lenaëlle&devon → There’s a monster outside my room, can I have a glass of water?
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

lenaëlle&devon → There’s a monster outside my room, can I have a glass of water?


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au nord de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Devon R. Floyd
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7062-floyd-devon-a-la-recherche-de-son-aladdin-enfin-celui-qui-saura-utiliser-sa-lampe-magique http://www.your-family-tree.net/t7122-floyd-devon-cherche-un-titre

❝ Métier : Illusionniste dans un cirque ambulant, pickpocket et voyante, rien que ça ! Mais c'est ça la vie de bohème ♥
❝ cupidon : En couple avec Andrew ♥
❝ post-it : née à Santa Monica le 31 juillet 1994 ▬ a perdu sa famille à six ans ▬ possède le cœur de sa sœur jumelle ▬ a fuie sa première famille d'accueil ▬ elle n'a jamais été à l'école, elle a tout appris par elle-même en lisant des livres qu'elle volait ou en écoutant des cours sous la fenêtre d'une classe ▬ a grandi dans une famille qui forme un cirque ▬ n'a plus de souvenir de sa vie avant la mort de ses parents et sa sœur ▬ pour se nourrir, elle a apprit à voler et plus encore ▬ rêve de liberté ▬ il y a deux ans, elle a eut un accident de voiture qui a causer la mort de son copain. depuis, elle n'a jamais revue ses amis qui ont survécus ▬ elle a vu plus d'une centaine d'endroit aux états-unis ▬ elle fuit le cirque, en février, avec son frère de coeur ▬ arrivée à pasadena en croyant que c'était un hasard, et pourtant... ▬ adore le shopping dans des bazars ▬ a trouvé un chien, qu'elle a appelé Baloo ▬ raffole des cerises ▬ adore les choses simples ▬ ni connait rien à la technologie

MY ARTISTIC NAME IS COCO ☆


❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : avatar chounette / gif tumblr
❝ avatar : Katerina Graham
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez, je vous dirai ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat tourmenté par les fantômes de son passé. GRANT ▬ (g.gustin) le geek stéréotypé qui n'aime pas les étiquettes pré-faites. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman qui profite des plaisirs d'avoir un enfant, mais ignore ce qu'est la vie de parent à deux. ALVIN ▬ (m.bomer) l'homme a la vie rocambolesque et pire qu'un roman policier. JONAS ▬ (r.amell) le jeune adulte prêt à s'amuser, mais qui est aussi tendre qu'un bisounours. JAMIE ▬ (d.gillies) le rationaliste qui ne croit pas à l'imagination, sauf celle de ses propres mensonges. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui n'a pas peur de se briser un ongle et qui est fan des Red Sox.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1052
❝ Messages : 1497
❝ depuis : 21/06/2015
❝ mes sujets : lenaëllejaredjonesjulianandrewandrewgrace
Closer you lookless you'll see

Closer you look
less you'll see

mot doux de Devon R. Floyd un Lun 7 Déc - 7:59
Lenaëlle & Devon
There’s a monster outside my room
can I have a glass of water ?



L’hiver en Californie n’était pas le plus froid que j’avais connu dans ma vie, mais dans cet immeuble délabré, sans un minimum de chauffage, l’endroit se retrouvait vite fait assez frais. Et je prenais maintenant l’habitude de porter un pull vert avec un immense bonhomme de neige en devanture que j’avais trouvé dans un bazar. C’était confortable et douillet, ce qui me facilitait la tâche pour m’endormir, même si Baloo me donnait sa chaleur en dormant sur mes pieds. Je me sentais seule, terriblement seule depuis qu’Austin avait tout bonnement disparu. Je l’avais pourtant attendu, chercher, mais plus aucune trace de lui. Je préférais me rassurer en me disant qu’il allait bien et que rien de grave lui était arrivé. Comme toutes les nuits précédentes, je me blottissais sous une pile de couverture, recroquevillé en petite boule. J’avais un sommeil léger, mais cette nuit mes rêves avaient des desseins sombres, cauchemardesques et dans un sursaut, je me réveillais en poussant un hurlement. Assise carré sur mon matelas improvisé, je cherchais mon souffle qui semblait s’être volatilisé. Mon cœur battait d’une façon que je n’arrivais pas à calmer. Regardant autour de moi, je voyais Baloo devant la porte de ma chambre, grognant, jappant. Je me passais ma main dans mes cheveux, repoussant finalement mes couvertures je me levais en poussant un soupire. « Qu’est-ce qu’il y a ? » demandais-je en regardant mon chien passer sa rage sur la porte. Bien malgré moi, j’avais toujours cette crainte de voir Lupin ou Gaspard me retrouver et c’était ce qui hantait mes rêves d’une certaine façon. Remontant mes manches, je m’approchais de la fenêtre barricadée où un filet de lumière s’introduisait dans la pièce. Il faisait jour et la matinée semblait s’être écoulée. Un autre soupire. Je n’avais pas la moindre idée du nombre d’heure que j’avais dormi. M’étirant, je réalisais que Baloo n’avait pas bronché ne pensant d’aucune façon à son ventre affamé. « Tu entends quelque chose ? » Sans doute un rat, ils étaient mes seuls voisins. Prenant Baloo dans mes mains, j’ouvrais la porte pour tendre l’oreille, mais ce bougre d’imbécile se jetait en bas s’écrasant dans un bruit sourd sur le sol. Il avait oublié qu’il avait trois pattes ma parole ! Ce rat devait vraiment le nargué. Se relevant, il partait à la course, une course lente et non dénué d’obstacle. Je le regardais, me décidant à le suivre avant qu’il ne se fasse mal. Tournant le coin au bout d’un couloir, je trouvais la bête aboyant contre ce qui était loin d’être un rat, mais plus vite son plus grand prédateur. Devant mon abruti de cabot, se trouvait un chat orange qui sifflait férocement contre Baloo. Me penchant, je m’approchais du félin et repoussant mon chien d’une main, j’arrivais à me faire sentir par le chat. Avec précaution, je le prenais dans mes bras. « Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Tu t’es perdu ? » lui demandais-je comme si j’espérais avoir une réponse à mes questions. Je le regardais, perdant mes prunelles vertes dans les siennes. Je n’avais pas bougé, jusqu’à entendre une respiration et le plancher qui grinçait, je me figeais. Et si mon cauchemar se réalisait finalement ?

_________________
{ isn't jealous of him } People come, people go – they’ll drift in and out of your life, almost like characters in a favorite book. When you finally close the cover, the characters have told their story and you start up again with another book, complete with new characters and adventures. Then you find yourself focusing on the new ones, not the ones from the past.


Dernière édition par Devon R. Floyd le Jeu 23 Juin - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2168
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Mar 15 Déc - 15:00
Devon & Lenaëlle
There's a monster outside my room, can I have a glass of water ?

 « Pumpkin, s’il te plait, tiens-toi tranquille, nous arrivons bientôt à la maison… » Je n’osais pas imaginer ou regarder une vidéo de l’image que je projetais en ce moment, à marcher sur le trottoir de cette rue passante, me débattant avec ce sac qui semblait limite hanté aux premiers abords. Non, il n’était pas hanté, et il ne contenait pas un élément vibrant qui avait été accidentellement activé ou quelque chose comme ça. Ce sac, c’était un sac que j’avais acheté simplement parce que je ne trouvais pas cela mignon du tout, utiliser une cage quand venait le temps de sortir Pumpkin, surtout que je ne le sortais pas ainsi très souvent. En effet, les seuls moments où je m’adonnais à sortir ce sac fait pour lui, c’était pour l’emmener chez le toiletteur ou le vétérinaire. Aujourd’hui, c’était la seconde option qui se présentait, et pour tout dire, cela n’avait pas été une partie de plaisir. Sans pouvoir exactement comprendre pourquoi, j’avais appris très rapidement lors de son tout premier rendez-vous, peu de temps après que je l’ait adopté, que mon chaton avait une profonde hantise pour les vétérinaires. Pourtant, ce n’était pas comme si celui qui nous avait été assigné avait quelque chose d’horrible. Je ne m’y connaissais pas vraiment, mais je le jugeais quand même délicat avec mon chat. Ce dernier avait-il eu un traumatisme au cours de ses premières semaines de vie, avant que je le trouve sur la route ? Je ne savais pas, mais je commençais sérieusement à me le demander, parce qu’aujourd’hui, ça avait été la même chose; Pumpkin avait grandement craint le contact de cet homme et pire encore, il n’avait rien voulu manger de la gâterie à laquelle il avait eu droit après ses vaccins. Et le comble dans tout cela ? C’était que même une fois que c’était terminé, il continuait à se débattre dans ce qui était normalement un habitacle confortable pour lui, et le fait que je lui dise que c’était terminé, de se tenir tranquille, et le fait que je tienne plus fermement le sac ne venait nullement aider à tout cela. Désespérée, je le calai un peu plus contre moi en me disant que le mieux serait d’avancer sans rien dire, mais je me trompais royalement. Au bout du compte, j’abandonnai, et à un moment, je voulus déposer le sac pour l’en sortir et tenter de le rassurer un peu, mais le petit chenapan m’échappa à ce moment, m’arrachant par la même occasion un puissant:  « Pumpkin ! » qui me fit perdre de précieuses secondes, puisque le chat continua de s’enfuir, m’obligeant à rapidement ramasser mes affaires, histoire d’aller à sa poursuite. Regardant tout autour en panique, je crus voir une queue rousse entrer dans un immeuble tellement délabré que pour sûr, personne ne vivait dans celui-ci depuis un bon moment maintenant. Inutile de mentionner que pendant un instant, cela me fit légèrement peur, mais bon, si mon chat était là…  « Pumpkin ? » fut une autre tentative que je fis pour que mon chat réponde à l’appel, comme si je pensais que ce serait suffisant pour qu’il revienne à ma rencontre, alors qu’au fond, je me disais que ce n’était juste pas possible. Il devait clairement me détester à ce point. Face à cette tentative complètement vaine, je continuai à marcher, souvent en regardant au sol, tellement que lorsque je vis un chien, puis des pieds, je sursautai, et je relevai le regard pour voir une jeune femme, mon chat entre les mains. Sitôt, je dis, confuse:  « Oh je suis désolée ! Je ne croyais pas qu’il y aurait quelqu’un ici… » Un rire nerveux vint trahir la peur que j’avais soudainement eue à la vue de cet immeuble délabré, mais histoire de ne pas passer pour une vraie froussarde, je tentai de reprendre de la contenance, et je dis, un peu bêtement:  « Mon chat s’était enfui… »

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devon R. Floyd
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7062-floyd-devon-a-la-recherche-de-son-aladdin-enfin-celui-qui-saura-utiliser-sa-lampe-magique http://www.your-family-tree.net/t7122-floyd-devon-cherche-un-titre

❝ Métier : Illusionniste dans un cirque ambulant, pickpocket et voyante, rien que ça ! Mais c'est ça la vie de bohème ♥
❝ cupidon : En couple avec Andrew ♥
❝ post-it : née à Santa Monica le 31 juillet 1994 ▬ a perdu sa famille à six ans ▬ possède le cœur de sa sœur jumelle ▬ a fuie sa première famille d'accueil ▬ elle n'a jamais été à l'école, elle a tout appris par elle-même en lisant des livres qu'elle volait ou en écoutant des cours sous la fenêtre d'une classe ▬ a grandi dans une famille qui forme un cirque ▬ n'a plus de souvenir de sa vie avant la mort de ses parents et sa sœur ▬ pour se nourrir, elle a apprit à voler et plus encore ▬ rêve de liberté ▬ il y a deux ans, elle a eut un accident de voiture qui a causer la mort de son copain. depuis, elle n'a jamais revue ses amis qui ont survécus ▬ elle a vu plus d'une centaine d'endroit aux états-unis ▬ elle fuit le cirque, en février, avec son frère de coeur ▬ arrivée à pasadena en croyant que c'était un hasard, et pourtant... ▬ adore le shopping dans des bazars ▬ a trouvé un chien, qu'elle a appelé Baloo ▬ raffole des cerises ▬ adore les choses simples ▬ ni connait rien à la technologie

MY ARTISTIC NAME IS COCO ☆


❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : avatar chounette / gif tumblr
❝ avatar : Katerina Graham
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez, je vous dirai ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat tourmenté par les fantômes de son passé. GRANT ▬ (g.gustin) le geek stéréotypé qui n'aime pas les étiquettes pré-faites. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman qui profite des plaisirs d'avoir un enfant, mais ignore ce qu'est la vie de parent à deux. ALVIN ▬ (m.bomer) l'homme a la vie rocambolesque et pire qu'un roman policier. JONAS ▬ (r.amell) le jeune adulte prêt à s'amuser, mais qui est aussi tendre qu'un bisounours. JAMIE ▬ (d.gillies) le rationaliste qui ne croit pas à l'imagination, sauf celle de ses propres mensonges. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui n'a pas peur de se briser un ongle et qui est fan des Red Sox.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1052
❝ Messages : 1497
❝ depuis : 21/06/2015
❝ mes sujets : lenaëllejaredjonesjulianandrewandrewgrace
Closer you lookless you'll see

Closer you look
less you'll see

mot doux de Devon R. Floyd un Jeu 17 Déc - 6:09
Lenaëlle & Devon
There’s a monster outside my room
can I have a glass of water ?



Vivre dans un immeuble abandonné pouvait avoir quelque chose d’effrayant, la solitude, le fait qu’on ne savait jamais vraiment qui pouvait s’y trouver. J’avais de la chance que celui-ci ne soit pas occupé par d’autres sans-abris ou qu’il se soit transformer en piquerie. En gros, j’y vivais un peu tranquillement, même si je savais que je pourrais quitter sans remord cet endroit si l’occasion se présentait. Qui ne rêverait pas de vivre ailleurs ? Seul un fou dirait être attaché à cet endroit. J’y vivais simplement parce que je n’avais pas trop le choix, pour payer un loyer il fallait de l’argent, un compte en banque, des papiers et malheureusement je n’avais rien de tout cela. J’acceptais donc cette existence sans trop rouspéter. Et puis, depuis que j’étais rendue seule, je me rendais compte que ce n’était pas aussi facile que je pouvais le croire de survivre. En fait, je m’appuyais beaucoup sur Austin. Ça me démoralisait de penser ainsi, mais je tentais tout de même de garder le sourire. M’abattre sur mon sort n’allait malheureusement pas m’aider à avancer, à retrouver une forme de liberté. Ouvrant la porte à Baloo qui commençait un tantinet à me gaver avec ses jappements, je restais un instant là à le regarder courir. Ce chien m’épatait tout de même courir à trois pattes, je n’avais définitivement pas son courage. Si je perdais un membre c’était clair et net que je serais abattue, désemparée, je pouvais que lui lever mon chapeau. Mais je préférais tout de même le suivre juste au cas où qu’il ne se fasse mal. Bien sûr, l’idée d’affronter un rongeur n’était pas ce que je souhaitais le plus, mais je ne voulais pas non plus qu’il lui arrive quelque chose. S’il se faisait mordre, il pouvait attraper la rage ou une autre saloperie et j’allais faire comment moi après ? Je le suivais, prenant bien soin de ne pas me prendre les pieds dans quelque chose pouvant trainer sur le sol. Je fus surprise de trouver non pas un rat, mais son légendaire chasseur. M’approchant, j’allais caresser sa tête entre ses deux oreilles avant de le prendre dans mes bras. Il semblait terrifié, après je le comprenais avec Baloo qui déversait une rage inconditionnel sur lui. Moi aussi j’aurais eu peur. J’entrepris de le rassurer, mais des bruits dans le couloir me rendirent tendu. Je n’aimais pas entendre ce genre de bruit, surtout depuis que des gens ayant abusé de l’alcool étaient rentré il y a quelques mois. Je préférais de loin me savoir seule. Baloo se braquait aussitôt tendant l’oreille, alors que je me tournais pour voir une jeune femme arriver. Je ne percevais pas le grognement de mon chien envers cette personne, généralement il était gentil, sauf quand on entrait ici. C’était un peu mon protecteur. Elle s’excusait et en moi je ne pouvais m’empêcher de me dire que comme elle j’aurais jamais cru trouver une personne ici, et pourtant… Caressant le chat que je tenais toujours dans mes bras, je ne pus m’empêcher de faire un pas de reculons. J’étais toujours un peu trop sur la défensive, mais on m’avait toujours dit que les gens seraient malhonnêtes et risqueraient de s’en prendre à moi. Pourtant, j’avais connu des gens en arrivant ici qui était loin d’être comme le disait Gaspard. Il ressemblait d’avantage à cette image que ces gens, mais pour une personne a vécu quinze années de sa vie en craignant ce qu’on pouvait lui faire, ce n’est pas chose aisée de changer. La jeune femme me disait alors que son chat s’était enfui, tenant toujours la boule de poils dans mes bras, je regardais le félin. Un sourire et je le tendais à la demoiselle. « Ce doit être le vôtre ? » La logique, aussitôt que quelqu’un disait avoir perdu une chose c’était forcément ça. J’aurais pu me renseigner, lui poser mille-et-une questions, mais elle semblait honnête. Pourquoi m’aurait-elle dit avoir égaré son chat si ce n’était pas le sien ? « Je suis désolé, mon chien a dut l’apeurer. » confiais-je en me penchant pour prendre Baloo dans mes bras. Ce n’était pas tellement étonnant de le voir trembler, mais il se calma aussitôt qu’il sentit que je lui portais une attention particulière. Souriant à la jeune femme, je passais près de celle-ci pour me diriger vers cette pièce qui me servait de chambre.

_________________
{ isn't jealous of him } People come, people go – they’ll drift in and out of your life, almost like characters in a favorite book. When you finally close the cover, the characters have told their story and you start up again with another book, complete with new characters and adventures. Then you find yourself focusing on the new ones, not the ones from the past.


Dernière édition par Devon R. Floyd le Jeu 23 Juin - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2168
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Lun 21 Déc - 14:18
Devon & Lenaëlle
There's a monster outside my room, can I have a glass of water ?

Quelles étaient les chances que quelqu’un se trouve dans cette immeuble délabré à cet instant précis et aie la bonne idée de récupérer mon chat plutôt que de le laisser s’enfuir ou se laisser attaquer par un autre animal susceptible de rôder dans les parages ? En mon sens, elles étaient si minces que je me demandai l’espace d’une seconde si je ne ferais pas mieux d’aller m’acheter un billet de loterie ou quelque chose du genre. Avant cet instant, je me sentais limite condamnée à devoir chercher partout ce petit animal, parce que pour sûr, j’aurais été triste de le perdre, même si je n’avais pas demandé à l’avoir dans un premier temps. En effet, quand je l’avais trouvé sur la route, jamais je n’aurais cru que je m’attacherais de la sorte à cette petite boule de poil et pourtant, me voilà aujourd’hui, à le chercher désespérément, et surtout, paraître complètement désespérée au moment où la jeune femme devant moi me montra l’animal qu’elle tenait entre ses mains et qu’en reconnaissant tout de suite le poil roux de mon animal de compagnie, je dis en soupirant fortement de soulagement:  « Oui, c’est lui ! » avant de m’approcher pour le reprendre - non pas que je ne faisais pas confiance à la demoiselle, mais plutôt parce que je voulais lui épargner cette charge plus longtemps, surtout si le petit animal venait à se débattre comme il l’avait fait dans son sac de transport plus tôt. Je ne voulais quand même pas qu’elle soit mordue ou griffé, autrement je m’en voudrais profondément d’avoir fait souffrir quelqu’un d’autre pour mon manque d’attention et de prudence. Je pris donc Pumpkin entre mes mains, remarquant aussitôt que celui-ci avait cessé de vouloir jouer les petits rebelles mais que plutôt, il semblait profondément traumatisé de sa seconde expérience de vie sauvage; c’était à peine s’il osait bouger dans mes bras et je le sentais trembler comme une feuille, ce qui me poussa à le serrer un peu plus contre moi tandis que je reportais encore une fois mon attention sur la jeune femme qui s’excusait au nom de son propre animal de compagnie, pensant que celui-ci avait pu effrayer mon chat. Sitôt, je répondis:  « Ce n’est pas nécessaire, vraiment. C’est ma faute d’abord et avant tout, j’ai manqué de vigilance et ce petit chenapan m’a échappé. » À ces derniers mots, un sourire apparut tout naturellement sur mes lèvres, histoire de montrer que je ne détestais pas mon chat, bien au contraire. Je m’étais attaché à lui encore plus que je ne l’aurais cru dans un premier temps. Toutefois, parce que je savais bien que les plaisanteries, c’était très loin d’être mon point fort, je crus bon de reprendre mon sérieux dès que j’en eus l’occasion. Progressivement, mon sourire s’effaça pour laisser place à un air relativement poli, mais sans air de plaisanterie ou quelque chose du genre, et je décidai d’expliquer, comme ça, dans un haussement d’épaules:  « Il était déjà nerveux à la base. Monsieur n’aime pas aller chez le v-é-t-é-r-i-n-a-i-r-e. » Pourquoi avais-je pris la peine d’épeler les lettres du mot plutôt que de le dire ? Par simple réflexe, pour être honnête. Mon métier m’avait appris ce genre de technique quand je ne voulais pas que les enfants comprennent un mot et commencent à s’emballer, ou paniquer pour ceux-ci. Et puis, dans le cas présent, je préférais ne pas prendre de chance. Tout à coup que Pumpkin soit le moindrement intelligent, comprenne le mot, l’associe à cette menace que je ne lui comprend pas et décide de prendre la fuite encore une fois ? Je n’avais clairement pas envie de revivre ce moment de panique, alors quitte à paraître un peu infantile, autant ne pas prendre de chance. Bien sûr, cela ne voulait quand même pas dire que je n’étais pas doté d’un niveau de langage convenable pour parler à un adulte, surtout à un adulte qui venait de me rendre un fier service et cela, je le prouvai au moment où je regardai la demoiselle encore une fois, puis que je lui dis:  « En tout cas, merci. » Peut-être que j’aurais pu continuer un peu, mais soudainement, un craquement un peu étrange faisant penser à une maison hanté me fit sursauter, si bien que sans trop réfléchir, je décidai de proposer:  « Hum… On ferait peut-être mieux de sortir, non ? », ne pensant jamais que quelqu’un pouvait encore habiter dans cet immeuble, à un tel point que je prenais pour acquis qu’il était complètement abandonné. Comment pourrais-je expliquer la présence de mon interlocutrice ? Franchement, je ne savais pas trop, mais l’idée qu’elle soit là parce que c’était son chez elle ne m’était pas du tout venu à l’esprit, pour le moment en tout cas.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devon R. Floyd
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7062-floyd-devon-a-la-recherche-de-son-aladdin-enfin-celui-qui-saura-utiliser-sa-lampe-magique http://www.your-family-tree.net/t7122-floyd-devon-cherche-un-titre

❝ Métier : Illusionniste dans un cirque ambulant, pickpocket et voyante, rien que ça ! Mais c'est ça la vie de bohème ♥
❝ cupidon : En couple avec Andrew ♥
❝ post-it : née à Santa Monica le 31 juillet 1994 ▬ a perdu sa famille à six ans ▬ possède le cœur de sa sœur jumelle ▬ a fuie sa première famille d'accueil ▬ elle n'a jamais été à l'école, elle a tout appris par elle-même en lisant des livres qu'elle volait ou en écoutant des cours sous la fenêtre d'une classe ▬ a grandi dans une famille qui forme un cirque ▬ n'a plus de souvenir de sa vie avant la mort de ses parents et sa sœur ▬ pour se nourrir, elle a apprit à voler et plus encore ▬ rêve de liberté ▬ il y a deux ans, elle a eut un accident de voiture qui a causer la mort de son copain. depuis, elle n'a jamais revue ses amis qui ont survécus ▬ elle a vu plus d'une centaine d'endroit aux états-unis ▬ elle fuit le cirque, en février, avec son frère de coeur ▬ arrivée à pasadena en croyant que c'était un hasard, et pourtant... ▬ adore le shopping dans des bazars ▬ a trouvé un chien, qu'elle a appelé Baloo ▬ raffole des cerises ▬ adore les choses simples ▬ ni connait rien à la technologie

MY ARTISTIC NAME IS COCO ☆


❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : avatar chounette / gif tumblr
❝ avatar : Katerina Graham
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez, je vous dirai ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat tourmenté par les fantômes de son passé. GRANT ▬ (g.gustin) le geek stéréotypé qui n'aime pas les étiquettes pré-faites. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman qui profite des plaisirs d'avoir un enfant, mais ignore ce qu'est la vie de parent à deux. ALVIN ▬ (m.bomer) l'homme a la vie rocambolesque et pire qu'un roman policier. JONAS ▬ (r.amell) le jeune adulte prêt à s'amuser, mais qui est aussi tendre qu'un bisounours. JAMIE ▬ (d.gillies) le rationaliste qui ne croit pas à l'imagination, sauf celle de ses propres mensonges. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui n'a pas peur de se briser un ongle et qui est fan des Red Sox.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1052
❝ Messages : 1497
❝ depuis : 21/06/2015
❝ mes sujets : lenaëllejaredjonesjulianandrewandrewgrace
Closer you lookless you'll see

Closer you look
less you'll see

mot doux de Devon R. Floyd un Mer 9 Mar - 7:51
Lenaëlle & Devon
There’s a monster outside my room
can I have a glass of water ?



Tenant le félin entre mes mains, je me sentais soulagée qu’il ait retrouver son propriétaire. Je ne me voyais pas prendre en charge un autre animal. Déjà que je craignais pour Baloo, s’il lui arrivait quelque chose, je savais que je n’avais pas les moyens pour m’en occuper convenablement. Après tout, le vétérinaire coûtait de l’argent et j’avais besoin de celui-ci pour survivre. Je ne pouvais pas me permettre de jeter de l’argent par la fenêtre, sinon comment allais-je survivre ? Mais comme pour le moment, aucun accro ne se présentait, je ne voyais pas l’utilité de m’en débarrasser. Surtout, qu’il me servait de chien de garde et de protecteur. Sans lui, j’aurais bien trop peur de vivre ici seule. Toutefois, je rendais le chat à la jeune femme qui se trouvait devant moi. Elle devait vraiment tenir à son animal pour venir jusqu’ici. J’avais un pincement au cœur en me disant qu’il y avait des gens qui cherchaient leur animal avec tellement d’ardeur, alors que des personnes ne prenaient même pas le temps pour rechercher leur enfant. J’avais perdu mes parents, je ne m’en souvenais peut-être plus, mais j’avais grandi avec des personnes comme moi et jamais aucun d’entre nous avait retrouvé leur famille. On était abandonné, laisser et seul au monde. Chassant cette idée déprimante, je me penchais pour prendre dans mes bras Baloo tout en m’excusant pour son attitude. Ce qui ne semblait pas gêner la jeune femme, alors que pour moi ça semblait être la moindre des choses, surtout en voyant le pauvre animal terrifié. Puis, elle expliquait un peu plus l’état de son chat, me faisant froncer les sourcils. N’ayant jamais été à l’école, j’avais un mal fou avec l’épellation. Je pouvais lire et écrire, mais encore là j’avais un certain mal. Ce n’était pas quelque chose de naturel, même si je ne me considérais pas comme une analphabète. Seulement, en n’ayant aucune scolarité, et pour avoir appris par moi-même ça me semblait légitime, même si cette ignorait ce détail. Laissant apparaître un semblant de sourire, je regardais la femme qui me remerciait. « Ce n’est rien, faite juste un peu plus attention la prochaine fois. » Ce n’était pas un reproche, mais un accident peut-être si vite arriver. Si je n’étais pas arrivée, peut-être que Baloo lui aurait fait mal ! Et si, je n’avais pas laissé Baloo aller voir, peut-être que son chat aurait rencontrer un rat ! Qui sait ? Par chance, il n’avait rien à part peut-être eu la frousse de sa vie. Je m’éloignais, alors que je remarquais la femme sursauter. Depuis le temps, j’avais pris l’habitude d’entendre des bruits étranges, que je n’y faisais pas attention. C’était pour moi aussi commun que le chat des oiseaux dehors. Mais je m’arrêtais tout de même me tournant pour regarder cette inconnue. « Euh… » Elle venait de me prendre au dépourvue. Je n’avais pas particulièrement envie d’expliquer ce que je faisais ici. Non en fait, je n’avais pas du tout envie de lui dire cela. Seulement, comment me sortir de cette embuche. « En fait, je suis passé par une porte vers l’arrière. » C’était un piètre mensonge, mais j’essayais de le rendre réaliste en lui souriant. « Faite attention à votre chat. » Sans attendre un peu plus, je m’éloignais laissant le plancher grincer. J’entrais dans la chambre dont la porte était rester ouverte et se trouvait qu’à quelques mètres de l’endroit où j’avais trouvé le chat apeuré. Déposant Baloo sur le sol, je le regardais se diriger vers le couloir, sortant sa tête pour observer. Je poussais un soupir, allant m’asseoir sur mon matelas fait de boîte en carton. Je tendais le bras, prenant mon sac, je regardais ce qui me restait comme argent pour aller m’acheter quelque chose à manger, mais à mon plus grand désespoir, je n’avais plus une très grosse fortune.

_________________
{ isn't jealous of him } People come, people go – they’ll drift in and out of your life, almost like characters in a favorite book. When you finally close the cover, the characters have told their story and you start up again with another book, complete with new characters and adventures. Then you find yourself focusing on the new ones, not the ones from the past.


Dernière édition par Devon R. Floyd le Jeu 23 Juin - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2168
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Lun 14 Mar - 13:52
Devon & Lenaëlle
There's a monster outside my room, can I have a glass of water ?

 « Oh, ne vous en faites pas pour ça. » fut ce que je répondis à l’inconnue quand celle-ci me conseilla de faire attention la prochaine fois. Elle ne me l’aurait pas dit que je m’en serais fait la promesse, parce que pour sûr, je ne voulais plus me retrouver dans une situation pareille. C’était la première et la dernière fois que je me retrouvais dans un truc aussi inconfortable, dans un immeuble aussi glauque, à chercher un chat qui faisait un caprice pour le vétérinaire. Ce que je ferais la prochaine fois pour palier à ce problème donc ? Je n’en savais rien, sur le coup de l’émotion je n’étais pas en mesure de réfléchir. Cependant, je me disais que cela ne pressait pas, parce que je ne pensais pas que Pumpkin aurait besoin d’un autre contrôle de routine de si tôt - vu que tout allait bien - et que les possibilités étaient nombreuses. Déjà, il était sûr et certain que je l’emmènerais en voiture. Mine de rien, c’était parce que j’étais à pied que je m’étais retrouvée dans une situation pareille et pire encore, je n’étais pas encore arrivée chez moi et il me faudrait encore le transporter ainsi ! Décidément, je n’étais pas au bout de mes peines… Il me faudrait prendre mon courage à deux mains et faire le reste du chemin, quoiqu’avec l’immeuble délabré, je ne pensais pas que ce soit bien difficile de me motiver. Enfin, pour ma part, j’étais prête à quitter sitôt que j’eus récupéré mon chat, mais étrangement, cela ne semblait pas être le cas de la jeune femme… En tout cas, je ne sus pas vraiment si je devais être convaincue par son histoire de porte de derrière, même si je me disais que ce serait malpoli de ne pas lui laisser le bénéfice du doute, compte tenu que je ne connaissais pas l’endroit, je ne savais pas ce qui s’était passé précédemment - et pour être honnête, je ne voulais pas vraiment le savoir. Sans dire un mot de plus, je la laissai me conseiller encore de faire attention, ce à quoi je répondis par un maigre:  « Oui… Merci encore en tout cas… » avant de juger que c’était le moment de tirer ma révérence, quitter les lieux et avoir une conversation sérieuse avec mon chat… Façon de parler, bien évidemment. Sans attendre plus longtemps donc, je commençai à me diriger vers la sortie - enfin, par où j’étais entrée - en gardant mon chaton contre moi cette fois-ci. Non seulement, je ne me voyais pas le remettre dans son sac de transport tout de suite mais de plus, il semblait si terrifié qu’il ne bougeait pas, comme si au fond, il avait compris la leçon. Après, peut-être que ce n’était pas ça du tout, mais là n’était pas le point, parce que seul le temps allait me prouver s’il avait été traumatisé par cette expérience ou non. Ainsi, je fis quelques pas vers la direction par laquelle j’étais arrivée, mais je n’allai pas plus loin. Pourquoi ? Parce que j’étais persuadée que vu les échos provenant de cet immeuble, j’entendrais la demoiselle quitter à son tour, sauf que je n’entendis rien. La curiosité eut raison de moi et je fis demi-tour, en toute discrétion, pour finalement me rendre compte que la jeune femme n’était pas allée plus loin que la pièce voisine, là où elle était installée, cherchant quelque chose dans un sac. Était-elle en train de… piller l’endroit ? Où y habitait-elle ? Horrifiée par cette dernière idée, parce que je me disais que personne ne devrait avoir le droit de vivre dans une telle misère, je n’eus toutefois pas le temps de faire quoi que ce soit, de même réfléchir à ce que je pourrais faire, ma présence fut soudainement trahie par mon chat qui décida à ce moment de miauler, probablement d’impatience… Et moi, légèrement maladroite comme j’étais, je ne fus faire mieux que me décaler et placer ma main sur ma bouche, n’arrêtant clairement pas le chat de se manifester et évidemment, me faire griller… Mon interlocutrice l’avait-elle entendu ? Allais-je me retrouver dans une situation encore plus délicate que précédemment ? Dans l’immédiat, je n’en savais rien, mais pour sûr, la simple éventualité me faisait quelque peu paniquer.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks


Dernière édition par Lenaëlle G. Martins le Dim 1 Mai - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Devon R. Floyd
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t7062-floyd-devon-a-la-recherche-de-son-aladdin-enfin-celui-qui-saura-utiliser-sa-lampe-magique http://www.your-family-tree.net/t7122-floyd-devon-cherche-un-titre

❝ Métier : Illusionniste dans un cirque ambulant, pickpocket et voyante, rien que ça ! Mais c'est ça la vie de bohème ♥
❝ cupidon : En couple avec Andrew ♥
❝ post-it : née à Santa Monica le 31 juillet 1994 ▬ a perdu sa famille à six ans ▬ possède le cœur de sa sœur jumelle ▬ a fuie sa première famille d'accueil ▬ elle n'a jamais été à l'école, elle a tout appris par elle-même en lisant des livres qu'elle volait ou en écoutant des cours sous la fenêtre d'une classe ▬ a grandi dans une famille qui forme un cirque ▬ n'a plus de souvenir de sa vie avant la mort de ses parents et sa sœur ▬ pour se nourrir, elle a apprit à voler et plus encore ▬ rêve de liberté ▬ il y a deux ans, elle a eut un accident de voiture qui a causer la mort de son copain. depuis, elle n'a jamais revue ses amis qui ont survécus ▬ elle a vu plus d'une centaine d'endroit aux états-unis ▬ elle fuit le cirque, en février, avec son frère de coeur ▬ arrivée à pasadena en croyant que c'était un hasard, et pourtant... ▬ adore le shopping dans des bazars ▬ a trouvé un chien, qu'elle a appelé Baloo ▬ raffole des cerises ▬ adore les choses simples ▬ ni connait rien à la technologie

MY ARTISTIC NAME IS COCO ☆


❝ pseudo : monocle.
❝ crédits : avatar chounette / gif tumblr
❝ avatar : Katerina Graham
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demandez, je vous dirai ♥
❝ autres comptes : AIDEN ▬ (a.levine) l'ancien soldat tourmenté par les fantômes de son passé. GRANT ▬ (g.gustin) le geek stéréotypé qui n'aime pas les étiquettes pré-faites. CARTER ▬ (a.kendrick) la nouvelle maman qui profite des plaisirs d'avoir un enfant, mais ignore ce qu'est la vie de parent à deux. ALVIN ▬ (m.bomer) l'homme a la vie rocambolesque et pire qu'un roman policier. JONAS ▬ (r.amell) le jeune adulte prêt à s'amuser, mais qui est aussi tendre qu'un bisounours. JAMIE ▬ (d.gillies) le rationaliste qui ne croit pas à l'imagination, sauf celle de ses propres mensonges. GWEN ▬ (s.johansson) la jeune femme qui n'a pas peur de se briser un ongle et qui est fan des Red Sox.

anciennement : baptist ▬ parti travailler en Afrique
❝ Points : 1052
❝ Messages : 1497
❝ depuis : 21/06/2015
❝ mes sujets : lenaëllejaredjonesjulianandrewandrewgrace
Closer you lookless you'll see

Closer you look
less you'll see

mot doux de Devon R. Floyd un Mar 19 Avr - 3:01
Lenaëlle & Devon
There’s a monster outside my room
can I have a glass of water ?



Parfois les rencontres peuvent être étonnante, c’était un peu ce que je vivais à cet instant avec ce chat et cette femme. Je ne pouvais pas la décrire, en fait j’étais toujours aussi méfiante des gens que je croisais, encore plus depuis que je n’avais plus de nouvelle d’Austin. Je ne savais pas quoi faire, mais pour l’heure il m’était inutile de penser à tout cela. Après avoir redonné le chat à cette femme, j’étais retourner dans cette pièce qui me servait de chambre. Je n’avais pas fermé la porte, par habitude sans doute. De toute manière Baloo serait là pour me prévenir. Prenant mon sac, je regardais à l’intérieur d’une pochette où je mettais mon argent. J’en venais à me mordre la lèvre, franchement, je ne savais pas trop comment j’allais faire avec si peu d’argent avec moi. Je devais manger, nourrir Baloo et j’avais à peine de quoi nous nourrir convenablement. Il me faudrait donc retourner dans le centre de la ville pour détrousser les gens s’y trouvant. J’en avais décidément marre de ce rythme de vie. C’était épuisant, mais aussi démoralisant… Bien que j’avais fait le choix de quitter le cirque parce que je n’étais plus capable d’y vivre, j’espérais tout de même mieux comme vie. Dans un sens c’était mieux que ce que j’avais, mais me sortir de tout cela ne se faisait pas non plus en claquant des doigts. Je ne savais pas par où commencer pour me former une vie agréable, avoir quelque chose de banal à vivre jusqu’à la fin de mes jours. J’avais déjà assez donné en ce qui concernait l’extravagant. Ma vie avait été assez périlleuse que j’en venais à souhaiter une fin simple et délicate. Seulement, je ne savais pas ce que pouvait être une fin comme celle que je souhaitais. Je ne connaissais rien de tout cela et à chaque fois que j’entrevoyais un peu de bonheur, tout s’écroulait. Prenant une profonde respiration, je relevais mon regard de mon sac alors que Baloo revenait vers moi. Je lui adressais un sourire, avant qu’un bruit loin d’être « ordinaire » se fit entendre. Jappant – ou plutôt hurlant à la lune – Baloo se mit à m’avertir d’un potentiel danger. Je n’avais pas compris d’où venait ce bruit. Pour moi, la jeune femme était partie et c’était en quelque sorte tant mieux. Je n’avais pas envie qu’on me trouve et encore moins qu’on ait pitié de ma situation. Après tout ma vie n’était pas un conte de fée, mais l’enfer je l’avais déjà connu. Prenant mon sac, je me levais rapidement avant de sortir de la pièce, me figeant en voyant la blonde tenant toujours son chat. Je me sentis aussitôt terrifier. En fait, je m’étais trompé, elle était encore là et c’était son chat qui avait créer la panique chez mon chien. Je faisais un pas de reculons, tournant la tête à droite puis à gauche. Il était hors de question que j’affronte cette femme que ce soit physique ou verbale. Je n’avais pas la force pour ce genre de chose. Pinçant mes lèvres, je ne pris pas le temps de réfléchir et comme on me l’avait si bien appris, je choisi la fuite. Passant devant elle, je me mettais à courir et devant les marches je ne pris pas la peine de les descendre une à une, mais je sautais celles-ci. Ça aurait pu bien se finir, mais lorsque mon pied toucha le sol, je sentis celui-ci s’ouvrir sous moi. Réagissant très vite, je me poussais sur le côté tombant assise sur le sol devant un trou où jaillissais un nuage de poussière. Je venais de l’échappée belle, posant ma main sur ma poitrine, je recherchais mon souffle.

_________________
{ isn't jealous of him } People come, people go – they’ll drift in and out of your life, almost like characters in a favorite book. When you finally close the cover, the characters have told their story and you start up again with another book, complete with new characters and adventures. Then you find yourself focusing on the new ones, not the ones from the past.


Dernière édition par Devon R. Floyd le Jeu 23 Juin - 4:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lenaëlle G. Martins
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !
http://www.your-family-tree.net/t9963-martins-lenaelle-everybody-deserves-a-second-chance http://www.your-family-tree.net/t9280-martins-lenaelle-where-s-this-life-that-we-have-lost-in-living
.
❝ Métier : Nounou dévouée à la petite marmaille de Lullaby & Aiden
❝ cupidon : Si la perfection existait, elle porterait ton nom. ♥
❝ post-it : Lieux de vie : Pasadena (0-8 ans), Denver (8-20 ans), Austin (20-28 ans), Pasadena (28 ans, aujourd'hui).
Particularités : Ancienne alcoolique, maniaque du ménage, maîtresse d'un chat et d'un chien.
Love : En couple avec Jensen depuis décembre 2015, habite avec lui depuis le printemps 2016.
Animaux : Un chien & un chat
Passe-temps : Lire des romans de Nicholas Sparks, le Sudoku, le tricot, dessiner des chatons.
❝ Age : 28
❝ pseudo : Mayiie
❝ crédits : (c) Mayiie & Tumblr
❝ avatar : Julianne Hough
❝ présence : Présent(e)
❝ préférences : Rp Roses
❝ disponibilité : Demande-moi et on verra. ♥
❝ autres comptes : Kylian J. Hemsworth (feat. Jamie Dornan) - L'amoureux éperdu qui a décidé de redémarrer sa vie à zéro et peut-être récupérer sa fiancée du passé.
Jezabel M. Sanchez (feat. Sofia Vergara) - La Martha Stewart de sa génération qui aime sa famille plus que tout.
Bennett K. Morrigan feat. Julian Morris - L'ancien militaire qui tente de se définir dans cette nouvelle vie.
Breanna J. Hardy feat. Serinda Swan - L'actrice qui a quitté le rôle d'une vie pour arranger la sienne.
❝ Points : 2168
❝ Messages : 3035
❝ depuis : 11/04/2014
❝ mes sujets : AllieCaitlynCordéliaGraceJadeJayJensenJensenLayali-JoyLullabyRafaelSummerToi ?

Un petit plus
MY LIFE TREE:
There's no safer place for youthan here with me

There's no safer place for you
than here with me

mot doux de Lenaëlle G. Martins un Dim 1 Mai - 16:00
Devon & Lenaëlle
There's a monster outside my room, can I have a glass of water ?

Lentement, mais sûrement, j’en vins à la conclusion qu’il n’était juste pas possible que la jeune femme n’ait pas entendu Pumpkin se manifester et ainsi, trahir notre présence alors que nous aurions dû avoir déjà quitté les lieux, techniquement, selon la norme en tout cas. Doucement, tout espoir qu’elle n’ait rien remarqué se transformait à une série d’insultes intérieures qui disaient que j’étais stupide de penser ce genre de chose, parce que ce serait croire que cette jeune femme, elle était débile, et à ce que je voyais, ce n’était pas le cas. Après, nous n’avons eu qu’une courte conversation, pas de quoi tisser un lien et revenir dessus par la suite, ce n’était pas suffisant pour se forger un avis sur quelqu’un. Ce sur quoi je me basais surtout, c’était sur le fait qu’elle m’avait aidé à retrouver mon chat sans problème, et ça, je savais que ce n’était pas tout le monde qui l’aurait fait. Combien de vieux se seraient contentés de l’écraser ou le chasser à coup de canne ? Je n’osais même pas y songer, préférant me dire que pour le coup, j’avais eu de la chance, même si bien sûr, j’aurais bien voulu que ma petite boule de poils s’éclipse dans un bâtiment un peu moins effrayant. Enfin, maintenant qu’il était sûr et certain que j’avais probablement été remarquée, sans parler du fait qu’aucun bruit n’aurait pu venu étouffer le miaulement de Pumpkin. Maintenant, la question était plutôt de savoir comment elle allait réagir, et non pas simplement me demander si elle m’avait entendue ou pas. À peine eussè-je le temps de commencer à m’imaginer quelconque scénario que soudainement, la demoiselle surgit de la pièce. Nos regards se croisèrent pendant un bref instant, bref instant pendant lequel j’avais commencé à croire que ce ne serait pas une mauvaise chose que je m’excuse de mon comportement quelque peu désobligeant, mais avant même que je ne fasse quoi que ce soit d’autre que de dire:  « Je… », la brune se mit à courir. Ne comprenant pas du tout son comportement dans un premier temps, je secouai la tête, comme pour réaliser que ce qui était en train d’arriver était réel, puis je pris la première conclusion qui me vint à l’esprit pour acquise, c’est-à-dire qu’elle prenait la fuite parce que je lui avais fait peur, ou bien elle ne voulait pas être trouvée, ou ne pas me laisser le temps d’appeler qui que ce soit. En gros, dans cette conclusion, j’étais la méchante, et je lui voulais du mal. Voilà pourquoi, histoire de ne pas laisser cette idée l’envahir trop longtemps - à mon avis en tout cas - je décidai de lâcher:  « Non… Attendez ! » avant de me lancer à sa poursuite, tant bien que mal compte tenu que je tenais toujours le sac de Pumpkin, ce dernier à l’intérieur. Le pauvre, il allait être secoué… Pour sûr, j’allais lui donner l’envie de s’enfuir de nouveau… Je ne l’espérais pas en tout cas, parce que ce serait le clou. Je commençai donc à marcher rapidement en sa direction, et je continuai ainsi jusqu’à ce que soudainement, j’entendis un bruit sourd. Histoire de ne pas chuter dans les escaliers que j’avais commencé à descendre à mon tour, je m’agrippai à la rampe la plus proche, décidant de mettre de côté pendant un instant ma hantise de la saleté et de la poussière. Ce n’était clairement pas le temps de réfléchir ainsi, même si inévitablement, je n'avais pas pu m’empêcher de grimacer en sentant les petites mousses sous ma main. Choisissant de ne pas y songer, même si cela impliquait que je devais me faire violence, j’attendis d’être en mesure de voir ce qui se passait avec la jeune femme, la voyant assise dans les marches, l’entendant respirer profondément comme si elle tentait de reprendre son souffle. Profitant de ce moment pour faire de même, bien que dans mon cas, l’idée de respirer des saletés ne me plaisait pas vraiment, je n’attendis toutefois pas qu’elle se relève pour lui demander:  « Est-ce que ça va… ? » Je me doutais bien que cela n’allait certainement pas aider à grand-chose, mais une partie de moi espérait que ce soit suffisant pour lui faire savoir que je ne voulais pas lui faire de mal. Au pire, je pouvais encore le lui dire clairement, mais j’espérais ne pas arriver à ce point, pour le moment en tout cas.

_________________
Because I love you  Tu m'as rendu l'espoir, mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. - Nicholas Sparks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

lenaëlle&devon → There’s a monster outside my room, can I have a glass of water?


→ YOUR FAMILY TREE :: Pasadena ouvre ses portes le soleil et la ville :: Au nord de la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-