suite mais je pense que si je fais les yeux doux à mon collègue aux belles formes il peut me dépanner" Entre collègues il n'était pas rare qu'on se rende service quand l'un ou l'autre voulait s'absenter, arriver plus tard ou bien partir plus tôt. Du moment qu'on arrivait à gérer nos heures de boulots et les clients ça n'était pas vraiment gênant non ? "Bon attend moi là" Je l'abandonnais le temps d'aller en toucher un mot à Charly puis je revins vers lui avec un grand sourire "Let's go mon ami !" Sans attendre plus longtemps j'allais au vestiaire récupérer ma veste et mon sac quand même, hors de question que je parte sans. Aaah ce que j'aimais la vie de barmaid !
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jamie D. Copperman
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8228-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know http://www.your-family-tree.net/t8497-copperman-jamie-somebody-that-i-used-to-know

❝ Métier : Cancérologue, professeur en recherche et écrivain scientifique
❝ cupidon : Ce n'est jamais simple, les contes de fée ça n'existent pas pour un adulte.
❝ post-it : Né à Toronto le 30 août 1977, dans une famille dysfonctionnelle ▬ A perdu sa sœur aînée lorsqu'il avait 6 ans, c'est ce qui le mènera à faire le choix d'être cancérologue ▬ A étudié à McGill en médecine ▬ A une mémoire eidétique et est aussi daltonien ▬ A apprit le français, mais il est maintenant rouillé ▬ A publié un livre au début de sa carrière, parlant de recherche sur le cancer, il est reconnu dans son domaine pour son travail acharné et ses réussites ▬ Apprenant qu'il allait perdre son visa, il s'est marié avec une de ses étudiantes, omettant certain détail sur leur relation ▬ coureur de jupon, il ne croit pas à la fidélité, à l'amour avec un grand A et encore moins au mariage ▬ Il ne se montre pas comme il est vraiment, car pour lui l'image compte beaucoup, mais il ne donne pas facilement sa confiance ▬ Est insomniaque et ses nuits ne dépassent jamais plus de 4 heures lorsqu'il arrive à dormir


Fan de Taylor Swift, il dit qu'elle lui amène un grain de folie ▬ Est un cordon bleu et n'aime pas manger au restaurant sauf s'il est contraint ▬ N'a pas la dent sucrée ▬ Sportif, il pratique le tennis, le golf, la voile et fait un jogging par journée ▬ Ne supporte pas One Direction, les séries télévisées, le shopping et l'hiver ▬ son livre favori est Moby Dick

❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : @avatar tag ♥️ /@gif tumblr
❝ avatar : Daniel Gillies
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Disponible, suffit de venir me voir ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) le papa qui accepte tous les caprices de sa femme. GRANT ▬ (g.gustin) l'handicapé des sentiments envers les femmes ! oui, il les aime, mais il ne sait pas comment leur dire. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman amoureuse de l'homme qu'elle a marié à vegas. ALVIN ▬ (m.bomer) le papa qui ne comprend rien au fait d'avoir des enfants avant le mariage. JONAS ▬ (r.amell) l'étudiant qui ne s'amuse qu'avec les plaisirs de la vie. DEVON ▬ (k.graham) la jeune femme qui rêve de liberté et de se reconstruire une vie bien différente de celle qu'elle a toujours connue. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui ne connait rien à l'amour.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 839
❝ Messages : 488
❝ depuis : 16/10/2015
❝ mes sujets : jaredmegsophiaterrysteadworthylexieliv (uc.)and you ?
lipstick on my collar– ✻ –

lipstick on my collar
– ✻ –

mot doux de Jamie D. Copperman un Sam 26 Mar - 6:23
meg & jamie
y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« En robe blanche… Je ne te pensais pas si pure. » Je pouvais bien pousser la taquinerie plus loin alors qu’elle en ajoutait une couche en penchant sa tête vers l’arrière, telle une véritable tragédienne. De toute manière, je ne voyais pas cette fille comme étant pure, mais ce n’était pas pour me déplaire. Des sainte-nitouches ce n’était pas ce qui me branchait, un petit plaisir de temps à autre, mais rien de plus. Je me lassais rapidement de ce genre de filles qui ont peur qu’on soulève leur jupe. Le sexe est quelque chose d’humain, pourquoi en faire tout un plat ? Autant profiter du plaisir qu’une personne est prête à vous offrir ! Mon sourire s’étirait sur mes lèvres, avant de laisser sous-entendre qu’on avait du temps à rattraper. Je laissais mon sourire s’étirer d’avantage, sachant très bien que finalement on recommencerait où on s’était arrêter. De toute manière, je ne nous voyais pas tant changé, trois ans peut sembler longs mais aussi bien court. Posant mon regard sur le jeune qui venait de se donner en spectacle sans vraiment le vouloir, j’haussais les épaules en revenant sur Meg. « Oui rangé, enfin en quelque sorte. » Ça semblait tellement impossible ? En fait, en y réfléchissant réellement, c’était complètement impossible et pourtant… M’approchant du bar, je prenais place en face de la brunette, tournant le regard vers la direction qu’elle me pointait. Alors que j’avais cru que Charly était une séduisante barmaid, mon regard se posait sur un mec. Mon amusement s’envolait en un instant, affichant un air déconfit alors que près de moi, elle se marrait. « Euh… Je vais passer mon tour. » soufflais-je au bout d’un lapse de temps où le silence fut roi. J’étais peut-être ouvert d’esprit, mais de là à me faire un mec ! Sans façon. Je pouvais bien plaisanter de cela avec mon cousin, la réalité restait que j’aimais les femmes et les expériences avec les mecs ce n’étaient pas pour moi. Une fois le verre devant moi, j’en prenais une gorgée tentant de me changer cette image qui avait naquit dans mon esprit bien malgré moi. On en venait à parler de remboursement, un remboursement rempli de sous-entendu. Dans un sens c’était d’une simplicité alarmante de pouvoir faire de tel jeu de mot. Mais je l’avais spécifié, je n’aimais pas être endetté et les intérêts c’était bien pire, plus les minutes s’écoulaient et plus ça augmentait. C’était à se demander si j’avais assez de liquide sur moi – ou en moi, pour couvrir les frais de trois années. Je commençais par payer le verre, lui adressant un sourire en coin en ce qui concernait le pourboire que je lui laissais. Je prenais une autre gorgée, relevant mon regard vers la jeune femme. Mon chez moi… Si je pouvais appeler cela un chez moi. Vivre à l’hôtel n’avait rien de personnel, mais tant pis. Au moins, ce qu’il y avait de bien c’était que personne ne posait de question. Je pouvais ramener qui je voulais, jamais personne n’oserait demander qui était la personne m’accompagnant. Ils pouvaient se faire un cinéma, mais ça ne tenait qu’à eux de trouver les raisons de tout cela. « Si tu veux. » Je la regardais sortir son portable, posant quant à moi mon regard sur ma Rolex à mon poignet. « Tant que tu ne lui parle pas de ses formes par la même occasion… » Je laissais mon sourire se former sur mes lèvres, avant de prendre une fois de plus une gorgée. Je ne savais pas si son collègue allait accepter, mais de toute manière j’aurais pu attendre. Ce n’était pas comme si j’étais le genre de personne qui tombe de sommeil vingt-et-une heure passé. Mon sommeil était si rare que je pouvais passer le reste de la soirée assis devant ce bar sans cogner des clous. Et puis, je ne m’attendais pas vraiment à cette tournure pour ma soirée. Bien sûr, j’avais voulu voir si elle travaillait toujours ici. J’espérais passer un moment avec elle, mais de là à la voir quitter son boulot plus tôt pour moi, ça c’était de l’inattendu ! Après, je n’aurais pas pu faire cela si c’était elle qui était venu me voir sur mes heures de travail. On aurait pu s’envoyer en l’air dans une salle de l’hôpital ou dans mon bureau à l’université, mais là n’était pas notre situation. La suivant du regard, je posais mon regard sur mon verre et ce n’est qu’à son retour que je buvais cul sec ce qu’il restait dans le fond de celui-ci. « Rapide. » Je déposais le verre vide sur le comptoir, me levant pour la suivre jusqu’au vestiaire. Je boutonnais le bouton de mon veston avant de sortir à l’extérieur. Par habitude que halais un taxi qui passait devant le club au moment où nous sortions. Ouvrant la portière arrière, je la laissais monter avant moi. Je donnais l’adresse de mon hôtel au chauffeur, puis calant mon dos contre le dossier de la banquette, je regardais Meg. « Je n’ai pas encore d’appartement, mais ma chambre devrait amplement nous suffire. » Je glissais ma main dans son cou, approchant son visage du mien, j’entrechoquais mes lèvres avec les siennes. En fait, même le taxi pouvait convenir. Je n’avais pour cela aucune gêne à proprement parlé ! Accentuant mon baiser, je laissais ma main glisser sous sa jupe. « Vous formez un joli couple. » Je m’arrêtais net, tournant mon regard vers le conducteur qui nous observait par le rétroviseur. Ah bien en voilà un voyeur. « Vous savez, vous n’avez qu’à vous en payez une. » C’était sorti malgré moi, mais l’air choqué qui apparut sur le visage du chauffeur me fit sourire. Maintenant, j’étais certain qu’il n’allait pas oser regarder, quoique ! Les gens sont parfois tellement surprenant. Je revenais vers Meg, reprenant notre baiser et mon doigté sur sa culotte, n’allant pas plus loin pendant la durée du trajet. On arrivait finalement devant l’hôtel et sortant mon portefeuille, je payais la course sortant derrière la brunette. Glissant ma main sur sa taille, je nous conduisais à l’intérieur. Saluant au passage les employés. Appuyant sur le bouton pour monter, je glissais à l’oreille de Meg. « Faudra bientôt me libérer de cet étau. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Megara A. Hawpkins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t8814-hawpkins-megara-a-les-copains-ce-sont-ceux-qui-partagent-du-pains-et-les-copines-ce-sont-celles-qui http://www.your-family-tree.net/t8820-hawpkins-megara-a-un-jour-je-suis-nee-depuis-j-improvise#196771 http://tag-gallery.e-monsite.com/
BITCH !
❝ Métier : Barmaid au plumb club
❝ cupidon : Je l'ai dépucelé
❝ post-it :
UC

❝ Age : 28
❝ pseudo : TAG
❝ crédits : TAG
❝ avatar : Phoebe Tonkin
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Dans la limite du raisonnable
❝ autres comptes : Jared (Ian Somerhalder) - Le sereal baiseur Liv (Amber Heard) - blablabla
❝ Points : 1884
❝ Messages : 503
❝ depuis : 03/01/2016
❝ mes sujets : JamieGrantSasha


mot doux de Megara A. Hawpkins un Dim 24 Avr - 3:29
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jamie ∞ Meg'
J'avais toujours été du genre à préférer les minis jupes en cuir et le débardeurs laissant voir le ventre plutôt que les longues robes trop "sage" pour moi. Le genre de robe à mettre pour les banquets de bourge ou pour défiler sur la tapis rouge à la limite mais sinon ça n'était qu'un truc chiant qui vous empêchait de courir. Clairement niveau liberté de mouvement c'était handicapant, hors je ne tenais pas en place. Enfin bref tout ça pour dire qu'effectivement la robe blanche était volontairement une image à l'opposée de celle que je dégageais. « En robe blanche… Je ne te pensais pas si pure. » Et c'est justement pour ça que sa réflexion me fit rire. Je pris un ère choqué pour continuer dans le style théâtrale et je posais ma main sur mon cœur. "Pardon ? Tu ne me trouve pas pure mon aimé ? Moi qui ai pourtant fait vœux de chasteté jusqu'à ton retour, ce soir je t'offre l'honneur de me déflorer" Alors la je n'avais qu'une envie et c'était clairement d'éclater de rire, ça devait se voir sur mon visage d'ailleurs. « Oui rangé, enfin en quelque sorte. » Et oui ça me surprenait oui. En même temps on s'était connu et reconnu dans ce bar, aujourd'hui on se retrouvais dans ce bar alors ouais imaginer que pendant trois ans il n'avait pas trop fréquenter les bars c'était assez bizarre, ci ce n'est irréaliste. Après tout Jamie n'était pas du genre à s'arrêter à un "j'ai passé l'âge de ces conneries" et puis soyons honnêtes pour un bar il n'y a pas d'âge, les épaves sont même généralement plus vieilles. Bon pour une boite en revanche c'était un peu différent oui. Mais bon Jamie n'était pas vieux non plus et puis en plus de ça il faisait jeune. Bon pas gamin non plus, pas comme cet imbécile qui s'était ratatiné en voulant partir sans payer. Une fois de plus je me retenant de rire en entendant le beau brun parler de Charly comme si c'était une fille. Surtout lui quoi ! Il n'était pas le genre de type à draguer des mecs, la blague était trop tentante. En voyant sa tête quand il posa les yeux sur Charly je ne pu m'empêcher de rire plus longtemps « Euh… Je vais passer mon tour. » Noon vraiment ? Sa réaction valait le détour je vous assure ! J'aurais voulu pouvoir rembobiner pour me la repasser "T'es sûr ? Dommage il est hmm..." Je me mordais la lèvre inférieure "Plutôt très bon au lit, je te le conseil" Il allait me maudire ! Mais l'occasion était trop bonne pour que je ne le taquine pas ne serais-ce qu'un peu !

Avoir un esprit tordu permettait de rendre des conversations banales beaucoup plus intéressantes. Comme notre conversations actuelle parlant de paiement et de pourboire. J'envisageais d'ailleurs d'aller parler affaire un peu plus loin entre nous. Non je ne quittais pas mon job plus tôt à chaque fois que j'avais envie de baiser, je n'étais peut-être pas la plus professionnelle ici mais pensez vous que si je faisais ça je serais toujours la depuis tout ce temps ? J'aurais été virée depuis longtemps, hors ce boulot je l'adorais, il était parfait pour moi et en plus de ça me permettais de ne pas vivre sur l'argent que mon père me versait en pensant que mon pardon allait s'acheter. Donc la grande majorité du temps je faisais mes heures. Mais bon je n'avais pas vu Jamie depuis trois ans et avant ça lui et moi on formait un super duo ! Il fallait fêter les retrouvailles et je n'étais pas une femme patiente. « Tant que tu ne lui parle pas de ses formes par la même occasion… » Un sourire étira le coin de mes lèvres "Me tente pas" Je faisais partit de ces personnes à esprit de contradiction qui adorait faire l'inverse de ce qu'on lui disait. Interdisez quelque chose et je ferais le contraire, juste parce que c'est interdit, sinon je ne l'aurais jamais fait. Et à l'inverse, dîtes moi de faire quelque chose et je vous cracherais que je n'ai pas d'ordre à recevoir. Bien sûr c'était une généralité et je n'étais pas non plus comme ça avec tout le monde. Et pour le coup parler des formes à Charly en lui demandant s'il était intéressé par Jamie ne me semblait effectivement pas la meilleure idée si je voulais lui demander de me rendre un service. D'ailleurs il accepta de me dépanner pour mon plus grand plaisir, je lui en devais une. « Rapide. » Je souris en enfilant ma veste "Je suis très convaincante, ou envoûtante, j'aime bien aussi, au choix" Perfect timming, un taxi passait devant la boite au moment où on sortait. Il s'arrêta au signe de main de Jamie et celui ci m'ouvris même la portière. Il n'avait pas perdu ce petit côté gentleman qui lui allait si bien. « Je n’ai pas encore d’appartement, mais ma chambre devrait amplement nous suffire. » Une chambre d'hôtel ? Oui c'était largement suffisant ! Je n'étais pas bien compliquée à ce niveau la "Un placard à balais aurait été suffisant" être à l'étroit dans des endroits insolites c'était aussi quelque chose d'excitant. Bon pour coucher, pas pour dormir hein. Non non pour pioncer la je ne troquerais jamais le confort d'un bon lit douillet deux places. Je le regardais se pencher sur moi et glissais automatiquement une main dans ses cheveux pour les lui agripper alors que je profitais de ses lèvres. Je frissonnais au contact de sa main glissant sous ma jupe quand le chauffeur nous interrompis pour nous dire qu'on formait un joli couple. Seriously ? J'allais répondre mais Jamie me devança « Vous savez, vous n’avez qu’à vous en payez une. » Ouai je dois avouer que ça je m'y attendais pas ! Je me doutais bien que Jamie avait dit ça pour faire chier le chauffeur mais malgré tout je ne savais pas comment réagir la, j'étais mitigée. J'haussais un sourcil "Je te préviens tout de suite qui à être une pute je veux être une pute de luxe" J'aurais pus râler ou faire remarquer que ce genre de remarque pouvait tout de même être un peu blessant pour mon ego mais je n'allais pas jouer les rabats-joie en sachant qu'il ne pensait pas à mal et probablement pas à m'insulter. Booon oui je couchais beaucoup mais si un homme ne me plaisait pas il pouvait toujours sortir son fric que je l'enverrais se brosser avec Martine. Mais ses lèvres me firent bien vite revenir à la réalité. Ainsi que sa main qui cette fois ci finit sa route jusqu'à mon string. Quand à moi j'avais glisser ma main libre le long de son torse jusqu'à son pantalon pour le caresser à travers celui ci tout en soupirant de d'excitation contre ses lèvres. Le voyage fut rapide et je me laissais diriger par Jamie ne sachant pas où était sa chambre et j'entrais dans l'ascenseur avec lui. Je sentis son souffle chaud contre mon oreille avant qu'il ne murmure « Faudra bientôt me libérer de cet étau. » Me mordillant la lèvre je me retournais automatiquement pour me coller à lui et spécifiquement à son bassin "C'est vrai que tu dois commencer à être à l'étroit maintenant" Et si les employés de l'hôtel l'avaient remarqué ils devaient tous être vert de jalousie. D'ailleurs même pas besoin de le remarquer pour deviner ce qu'on allait faire dans sa chambre. Mon visage à quelques centimètres du sien je passais lentement ma langue sur mes lèvres en le regardant de façon provocatrice puis dès que l'ascenseur se rouvris j'en sortais rapidement. Personne dans les couloirs, le seul problème c'était que je ne savais pas quelle chambre c'était, je ne pouvais pas y aller en avance. Mais je n'eu pas à attendre longtemps avant qu'il ouvre la chambre en question. Dès que ce fut fait j'entrais puis le poussais contre la porte et attrapais sa cravate pour m'attirer à lui avant de l'embrasser sauvagement. Mes mains s'occupaient déjà de déboutonner son costard avant de descendre sur le pantalon et de sourire contre ses lèvres pouvant effectivement constater l'effet que je lui faisais. Mais je ne m'y attardais que peu de temps avant de le défaire à son tour et de glisser ma main directement sous son boxer. Mes lèvres quand à elles étaient descendus dans son cou puis remontées pour lui mordiller le lobe de l'oreille avant de murmurer "Prend moi"
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

meg&jamie → y'a-t-il plusieurs façons de se dire bonjour ?


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au nord de la ville :: Boîte de nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-