Besoin de compagnie en cette soirée si particulière | Naddon
l'avatar des scénarios ou membres des familles
sont totalement discutables pour autant qu'ils ne soient pas dans le bottin !
Venez car plus on est de fous et plus on rit, non ?
Chocolat et guimauves en cadeaux !
bonjour les YFTiens
et pleins de calins pour vous ainsi que tout notre amour !

Partagez | .
 

Besoin de compagnie en cette soirée si particulière | Naddon


→ YOUR FAMILY TREE :: la naissance et les actes et vous avez une famille :: Il faut marcher pour grandir :: En la mémoire du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Jeu 18 Déc - 4:25

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




Aujourd’hui c’est noël et c’est bien la première fois que Nahomé va le passer seule. Enfin seule ce n’est pas vraiment le mot le plus approprié dans la mesure où elle a ses deux nièces avec elle mais puisqu’elles ont trois ans à peine, ce n’est pas vraiment pareil. Elle a toujours eu l’habitude de le passer en famille. Autrefois elle le passait exclusivement avec sa mère, puis sa mère s’est mise avec son beau-père alors elle le passait avec eux d’eux et son beau-frère. La seule fois où elle ne l’a pas fait avec sa mère c’était quand elle est venue vivre avec sa sœur jumelle à Los Angeles. Cette année elle aurait pu le faire mais elle ne lui parle plus vraiment et puis avec les jumelles ça n’aide pas beaucoup. Adorant cette fête, le passer seule avec ses nièces ça la déprime d’avance.  C’est sans doute pour cela qu’elle a proposé à Addon, le papa de ses nièces, du moins le géniteur puisqu’il a donné son sperme à son ex petite amie. Nahomé ne sait pas exactement s’il va venir dans la mesure où elle ne lui a proposé que la veille et elle est tombée sur son répertoire. C’est le grand jour, elle est en train de faire les préparatifs, entre les bougies, les boules de noëls ou encore les couronnes de houx, elle ne voit pas le temps passer. Peut-être va-t-il venir sans prévenir, peut-être même va-t-il venir tout en l’ayant prévenu mais son portable n’étant pas sur elle et étant en silencieux, elle ne pense pas vraiment à le regarder tellement elle est débordée. Ou alors il ne va pas venir et c’est son droit, peut-être passa-t-il les fêtes avec sa propre famille après tout. Ils ne se sont vu qu’une seule fois depuis qu’elle est venue emménager à Pasadena justement parce qu’Addon vit ici et qu’elle a besoin de lui pour sauver la vie de sa nièce, du moins s’il accepte. Elle n’a pas vraiment de nouvelles depuis la dernières fois alors elle verra bien. Sa nièce va bien pour le moment, elle va de temps en temps à l’hôpital mais rien de plus. « Il est bon votre lait de poule ? » Demanda-t-elle en leur installant un dessin animé, la reine des neiges qu’elle a dû regarder une bonne cinquantaine de fois depuis sa sortie. « Oui, très bon maman, on peut avoir des cookies ? » Elle est tellement mignonne avec son petit regard, comment refuser ? Nahomé n’a pas encore trouvé le moyen. En tout cas ça fait vraiment bizarre de les entendre l’appeler maman mais elle va devoir s’y habituer. Après tout elle a quand même promis à sa jumelle de les enlever comme ses propres filles et prendre son rôle dans leur cœur pour ne pas qu’elles pleurent sa perte. Naho a encore du mal à se dire que c’est la réalité, qu’elle a perdu sa sœur et qu’elle va devoir jouer la maman de ses deux nièces mais malheureusement c’est la vie. « D’accord mais n’en mangeaient pas trop, vous n’allez pas avoir de place pour la dinde sinon ! » Dit-elle en leur apportant des cookies de noël qu’elles ont préparés ensemble il y a trois heures. Finalement, elle reparti en cuisine pour voir si les petites choses qu’elle avait préparées ne sont pas en train de cramer dans le four. Il faut dire qu’elle n’est pas vraiment la plus forte dans tout ce qui touche à la cuisine mais depuis qu’elle s’occupe de ses deux petites pièces elle tente quand elle a le temps de s’améliorer pour peut-être un jour finir as de la cuisine qui sait. C’est d’ailleurs à ce moment-là que la sonnette retentit. Allant directement ouvrir, le temps que ça ne presse pas en cuisine elle peut se permettre de dévier son regard quelque temps. « Salut Addon ! » Dit-elle à peine eu-t-elle ouvert la porte, en voyant que c’était bel et bien son invité qui se trouvait sur le pas de la porte de son appartement. « Entre vite je t’en prie, il doit faire un froid polaire dehors non ? » Au moins là il fait assez chaud, surtout qu’elle vient de mettre du bois dans la cheminée. Au moins pas besoin de mettre de doudoune à l’intérieur comme ça a pu être le cas lorsqu’elle est arrivée début décembre puisqu’elle a malheureusement eu des problèmes de chauffages. Heureusement les miracles de noël fonctionnent puisque le problème est bel et bien réglé.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Sam 20 Déc - 2:09

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




La vie réserve parfois des choses que n'arriverait pas à avoir dans ses souhaits. Les erreurs, je les avais accumulés, même si pour moi cela n'en était pas forcément ! C'était juste que je m'étais retrouvé face à des personnes plus que bornée, qui ne voulait pas réaliser que j'avais eu ce besoin dingue de prendre l'air, de me sauver moi-même. Être pompier et vivre tout ce que j'avais pu vivre n'aidait pas à être sain d'esprit, je n'étais pas fou, mais j'avais besoin d'oublier la plupart des choses avant de succomber encore plus à ce démon qu'était l'alcool. J'avais vécu tant de chose, escalader tant de montagne, qu'il était parfois difficile de parvenir à faire quoi que ce soit de bien par la suite ! Que ce soit ma famille décédé dans cet incendie qui aurait dû prendre ma vie ainsi que celle de ma sœur et de mon frère, quel enfant devait se remettre si rapidement ? Je l'avais fait, tout comme les autres, je les avais pourtant un peu plus aidé, vu que j'étais l'aîné ! Mais, le pire fut de découvrir que mon géniteur était celui qui avait fini par me faire cela, nous faire ça, nous tuer... Comment un père pouvait-il faire ça à tous ses enfants et sa femme qui portait un enfant à naître ? C'était bien compliqué de trouver une réponse dans mon esprit qui était loin d'être aussi déglingué que le sien. J'avais peur ! J’avais la hantise de devenir comme lui, le jour où j'aurais des enfants. Dans le fond, j'en avais deux, deux petites puces blondes avec un sourire à faire tomber des anges. Je ne les avais pas vus depuis que Nahomé la sœur jumelle de mon ex était venu me rendre visite pour tout m'expliquer sur l'état de santé de l'une d'elle ! Je les avais vu que quand elles étaient petite jusqu'à leurs deux ans. Je ne savais pas quand j'allais les revoir, mais j'avais envie c'était sûr, même si cela avait l'air si compliqué dans le fond. Je repensais à leur père de cœur, vu que j'étais le père biologique ! enfin, ce père, mon meilleur ami qui avait fini par causer la mort de mon père adoptif dans un feu, je le tenais pour responsable, comme beaucoup, mais j'avais préféré taire cela, j'avais tellement de secret pour Théo et Lika, et tout ça pour les protéger et quand ma sœur osait me déverser un torrent de venin, je faisais avec, même si depuis son accident on pouvait dire que ça allait, comme deux voisins, enfin, peut être que ça reviendrait comme avant, pas que ça me manquait, car ma vie était bel et bien chargée pour le coup, un peu trop même. Enfin, il était temps d'arrêter de parler, pour le coup, je devais me préparer à aller manger la dinde chez Nahomé. Je ne savais pas pourquoi j'avais accepté, mais j'avais un tas de chose à faire avant de m'y rendre. Je devais me dépêcher, même si elle ne m’avait pas donné d’heure précise.

J'aurais pu faire preuve d'hibernation sous la douche, je m'y sentais bien ! Il faut dire que j'avais bel et bien un bon rhume, mais, ça va, ce dernier était en voit de guérison, alors l'eau chaude coulant en abondance sur moi, me faisait du bien. J'avais enfilé des vêtements assez rapidement, ne cessant pas pour autant de me poser un tas de question au sujet de ce repas auquel j'allais me joindre ! j'étais un peu déconcerté par tout cela, je ne savais pas comment ça se passait, si Nahomé était du genre à manger un sanglier ou l'oiseau qu'on mangeait généralement, bref tout était compliqué, j'avais l'impression de me lancer dans le vide après un décompte qui n'aurait même pas duré plus de deux secondes. Enfin à force de me poser un tas de question, j'allais finir par me retrouver en retard et ne pas pouvoir aider la jeune femme dans les préparatifs, j'espérais bien l'aider, après tout, j'aurais pu le passer à la caserne ce noël, mais elle m'avait convié à sa table. J'espérais qu'elle ne comptait pas sur le fait que je sache ce que j'allais faire pour mon rein, je n'avais pas eu le temps d'aller faire de prise de sang et de réellement y penser ! Après tout, le premier Janvier arrivait, je n'avais qu'à prendre des bonnes résolutions et de prendre un peu plus de temps pour ma vie personnelle. Ma doudoune et mon cache oreille enfilés, je pouvais aller affronter le mistral qui soufflait assez fort dehors ! Plus glacial qu'une boule de neige en pleine poire, valait mieux s'en protéger. En marchant dans la neige, je n'avais pas vu que j'avais fallu marcher dans une merde d'âne jusqu'à ce qu'une mère l'annonce à son enfant, heureusement, j'y avais échappé ! Tellement occupé à espionner derrière moi que je glissais bien correctement dans la neige ! Je me retrouvais avec le jean trempé... je n’étais réellement pas doué pour le coup et je n'avais nulle le temps de rentrer chez moi pour le coup. Enfin, je continuais mon chemin pour aller faire un magasin histoire de faire les courses de noël pour cette petite famille dont je faisais partie pour le coup, sans réellement le demander. Une fois dans le magasin, j'hésitais un peu avec tous ces jouets présents ... puis les fleurs, un bouquet ou quelques choses dans le style d'une Amaryllis pour la tante qui se faisait passer malgré elle pour la mère ? Enfin, elle ce n'était pas compliqué, tant que je ne prenais pas une plante mortelle style poison avec les petites, ça allait, j'avais décidé de prendre une Poinsettia, c'était très jolie. Je regardais un peu partout, perdu ! Car pour le coup, je prenais aussi pour Maddox et le futur bébé à naître histoire de marquer le coup, je laisserais les cadeaux des enfants de ma sœur dans la voiture. Je regardais les ours en peluche pour mon neveu que je mettais dans le caddie, puis un ours polaire pour les deux petites ! J'avais fini par prendre des déguisements de princesse avec des couronnes qui accompagné le tout ! Je souriais en voyant que les personnes présente, allait devoir faire une nocturne, décidément, bosser dans un magasin ce n'était pas la joie. J'allais avoir une hotte de père noël assez complété si je continuais ! J'étais amusé par les jouets musicaux. Flûte et harmonica, mais je finissais par prendre un piano pour enfant qui était au rabais. Autant profiter ! Je prenais du maquillage avec paillette pour les filles et des cordes à sauter. Enfin, il fallait que je trouve quelques choses de cool pour mon frère, j'avais fini par prendre des feux d'artifice, on s'amusera ensemble comme ça. J'étais à présent en caisse, mais je finissais par prendre le parfum que ma mère avait depuis toujours, sans doute que cela ferait plaisir à Lika comme cadeau ? On verra bien ! Il faudrait un miracle, pour que je n'arrive pas au moment où la lune ce pointe à ce niveau-là.

J'avais enfin quitté la boutique. Il était temps, car j'étais du style à dépenser pas mal avec peu de moyen ! Logique. Ils auraient pu sortir les confettis vu tous ce que j'avais acheté. J’avais assez galéré à mettre le tout dans ma voiture, surtout le coffre blindé de bois pour me chauffer que je n'avais pas eu le temps de décharger. Enfin, j'avais laissé la vendeuse faire les emballages cadeaux de mes paquets. J'avais hâte de pouvoir rejoindre les filles et Nahomé, même si dans le fond, je me demandais si ce n'était pas une mauvaise idée. Dire que bientôt, elles allaient fêter leur prochaine bougie... en vrai, cela faisait quatre ans presque ? Elles étaient grandes et je ne les connaissais pas ! J'avais acheté des cerfs tête panda pour les petites, c'était leur animal préféré et les peluches en plus des ours étaient des pandas ! Enfin, je voulais leur faire plaisir. Pas les acheter pour être aimé ou avoir des bisous ! Je venais de frapper à la porte quand Nahomé, finissait par m'ouvrir ! " Salut !" J’entrais, car comme elle disait c'était un froid polaire dehors ! C'était tout de même un miracle qu'il neige par ici ! Les filles me regardaient, forcément elles ne me reconnaissaient pas, les deux faisaient des bijoux tout en mangeant des cookies de noël. " Comment tu vas ? " Demandais-je à la jeune femme.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Jeu 1 Jan - 3:41

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




Nahomé n’était pas vraiment certaine qu’inviter Addon à noël soit une si bonne idée que ça. Ce genre de fête se fait en général en famille ou encore des amis et non pas comme des presque quasi inconnus comme c’est le cas là. Mais bon, quand on y réfléchit bien c’est ce qu’ils sont non ? Une petite famille qu’ils le veuillent ou non. Ils n’ont pas le moindre sang ou rapport qui les emmènent à se dire ceci mais bon, les jumelles sont un lien assez clair non ? Il est leur père même si ce n’est qu’en donnant son sperme et elle, elle est leur tante qu’elles ne connaissent que depuis  un peu plus d’un an et qu’elles pensent être leur mère. Autant dire que la situation est des plus compliquée alors espérons que l’esprit de noel va aider tout ceci. Nahomé n’a pas parlé à Addon depuis qu’elle lui a parlé de sa présence ici, en plus d’avoir besoin de soutien parce que du haut de ses vingt-quatre ans, avoir le rôle de mère de fillette de trois ans d’un seul coup, c’est bizarre et elle a besoin d’aide, l’une de ses nièces a véritablement besoin de lui et pour cause : elle a besoin d’un rein dont Addon pourrait surement lui en donner un s’il est d’accord et s’il est compatible bien sûr. Si Nahomé a placé l’un de ses espoirs sur lui et qu’elle a véritablement besoin de savoir qu’il peut sauver la petite, elle ne l’a pas appelé pour ça. Peut-être qu’ils en parleront s’il vient chez elle mais ce n’est en aucun cas le but de son invitation. Elle ne va tout de même pas demander la lune en cette belle soirée festive quand même. Enfin pour cela, faudrait déjà qu’il vienne et ce n’est pas gagné. Occupée à tout préparer de ses deux petites mains, elle aurait bien aimé rejoindre les filles sur le canapé près de la cheminée où elle a rajouté du bois il y a peu, se mettre sois une couverture tout en grignotant des sucres d’orges ou bien des cookies de noël avec un bon verre de lait mais non, elle est là à faire la cuisine mais bon, c’est son rôle et puisqu’elle ne veut pas faire un tout petit repas mais un vrai festin, elle n’a pas véritablement le choix de s’occuper des préparatifs et ce n’est pas pour autant qu’elle allait s’empêcher de manger des biscuits de noël en forme de cerf tout en s’occupant de vider la dinde. Enfin pour le coup ça ne lui donne pas vraiment faim, bien au contraire. C’est le genre de choses qui la dégoute et pourtant, elle est difficilement dégoutée au vu de son métier où elle n’a pas de soucis mais bon, c’est surement l’exception qui confirme la règle après tout.  En tout cas on peut dire que lorsque Nahomé fait à manger ce n’est pas le meilleur des remèdes pour les régimes bien au contraire. La preuve, alors qu’elle s’occupe maintenant de la buche maison au Nutella comme elle aime si bien, la voilà en train de manger dans le pot avec les doigts. Si ça continu comme ça elle ne va plus avoir faim quand sera venu le temps de diner au moment venu. Naho a toujours un problème avec la nourriture et même si aujourd’hui elle va beaucoup mieux et semble guérit, il y a des fois la tentation est trop forte alors il faut qu’elle résiste. En général elle pense à autre chose, ce qui l’empêche de vouloir manger mais là le fait que ce soit noël, qu’il y ait pas mal de bonnes choses, forcément elle a envie de tout gouter et ça peut vite partir en excès ce genre de chose. Le dessin animé que les filles sont en train d’écouter l’aida à penser à autre chose. Elle l’a tellement vu avec ou sans ses nièces qu’elle le connait par cœur. « Je voudrais un bonhomme de neige, oh viens jouer avec moi ! Tu te caches on ne voit plus, dis que fais-tu, tu n’es plus vraiment toi… » Et voilà, elle l’a dans la tête maintenant c’est malin. En tout cas maintenant elle ne pense plus vraiment à manger mais aux nombreux bonhommes de neige qu’elle faisait autrefois. C’était surtout lorsqu’elle était enfant qu’elle s’amusait à en faire puis aussi lorsqu’elle a emménagé avec son beau-père et son beau-frère ce qui peut paraitre logique, c’est toujours plus amusant d’en faire à plusieurs non ? Et puisqu’avant sa mère passait sa vie à travailler, elle n’avait pas vraiment le temps d’en faire avec sa fille. Nahomé se retrouvait donc dans Anna, qui voulait tout le temps faire des bonhommes de neiges et ne pouvait pas en faire. Cette année elle et les filles ont pu en faire un dans le parc mais il n’a malheureusement pas pu être très bien travaillé. Etonnamment à Pasadena il neige cette année mais elle ne voulait pas que les filles attrapent un rhume et que ça risque d’empirer pour la maladie d’une des deux petites. Dommage, il n’aura pas un nez carotte, il a dû se contenter d’une pomme de pin et d’une couronne faite avec des plantes sur place. Mais bon, il reste mignon et Naho a une photo des deux petites à côté de celui-ci, ça lui fait tellement du bien de les voir sourires ses deux-là. La jeune femme fut totalement sortie de ses pensées par la sonnerie et avec tout cela, ça l’a empêché de manger plus et encore heureux. Finalement Addon est venu et ça lui fait plaisir. Elle ne le connait pratiquement pas mais il est surement son seul repère ici, elle n’a pas vraiment eu le temps de faire des rencontres en dehors du boulot et quelques parents d’élèves de l’école des jumelles. Ca fait donc du bien qu’elles ne le passeront pas toute seule. « Entre fais comme chez toi ! » Dit-elle en le laissant rentrer. Les filles toujours devant leur dessin animé levèrent la tête vers Addon sans rien dire. Elles n’ont pas l’air de le reconnaitre et c’est sans doute normal étant donné qu’elles ne l’ont pas vu depuis des années. Ne sachant pas vraiment comment se comporter, Nahomé se contenta d’essuyer ses mains sur son tablier avant de croiser les bras pour répondre à sa question « Ça peut aller, ça fait bizarre de passer noël seule… mais ça va !Et toi, comment vas tu ? » Elle n’est pas seule puisqu’il est là et qu’il y a les filles mais elle parle bien sûr de sa sœur. Elle n’a pu passer qu’une seule fois noël avec celle qui lui ressemblait comme deux gouttes d’eau mais bon, avant elle ne connaissait pas son existence alors ce n’était pas la même chose que là où elle passe noël en sachant que sa double est morte. En tout cas elle ne sait pas si c’est une bonne idée de parler de ce genre de chose avec Addon, ils ne se connaissent pas tant que ça après tout alors il veut surement passer noël avec les petites et pas forcément l’entendre se plaindre. « Les filles vous venez dire bonjour à Addon ? » Elle ne sait pas vraiment comment le présenter aux filles mais avec un peu de chance il pourra l’aider non ? De toute façon il faut que les présentations soient faites non ? « On arrive maman ! » Annonça une des petites alors que Naho est toujours face à Addon. Inconsciemment à ses mots elle baissa la tête. Se faire passer pour leur mère est une chose mais le faire devant une personne qui connait la vérité c’est tout autre chose et ça lui fait réellement bizarre. « Bonjour monsieur ! » Dit d’une petite voix la seconde alors que deux petites têtes blondes fit interruption vers l’entrée et qu’elle venait s’agripper à ses jambes, toutes timides. « Les filles je vous… » Même en annonçant ça elle ne sait pas comment sera la fin de sa phrase et fort heureusement, c’est à cet instant qu’elle fut une nouvelle fois coupée par la sonnerie de l’entrée. Sauver par le gong. Allant finalement ouvrir tout en levant un sourcil, se demandant qui pourrait venir la voir en cette soirée de noël, espérant intérieurement que ce ne soit pas sa mère qui lui ferrait une visite malgré son refus de sa fille, Nahomé fut soulagé en voyant une chorale commencer à chanter. « Merci ! » Lâcha-t-elle malgré elle, que ce soit pour le fait qu’ils ne soient pas sa mère ou encore de lui laisser du temps ou une échappatoire pour les présentations dont elle ignore toujours comment elles pourraient se dérouler. Tournant la tête vers Addon, elle lui lança un regard d’appel au secours.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Ven 9 Jan - 2:46

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.





J'en avais parlé avec Baptist de cette histoire de passer noël avec les filles, mes filles et Nahomé. Mauvaise idée. Forcément, c'était ressortie de la sorte avec notre discutions ! Mais au final, Lika était avec son mec et son fils, je n'avais pas été convié et mon frère avait décidé d'aller voyager je ne sais où. Alors, c'était moi seul ou avec elles. Le choix fût rapide bizarre avouons-le. Je ne savais pas que j'aurais été capable de choisir de passer les fêtes avec elles. Après tout, j'aurais pu aussi aller à la caserne ? Et oui, certains mecs étaient de garde avaient des familles et moi non, alors j'aurais pu en remplacer l'un d'eux ? Enfin, j'aurais dû choisir l'un de mes collègues, le truc bien horrible pour le coup. Alors, qu’importe la solution, j’allais me prendre la tête de toute manière. Puis, au final, j'étais bien content de pouvoir les voir, bon je n'étais pas non plus du style à vouloir prendre ma place de père, non, car ça serait une bonne blague moi père ? Oui, c'était même sûr. Des mecs étaient fait pour élever des gosses, moi je ne l'étais pas, alors je n’allais pas épiloguer seul dans mon esprit sur ce sujet ! J'étais un oncle et encore au vu de mon peu de relation avec Maddox, je n'étais pas le meilleur, enfin, il fera avec ce qu'il a puis il y a aussi Théo pour le coup, donc il pouvait se rassurer. Pour le coup, je voulais un peu profiter des fêtes pour une fois, et il fallait bien que je m'amuse un peu, même avec Nahomé que je connaissais que très peu cela serait sans doute assez compliqué ? Elle avait pourtant l'air assez cool, mais c'était assez troublant de se retrouver face à mon premier tout en se disant que ce n'était guère elle. Oui, c'était limite flippant. Dire qu'elle était morte, sans que je ne puisse lui dire réellement ce que j'avais sur le cœur. Non loin de là, pour lui avouer de quelconques sentiments que j'aurais enfouie depuis des années. Non, ce n'était pas mon style, je l'aimais comme chaque premier amour de chaque être humain sans doute. Difficile à expliquer, elle aurait toujours eu une place bien concrète dans ma vie, une place importante, peut-être un peu trop pour une prochaine petite copine, mais je savais maintenant ce que je voulais .Sans doute une femme posée, mais pas de suite ! Chiant ? Clairement, mais j'assumais largement pour le coup, après tout pourquoi je n'assumerais pas ? Je regardais l'heure et j'allais être à la bourre. J'avais l'envie de dormir encore, mais non, alors se fût une bonne douche histoire de me remettre d'aplomb assez rapidement avant de partir à la chasse au cadeau. J'allais devoir dépenser de l’argent, faire saigner mon portefeuille et faire pleure ma carte de crédit, mais c'était une chose sympathique, car j'allais penser à tout le monde.

Oui, tout le monde allait avoir un cadeau ! J'allais faire comme au marché, passer dans toutes les boutiques du centre commercial histoire d'avoir suffisamment d'idée ! Je voulais des vêtements pour les petites et peut être des pulls? Je n'étais pas sûr de moi pour le coup, mais au final, j'allais sans doute réussir à trouver mon bonheur dans le coin. Je n'étais pas très fan du shopping, heureusement, ce n'était pas une période de solde avec toutes ces promotions à gogo qui nous faisait perdre la tête. J’allais pas pour autant éviter de trouver une bonne affaire parmi les articles étalés sur les rayons et non ce n'était pas le but, je ne voulais pas faire des achats au rabais, mais tout de même trouver des choses assez en accord avec mon budget. Faire les magasins en général, je n'aimais pas, mais quelques fois c'était intéressant de tenter de négocier avec les vendeurs le prix indiqué sur une étiquette. Ce n'était jamais facile, puis il fallait savoir y faire et éviter de choisir des choses bas de gamme, car au final ça ne servait à rien. Pour le coup, je ne pensais pas devoir subir des bousculades, mais c'était le jour de noël et forcément certains étaient dans le même cas que moi, ce n'était pas chose rare apparemment. Ne pas avoir remplie son panier ou son caddie de cadeau étaient un délit je pense en cette période. La foule n'était pas aussi folle que pendant des remises qui nous faisaient faire des économies divines ou des offres garantie délicieuse pour nos finances. J'avais finalement abandonné le fait de trouver une nouvelle garde-robe pour les enfants, car je n'étais point sûr de moi, puis il faut dire que pour le coup, j'étais assez mal barré si il fallait réclamer à être remboursé. Je souriais à l'un des caissiers qui avait l'air de trouver ça assez drôle que je sois un peu paumé pour le coup. Je venais de retirer mon manteau, car il faisait un peu chaud à force de courir partout. C'était cher payé pour le coup. Enfin, je regardais partout finissant par retrouver assez de chose qu'il me plaisait pour les enfants et les grands, même un cadeau pour Nahomé. Une fois que je fus en caisse je regardais le coût des articles et me laissais bercer par le bruit de la machine, alors que la vente était en train de se finir une fois le code de la carte composé sur ce petit boitier.

Je m'étais vite retrouvé face à chez Nahomé et les filles. J'avais une sorte de traque ? Sans doute. Je ne savais comment cela allait se passer. En tout cas, je fus vite à l'intérieur. Le sourire un peu nerveux, les traits fatigués datant de ma garde de nuit que je venais de faire. J'avais peu dormir et bizarrement je devenais presque euphorique quand je déposais mon regard sur les deux petites têtes blondes. J’étais heureux de les voir, comment expliquer mon ressentit ? Je n'avais aucun mot, alors pourquoi me poser des questions ? Impossible d'y répondre de toute façon. Je regardais Nahomé souriant un peu avant de passer ma main dans mes cheveux. " D'accord. "Faire comme chez moi ? Pour le coup, c'était tout de même une chose impossible, totalement folle, je n'aurais pas la force de le faire. Je me trouverais sans gêne pour le coup et je ne voulais pas que cela se passe ainsi. Non, je voulais donc attendre qu'on me dise de faire les choses, mais sans doute que cela viendrait au fur et à mesure après non ? Enfin, je cessais de penser quand Nahomé demanda aux filles de venir me dire bonjour. Je souriais un peu déstabilisé pour le coup, je n'étais pas sûr de comment je devais agir ? Il était où le mode d'emploi de ces fillettes ? Ce n'était plus des nourrissons maintenant et cela changeait la donne à mon humble avis. Je les regardais, elle me disait bonjour comme à un étranger et avouons que cela me blessais, mais comment en vouloir à quiconque pour le coup mise à part à ma personne ? Pis, je n’étais pas en droit de me plaindre, car je n'étais pas le père juste un oncle et encore. C'était très compliqué à expliquer, mais au final, pourquoi j'étais ici ? La question ne s'était pas posée ? Avec des enfants c'étaient étrange eux qui avait toujours ce petit mot pour nous laisser perplexe et gêné généralement. Je laissais donc la jeune femme qui remplaçait mon premier amour parler, mais elle fût interrompue, elle avait l'air heureuse, enfin bref. JE laissais faire les choses entendant les chants d'une chorale, je souriais en regardant les petites accompagner les chanteurs alors que ces derniers s'en allait. " Maman c'est qui le monsieur ? " Demandais l'une des petites... elle n'allait pas y échapper apparemment.

luckyred.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Mer 21 Jan - 4:00

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




La vie n’est pas facile et Nahomé en a la preuve tous les jours. Travaillant dans un hôpital depuis quelques années maintenant, elle voit la souffrance qui émane de ses patients. Depuis quelques temps elle le voit aussi à domicile puisqu’elle est aujourd’hui en charge de deux petites fillettes qui ne sont autres que ses deux nièces. Elle l’est depuis la mort de sa sœur jumelle qu’elle ne connaissait pas depuis bien longtemps malheureusement. C’était la première fois qu’elle perdait une personne dans son entourage avec qui elle était très proche. Elle avait déjà perdu l’amie d’une amie mais ce n’était pareil. Et puis bon, elle avait beau connaitre sa sœur que depuis un an plus ou moins, c’est quand même sa sœur jumelle et ça ce n’est pas rien. La preuve, lorsque sa propre sœur s’est en aller, elle avait la sensation de perdre une part de son âme. Comme si une partie d’elle est partie en même temps que sa sœur. Pour couronner le tout maintenant, alors qu’elle élève toute seule ses deux nièces depuis quelques mois maintenant, l’une d’elle se trouve avec une maladie de rein. C’était vraiment la goutte d’eau et c’est vraiment trop compliqué pour Naho de porter tout ce poids sur ses toutes petites épaules. A son âge elle ne pensait pas devenir la tutrice de deux petites filles, de s’en occuper comme si c’était les siennes et en prime que l’une d’elle soit malade. Sa mère qui a su ce genre de détails lui a offert la possibilité de rentrer à la maison, pour qu’elle l’aide parce que son boulot et certaines gardes qu’elle fait ce n’est pas bien pratique mais Nahomé a toujours refusé. En voulant toujours à sa mère et puisque cette dernière ne peut réellement se comporter comme une mamie gâteau avec les jumelles pour la simple et bonne raison qu’elle a lâchement abandonné leur mère à sa naissance, elle décide d’affronter ça toute seule, que les autres soient d’accord ou non ça ne change rien du tout à vrai dire. Elle est la seule ayant leur garde et s’en occupent de son maximum et pour le moment personne n’a eu à se plaindre mis à part peut-être l’une de leur maitresse d’école puisqu’elle arrive pas mal de fois en retard pour venir les chercher mais mis à part elle, non rien ni personne. Enfin non, elle n’est pas totalement seule non plus, enfin en théorie si mais le simple fait de savoir que le véritable géniteur des petites soit en ville la rassure un minimum. Alors oui, il n’occupe pas son rôle de père, ne s’occupe pas de deux blondinettes mais si elle a bien compris la dernière fois qu’ils se sont vus pour lui parler de la maladie de l’une des deux petites et qu’elle allait surement avoir besoin de l’un de ses reins s’il est compatible, si jamais il lui arrive quelque chose, elle pourra au moins compter sur lui. Bon, elle ne veut pas dépendre de lui mais ça fait quand même une bouée de secours au cas où dirons-nous. D’ailleurs, c’est sans doute pour cela qu’elle l’a invité à venir passer noël à l’appartement. Naomé est loin de savoir s’il va venir, il a peut-être des diners de familles ou avec des amis elle n’en sait rien elle ne connait pas grand-chose de sa vie après tout mais bon, c’est au moins une invitation, ça ne va rien lui faire s’il ne vient pas mais ça la rendra heureuse s’il vient par contre.

C’est donc avec un grand sourire qu’elle l’accueilla chez elle. Par contre, Naho aurait sérieusement du se préparer psychologiquement par contre parce que pour le coup, elle ne sait pas comment agir, ni avec Addon, ni avec les filles. Après tout, est-ce vraiment à elle de leur dire que leur père disparu ne l’est pas en réalité et que leur géniteur se trouve devant elle , Elle n’est pas certaine que ce soit le cas mais bon, elle est comme leur mère aujourd’hui, elle devrait avoir ce rôle et réussir à confier ce genre de chose. Mais comment apprendre ce genre de chose à deux petites de presque quatre ans ? C’est assez compliqué pour le coup et Nahomé préfère attendre d’être sure de la décision de leur annoncer ceci, surtout à leur âge. Peut-être qu’Addon va pouvoir l’aider mais apparemment il est aussi paumé qu’elle alors ça ne va pas vraiment l’aider. Deux boulets pour le prix d’un bonjour. Non non ce n’est points les promotions mais bon, ils ne sont pas sortis de l’auberge s’ils n’arrivent pas à le présenter auprès des filles. Mais bon, la jeune femme préfère tourner autour du pot et peut réellement remercier la chorale ayant frappée à la porte parce que ça lui donner un peu plus de temps pour réfléchir à la manière de le dire. Attrapant finalement son portefeuille dans son sac à main pas loin de la porte, elle donna un peu d’argent pour la chorale alors qu’ils venaient de terminer leur chanson et allait passer à l’appartement suivant. Bon pour le coup ce n’est point certain qu’ils soient bien accueilli par son voisin qui passe plus de temps à boire qu’autre chose mais bon ce ne sont pas ses histoires. Rapportant son attention vers les petites qui demandaient qui est Addon, elle regarda le jeune homme quelques secondes, essayant de passer un appel à l’aide mais sans succès, c’est comme s’il la laissait dans sa merde pour le coup. « C’est Addon, c’est… un très vieil ami de maman ! » Bon pas maman elle comme elles peuvent le penser elle ne l’a vu qu’une seule fois mais belle et bien de leur véritable mère. N’osant pas croiser le regard d’Addon de par le fait qu’elle n’a pas dit totalement la vérité mais bon, il faudrait qu’elle en parle d’abord avec lui, c’est à lui de décider s’il veut que les deux fillettes apprennent qui il est, pas à elle. Finalement, pour ne pas rester sur cette réponse, elle regarda les personnes présentes une à une pour finalement annoncer « Et si on se mettait à table ? La dinde n’est pas totalement prête mais le temps qu’on prenne l’apéritif et l’entrée ça devrait aller » Il faut juste espérer que ce qu’elle a préparé, loin d’être des plats bas de gamme va leur plaire et sera un minimum mangeable. Finalement tout le monde se mit à table pour un repas assez agréable même si les choses n’étaient pas vraiment simples puisque Naho ne sait toujours pas comment se comporter avec Addon. Finalement après avoir mangé le dessert et après avoir fait quelques jeux à la demande des filles, il était temps pour elles de se rendre au lit. « Je vais coucher les petites, je reviens ! » Annonça-t-elle à Addon alors que les deux blondinettes étaient en train de se laver les dents.

Bordant les filles chacune à leur tour, Nahomé n’eut même pas besoin de leur livre un livre comme à leur habitude parce qu’elles avaient l’air totalement fatiguée au moment mère où leur tête rencontrèrent l’oreiller. Leur souhaitant bonne nuit, elle finit par sortir de la chambre, les imaginant déjà dans les bras de Morphée. Revenant alors dans le salon, elle alla s’asseoir sur le canapé à côté d’Addon qui était toujours là. « Merci d’être venue, ça m’a fait extrêmement plaisir » Ce qui était véridique même si elle a été bizarre toute la soirée même si au moment des jeux avec les filles ça l’a un peu détendu. Voulant revenir à un peu plus tôt dans la soirée, elle voulait s’excuser « J’suis désolée pour toute à l’heure, je pense que ce n’est pas à moi de décider ce que tu es pour les petites ! » Oui c’est à lui et à personne d’autre. « Je sais juste pas comment m’y prendre avec elles. Me faire passer pour leur fille et ne pas pouvoir leur parler d’elle c’est… compliqué. » Oui, ce mensonge, la fatigue, le fait de devenir mère de deux fillettes de trois ans d’un coup, c’est beaucoup à gérer et il n’y a pas vraiment quelqu’un à qui elle peut se plaindre. Pauvre Addon, il est limite utilisé comme un psy alors qu’il n’a rien demandé.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Lun 26 Jan - 3:58

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




Je ne savais pas trop comment affronter la vie en ce moment, surtout dans la ville de Pasadena, j'avais peur de croiser les petites, mais bizarrement quand Nahomé avait émis l'idée que je vienne à Noel le passer avec elles, j'avais dit oui, sans vraiment réfléchir. Pourtant j'étais assez heureux de les revoir, cela faisait un moment que je n'avais pas vu les petites, une bonne année et encore c'était même un an et demi que je les avais pas vu. Enfin, je n’allais pas réfléchir à quand et où pour la dernière fois cela ne servait à rien. Je ne trouverais pas l'heure exact de la dernière fois que je les avais croisé, à moins d'avoir de l'argent et la possibilité de remonter dans le temps pour soit poser la question à Thaïs soit tout simplement revenir en arrière. J'avais passé une bonne partie de ma journée avec les collègues à la caserne, on avait décidé de faire de la vente en vendant nos calendriers pour lesquels on avait posé. Le prix n'était pas trop cher, heureusement, ça serait dommage de ruiner les finances des habitants de Pasadena. J'avais eu plusieurs proposition sexuel ce que j'avais refusé, des personnes allant retirer de la monnaie au distributeur avec leur carte de crédit. Enfin, on avait récolté un petit paquet d'argent qui pourrait permettre aux orphelins des enfants des pompiers d'avoir des jouets ou encore des vêtements. J'adorais ce qu'on faisait pour ces enfants qui étaient les nôtres. C'était les petites, mes filles en fait, même si je n'étais que le donneur de sperme, mon meilleur ami qui tomba durant un incendie était l'un de ces pompier ayant donné sa vie et ayant laissé une famille derrière lui. C'était peut-être pour ça, que je pensais de plus en plus à donner une chance à la petite et à me faire tester ? Sans doute. Enfin, je n'allais pas me poser des questions pendant dix ans, cela ne servait à rien. Enfin, je souriais un peu, car je repensais à ce caissier quand j'étais en caisse qui était étonné que j'ai autant d'article dans mon panier ainsi que dans le caddie. Les gros nounours ça ne passait pas forcément bien dans les paniers. Alors, j'avais eu besoin de pas mal de place pour le coup. J'avais acheté de quoi gâter toute la famille, un pull en laine pour ma sœur et un pantalon façon militaire pour mon frère. J'avais même pensé à Baptist en lui prenant un portefeuille ce dernier ayant toujours tous ses papiers traînant dans l'appartement, à chaque fois, il avait besoin de chercher pendant mille ans après. Tout cela avait un coût, mais j'avais le budget pour. Le centre commercial avait été une bonne idée pour le coup, il y avait assez de boutique pour que je puisse trouver mon bonheur. Il était rare que j'apprécie de faire du shopping en boutique, mais pour le coup, j’avais fini par apprécier. Il n'y avait pas de produit bas de gamme, surtout pour les enfants, j’avais tout vérifié.

Je m'étais vite retrouvé chez Nahomé après avoir chargé ma voiture des cadeaux que j'avais payé un peu plutôt. J'étais heureux d'y aller juste avant et maintenant, j'angoissais amplement. Je me sentais mal, je ne savais pas vraiment comment faire pour le coup. En réalité, je ne savais pas qui j'étais pour être présent à cette fête familiale avec des cadeaux et tout le tralala ? Pour le coup, j'étais perdu, complétement à l'ouest à moins que ce soit le nord? Justement, je n’avais aucun moyen de me repérer. Il me faudrait une boussole pour le coup. Mais, c'était mort, je venais de pénétrer dans la maison des trois filles. J'étais assez content de voir Nahomé, je me sentais de taille à l'affronter, mais pour les fillettes c'était une autre histoire pour le coup. J'étais largement mal à l'aise. J'étais qui ? La question qui venait de tomber pour le coup, enfin. Je regardais les petites et la chorale était encore là, elle avait sonné peu de temps après nous. Une chorale qui avait des déguisements au rabais pour le coup, pas cool de ma part de me moquer d'eux ? Pourtant cela me faisait un bien réel. Je ne me posais plus de question et cela était agréable, je devais cesser de le faire, car dans le fond je n'aurais pas de réponse avant un bon moment donc à quoi bon dans le fond d'insister ? À rien. Je regardais Nahomé qui venait de revenir vers nous après avoir fermé la porte. Je sentais son regard insistant sur ma personne, mais pour le coup, je ne savais pas quoi dire et je ne voulais pas dire une merde ou autre, alors je la laissais gérer, elle avait plus l'habitude non ? " C'est ça !" Je secouais la tête. Elle avait peut-être raison de ne pas leurs dire que j'étais leur père. Après tout, même si j'acceptais de sauver la vie de celle malade, si j'avais la compatibilité avec cette dernière, cela ne voulait pas dire que je serais qui que ce soit pour elle ! Après tout, Nahomé ne vivait pas ici de base, elle rêvait peut être de repartir ? Sans doute. Enfin, j'étais un peu perplexe et donc la laisser gérer c'était ce que j'avais fait de mieux jusqu'à présent. " Oui bonne idée. " Je regardais les petites alors qu'on allait prendre place à table, tout en aidant Naho à déposer ce qu'il fallait dessus. Le repas se passa assez rapidement sans blanc, ce dont j'avais assez peur, les petites avaient de la parole à revendre apparemment, avoir un enfant non bavard, c'était comme avoir une veste sans poche, autant demander à être rembourser. J'étais à peine debout, quittant la table alors que les petites parèrent en direction de la salle de bain pour se brosser les dents. " D'accord pas de soucis. " Disais-je à la tante, mère des deux petites.

Le temps de laisser Nahomé coucher les petites, je commençais à débarrasser et range la table. J'avais un peu de mal à savoir où tout allait, mais au final, j'avais plutôt bien avancé. Je finissais par vérifier que tout était à peu près à sa place, laissant la vaisselle s'égoutter, pour ne pas avoir à la ranger, car là, je risquerais de ranger vraiment n'importe comment. J'avais rejoint le canapé regardant le programme que les petites avait laissé. Aladin. Je souriais, s'était toute mon enfance, ou plutôt celle de Lika, qui me traumatisait un peu à chaque fois pour que je guette des dessins Disney avec elle. "De Rien, merci de m'y avoir convié. " Je souriais la regardant, alors que je déposais un peu mon regard sur elle. " J'ai débarrassé la table. " Je souriais, j'attendais nullement de remerciement, mais je la prévenais plus qu'autre chose. Je secouais un peu la tête en entendant ses excuses à propos de ses dires sur moi aux filles. " Oh Non, tu as eu raison... je ne sais pas comment cela va se passer, si j'ai une place réelle dans la vie des petites, tu sais. " Je souriais un peu écoutant le reste des paroles de Nahomé, je soufflais un peu. " Si tu as besoin d'en parler n'importe quand hésite pas... je ne sais que trop bien ce que c'est de perdre des personnes proches, même si dans le fond tu venais de la rencontrer. " Je ne savais pas ce qu'elle ressentait pour sa sœur, mais tout de même, ce n'était pas simple.

luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Lun 2 Fév - 22:17

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




La jeune femme étant en train de brunoyer puisque ses mèches blondes étant en train de disparaitre avec le temps étaient en train de coucher ses deux nièces. Les deux petites étaient encore toutes excitées de la soirée qu’ils venaient tous de passer. Entre le repas et les jeux de mimes qu’ils ont fait tous les quatre où les petites s’étaient presque disputer pour savoir qui de l’une ou l’autre aller mimer la princesse. Mais bon, heureuse pas de drames et de lames, la seconde a été heureuse à son tour d’avoir pu faire une mini chorégraphie devant les autres pour faire deviner simplement qu’elle faisait la danseuse. Du coup, Naho eu un mal fou pour faire monter l’une de ses nièces sur le petit escalier en bois pour la faire monter sur le lit du haut. Il a fallu qu’elle leur raconte une histoire qui représentait Charlie Chaplin pour les calmer et leur passer leurs peluches favorites, un léopard pour l’une, un hippopotame gris pour la seconde et les voir ainsi accrochées à leur dodo la faisait sourire, elle a la sensation de se revoir elle petit avec son Winnie l’Ourson, sauf que elle, elle n’a pas eu la chance d’avoir sa sœur jumelle pas loin dans la même chambre parce qu’on l’a privé de cette chance-là. Enfin qu’importe c’est trop tard pour ressasser ce regret dont elle n’était pas responsable. Revenant alors dans la cuisine, la tête trop hanté par ce genre de pensés, elle se cogna au coin d’un meuble, à croire qu’elle ne connait pas encore très bien la disposition de ses propres meubles dans son appartement. « Non mais quelle nouille » Dit-elle à voix haute pour elle-même. Quand on n’est pas douée, on l’est jusqu’au bout apparemment. Finalement elle attrapa une boites pleines de chocolats pour la ramener avec eux dans le salon pour en proposer à Addon puis le poser sur la table et prendre le premier à sa portée. De toute façon ils sont trop bon ses chocolats mais il ne faudrait pas qu’elle en abuse et elle ne le sait que trop parfaitement. « Dis-toi que tu es mon sauveur de la soirée, j’aurais été forcé de regarder un film triste comme Titanic ou encore un film cucul la praline » Dit-elle timidement. Elle ne sait pas pourquoi elle dit cela comme ça. Elle n’a jamais eu l’habitude d’être timide bien au contraire mais c’est surement parce qu’elle se trouve gêner en sa présence. Elle est heureuse de le savoir là mais elle ne sait pas de quoi lui parler en fait, ce n’est est assez gênant. « Merci c’est gentil, mais tu n’étais pas obligé, j’aurais tout rangé demain matin avant le lever des filles ! » Dit-elle pour le remercier. C’est vrai que pour le coup elle a une flemme sans nom. En tout cas elle ne put s’empêcher de s’excuser pour tout à l’heure, comment elle l’a présenté mais malheureusement elle n’a pas eu le moindre manuelle pour savoir comment se sortir de là facilement alors elle a dû le faire aussi avec les moyens du bord mais elle ne sait pas vraiment si c’était la meilleure des méthodes. « On a du faire de mauvaises choses pour avoir un karma aussi nul ou peut-être est-ce notre destinée » Constata-t-elle en haussant les épaules. C’est vrai que pour le coup la vie de leur offre pas de cadeaux. Ils ont l’air tous les deux dans la même galère, connaitre les mêmes parasites de la vie mais bon. Elle n’a pas su comment le présenter car c’est à lui de savoir le rôle qu’il veut avoir auprès des petites et non à elle de prendre cette décision. De plus elle ne sait pas de quoi demain sera fait et si les filles et elle vont emménager dans une métropole bientôt ou non. Pasadena c’est bien jolie mais elle ne connait pas encore assez bien la ville pour être certaine de rester encore longtemps. En tout cas ce que Naho sait très bien, c’est que presque à chaque fois qu’elle parle à Addon, elle la sensation de se plaindre encore et encore. Nahomé a de l’admiration pour les personnes qui arrivent à s’en sortir dans la vie s’en jamais se plaindre. Naho le fait toujours et ça exaspère certaines personnes qui l’entourent mais bon elle n’y peut rien. De toute façon elle le fait toujours avec une certaine élégance lorsqu’elle râle et ne jure pas comme un camionneur. Mais bon, en général elle fait toujours preuve de courtoisie en ne râlant pas devant des personnes qu’elle ne connait pas depuis longtemps. Enfin en général parce que c’est le cas avec Addon alors qu’ils se connaissent à peine. C’est bizarre mais elle a la sensation de se sentir roche de lui sans même le connaitre. Mais bon, ça elle ne le dira pas, de peur de passer pour une folle. « Ça peut paraitre bizarre, on me l’a déjà fait remarquer. Je ne l’ai pas connu longtemps mais… je ne sais pas comment l’expliquer en fait mais malgré que je ne la connaisse pas depuis longtemps, j’ai l’impression d’avoir perdue une partie de moi-même en fait. » C’était exactement ça et ça faisait mal. On lui a dit plusieurs fois qu’elle n’a pas tant à se plaindre par rapport à d’autres qui ont perdu des personnes qu’ils connaissaient depuis toujours mais on ne peut pas vraiment comparer. Chacun vit sa peine individuellement. « Enfin… J’veux pas t’embêter avec ça, t’as surement mieux à penser ce soir, des choses plus joyeuses qu’une pauvre fille qui déprime alors qu’elle devrait faire la fiesta » Mais bon avec les filles ça risque tout de même d’être compliqué. Trouver un ou une babysitter en cette nuit de l’année, faudrait avoir des pouvoirs magiques telle une sorcière avec son grimoire pour y arriver. Ou alors il faudrait payer cher, trop cher pour une simple soirée. De toute façon elle n’a pas vraiment la tête à faire la fête malgré que ça soit noël. Ça sera le festival pour fêter mardi gras elle aurait surement fait un effort parce qu’elle adore ça et tout ce qui touche aux chars ou bien les parades ou les clowns, ça donne envie de fêtes. Mais là non, pour elle la coutume c’est la fête et aujourd’hui la seule famille qu’elle a la sensation de posséder ce sont les jumelles qui ne sont autres que ses nièces. « Tu veux du vin ? J’vais ouvrir une bouteille » Proposa-t-elle en lui proposant tout en lui souriant. Ca ne risque pas de l'aide à faire disparaitre sa migraine mais bon, pourquoi pas après tout. Se levant alors du canapé pour retourner dans la cuisine où elle put constater qu’en effet Addon a eu l’amabilité de l’aider à ranger. « Par contre j’ai que du vin blanc ça te dérange ? » Demanda-t-elle assez fort pour qu’il puisse l’entendre et lui répondre. Ce n’est pas son préféré mais tant pis, on fait avec les moyens du bord. Revenant auprès d’Addon, elle lui passa son verre avant de boire une gorgé du sien avant de le reposer sur la table basse. « J’ai l’impression de ne parler que de moi et au final je ne te connais pas vraiment j’suis désolée ! » Dit-elle avec un petit rire. Elle le connait à travers des paroles que sa sœur a pu lui dire mais pas de lui-même. Peut-être a-t-il des passions, peut-être voulait-il devenir pianiste ou bien faire des claquettes elle n’en sait rien alors c’est pour cette raison qu’elle lui a posé ce genre de question, pour en savoir plus sur lui. Oui, la curiosité est un très vilain défaut.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Jeu 5 Fév - 21:27

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




C'était un bon noël que je venais de passer pour le coup. Que ce soit le repas fait ou encore les jeux  pratiqués ensemble. Quelle idée de faire du mime ? J’avais dû me taper l'hippopotame, il faut le dire c'était assez compliqué à mimer ce genre de chose, ce n'était pas comme mimer un clown c'était bien plus simple.  J'avais un mauvais karma quand je jouais à des jeux pour le coup.   Les deux petites avaient fini par se disputer pour faire la princesse, une avait tenté de nous faire deviner le mot Versailles, j'y aurais jamais pensé, j'avais plus pensé au château de Disneyland. Enfin.  Tout avait commencé timidement que ce soit les petites ou moi, mais au final la situation c'était adoucie, comme si cupidon  était passé. Je ne savais pas ce que j'étais censé faire pour mes filles ? La destinée finirait par me le faire savoir ?  J'avais rangé l'endroit pour que Nahomé n'ait pas à tout faire après mon départ, une fois fini, je venais m'installer sur le canapé poussant un peu le drap en satin posé dessus, j'étais tellement nouille que j'étais capable de le tâcher avec les pralines que j'étais  en train de manger, après tout la jeune femme m'avait dit de faire comme chez moi. J'avais allumé la télévision, enfin surtout changé de chaîne, car c'était  un documentaire sur les carnavaliers en tout genre, le carnaval j'aimais bien ça, je l'avais vécu une fois, mais à Rio Et il fallait avouer que c'était superbe, que les danseuses dansaient parfaitement ce qui poussait la gente masculine à utiliser un sifflet pour les féliciter. Enfin, celui de Cuba avait l'air sympathique, différent, mais sympa avec des chars, des Arlequins enfin y avait tellement de sorte qu'au final ce qui comptait c'était de faire la fiesta après tout ? Enfin pour moi, je m'en fichais, je voulais suivre les parades tout en m'amusant. Pour rester en admiration devant les chorégraphies. J’étais un piètre danseur, je devais danser comme une sorcière un balai dans le cul exactement. Enfin, ce n'était pas vraiment du jolie pour le coup.  Je fixais la télé mettant un film français, qui était sous-titré: le pianiste. Aucune idée de ce que c'était, mais je le regardais pour le moment, histoire d'être occupé le temps que Nahomé arrive.  Cette dernière arriva et me parla de Titanic juste le premier film que j'avais vu dans ma vie et ce dernier était en noir et blanc.  Vu et revu.  Ce n'était pas comme les chefs d'œuvre offert par Charlie Chaplin, tout au contraire.  J'appréciais plus l'univers du mime et du mutisme que celui des films à l'eau de rose. J'écoutais la jeune femme.  " Ouai, bin ravi de t'empêcher de regarder le genre de film qui donne des papillons au ventre " Ouai ça donnait envie de vomir de voir ce style de film ou ça nous laissait nous endormir devant.  Quelques fois on pouvait le regarder quand on avait une migraine, c'était largement mieux pour s'endormir tout seul.  "  Oh t'en fait pas cela m'a occupé du coup ! " Je souriais un peu offrant un sourire bien  gentil à la jeune femme.  Je posais mes mains sur mes cuisses, je ne savais pas exactement ce qui allait se passer pour le coup, mais bon pour le moment nous n'étions que des anonymes pour l'un tout comme pour l'autre. On ne connaissait que ce qui nous reliait aux petites. J’étais leur père ? Ouai, enfin les pauvres, elle avait de quoi s'enfermer dans un comportement taciturne pour le coup, vu ce qu'étais leur père. Non, j''étais pas fait pour l'être pas de suite.  Remarque, quand j'y pensais on était dans la même galère avec Nahomé. Je souriais à la remarque de la jeune femme secouant la tête. Ouai, en tout cas elle n'avait pas tort.  Les boulettes on les  accumulés. Enfin, je souriais un peu avant de mordre un peu ma lèvre.  " On est des parasites ou  alors des roses noirs... un peu porte poisse "  Je rigolais un peu, ouai pour le coup, comme faire pour savoir exactement ce qu'on était  ou encore ce qu'on était censé faire ? Hum, pour le coup, cela était compliqué. Bref, de toute façon tenter de répondre aux questions qui touchaient à l'avenir c'était comme tenter de mettre une métropole en bouteille: impossible à faire.   Pour le coup, je ne cesse de me poser des questions et les réponses, elles n'étaient pas là, c'était comme se jeter au beau milieu de l'Océanie et se demander si on allait survivre. Comment on pouvait répondre à ce genre de question ? Quoi qu'on en dise, on ne maîtrise en rien notre vie. C'est elle qui avait le pouvoir sur nous.  Je regardais le tableau où jonchait une photo de léopard, je ne restais pas longtemps bloqué dessus pour reposer mon regard sur la jeune femme.  "  Ouai, peut-être... je ne peux pas juger et personne ne peux le faire... chaque histoire, humain est différent. " Sur ces mots, je glissais ma main dans ma nuque, caressant du bout  des doigts la cicatrice de ma brûlure. J'avais toujours besoin de cela pour me sentir  bien, j'étais loin d'être un étalon fier et féroce comme dans un lit... je pouvais agir avec pantomime. J'avais du mal à parler, laisser sortir mes émotions, contrairement à mes gestes qui savaient si bien le faire.  Je souriais et secouais la tête. " Crois moi, j'ai eu mon lot de moment difficile, alors bon faire un festival de fête ce n'est pas dans mes priorités.  "  Je souriais pour la rassurer, elle pouvait continuer d'en parler avec plaisir. Je ne la quittais pas des yeux souriant un peu.  " Pourquoi pas !  Ça pourrait nous aider à faire de nous un feu ardent  " Je rigolais un peu, je disais des conneries, mais si cela pouvait nous faire sourire un peu plus ! Car pour le coup, on allait finir par veiller les morts si on ne rigolait pas un peu.  La jeune femme était rapidement partie, je souriais à sa question.  " Ça ira bien !" Lançais fortement !  Je ne m'attendais pas à voir l'une des jumelles arriver au bout d'un seconde avec son Winnie l'ourson dans les bras  Je me levais.  Pour aller la recoucher. Elle était venue dans mes bras souriant. Je la recouchais prenant mon temps. Quand je revenais au salon Nahomé était de retour installé à la place qu'elle détenait avant.  " Désolé... l'une des petites étaient levé, mais je ne sais pas laquelle..." Je ne savais pas encore les différencier. " Elle avait un Winnie "  Enfin, je m'installe.  " Tu veux que je te dise quoi sur moi ?" J'avais horreur de parler de moi pour le coup.


luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Dim 22 Fév - 2:54

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




Les films cucul la praline c’est définitivement pas pour elle mais bon, ça serait mentir que de dire qu’elle ne les regarde jamais. Mais bon, elle ne croit pas aux princes charmants, à cupidon ou à toutes ces choses-là, du moins elle ne le croit plus en tout cas. En même temps, à force de fantasmer sur des gars, vouloir certaines gâteries ou alors des moments pleins de passion dans des draps de satin avant de se rendre compte qu’elle ne tombe que sur des cas, de véritables clowns. Entre les hommes mariés, les hommes gay sans qu’elle ne s’en doute ou encore des hommes qui étaient de vrais étalons et qui finalement ont peur pour de simples broutilles. Elle va finir par croire qu’elle est maudite, au alors c’est son karma qui lui fait ça puisqu’elle en a brisé des cœurs dans son adolescence où elle agissait non pas timidement et même si elle n’avait pas de ceinture de chasteté, elle en a brisé des petits cœurs. C’est sans doute pour cela qu’elle a du mal aujourd’hui mais bon, ce n’est pas non plus comme si elle avait le temps aujourd’hui. Avec ses deux nièces et son boulot, c’est le cadet de ses soucis même si parfois elle aimerait bien pouvoir se reposer sur un homme un petit peu mais bon, elle fait avec. Elle n’a pas vraiment le choix après tout. En acceptant de s’occuper des jumelles, elle a signé pour cela après tout, ses nièces avant les hommes, ça lui parait évident alors forcément, ce genre de films ce n’est pas pour elle, ça l’énerve plus qu’autre chose mais bon bien sûr ça, elle ne va tout de même pas l’avouer, surtout pas à un homme qu’elle connait à peine si on regarde bien, tel qu’Addon. Elle n’a pas forcément envie de passer pour une nouille. « Merci bien, tu m’as évité la migraine ! » Dit-elle avec un petit sourire. Est-ce le film en lui-même ou encore l’alcool qui irait avec qui lui donnerai un mal de tête ? Elle l’ignore mais inutile d’y penser étant donné qu’elle va plutôt rester là à parler avec lui. Au pire elle aurait pu regarder d’une émission de danse, elle aurait pu jalouser les danseuses faisant leurs chorégraphies et leurs tailles de guêpes, elle aurait entendu les sons des pianistes et là aussi elle aurait sans doute bu en fait. Si on l’entend, elle passe vraiment des soirées en tant qu’alcoolique mais non, elle n’est tout de même pas comme ça. « Ça doit être ça, ou alors une sorcière nous a jeté un sort avec ses grimoires. Si je la retrouve celle-là elle va savoir à qui elle a eu à faire. » Les deux semblent se ressembler sur de nombreux points et même si Addon ne semble pas vouloir parler de lui, elle le fait mais elle ne veut pas forcément lui être un boulet attachés à son pied comme les prisonniers. Nahomé se mit à sourire, ça fait du bien de sentir qu’il ne la prend pas pour une boulette et qu’elle ne le fait pas fuir. Non pas que ça la blesserait qu’il s’en aille mais bon, Naho est quand même heureuse de le savoir là et savoir que peut-être, ils pourront apprendre à se connaitre. Après tout ils ont quand même quelques points communs et il est la personne pour laquelle elle se trouve dans cette ville donc il est un peu comme son point de repère. « Ouais quand on est jeunes et insouciants on a la sensation que les fêtes c’est la vie mais finalement quand on traverse certaines choses ça devient le cadet de nos soucis. » Pour le coup Nahomé a vraiment la sensation de parler comme une personne âgée. Elle a la sensation de prendre six ans d’un coup en se retrouvant tutrice de deux petites filles. Fini les fiestas, maintenant c’est uniquement les fêtes de coutumes ou encore des festivals pour Mardi Gras avec les filles qu’elles n’ont jamais vu d’ailleurs mais bientôt durant les temps des parades, Nahomé compte bien les emmener l’année prochaine même si c’est loin d’être les festivals de Rio ou de Venise, c’est toujours ça et les filles seront heureuse de s’y retrouver et de voir tous les serpentins. Riant finalement à sa remarque, elle se leva du canapé pour finalement aller chercher du vin blanc « Ouh j’espère que tu ne vas pas te transformer en léopard sous l’alcool quand même ! » Elle aussi a dit cela pour détendre l’atmosphère même si les choses semblent moins tendues qu’un peu plus tôt ans la journée. Faut dire qu’elle ne sait pas vraiment comment se comporter avec lui. Il n’y a pas la moindre union entre eux mais bon, les deux petites filles qui dorment à cet instant – du moins c’est ce que Nahomé pense en tout cas – font qu’ils sont quand même tous les deux liés, u’ils le veulent ou non. Après oui aucun des deux n’est le parent des petites ouvertement. Elle elle leur fait croire qu’elle l’est puisqu’elle est la jumelle de leur défunte mère et lui est leur père biologique mais il s’est juste contenté de donner ses spermatozoïdes alors que leur père devait être son défunt meilleur ami si Naho se souvient bien. Autant dire que les deux petites n’ont pas vraiment eu de chance dans leur vie alors la jolie brune espère bien que les choses seront au mieux alors autant apprendre à se connaitre tous les deux même si elle n’est pas certaine qu’Addon veuille faire partie du schéma. Le voyant revenir où elle ne sait où, Naho retrouva son sourire en l’entendant « Ça doit être Shannis, elle ne se sépare jamais de son Winnie l’Ourson. J’ai eu du mal au début moi aussi pour les différencier, c’est Théa qui m’a appris à le faire » Elle avait surement son regard de maman mais bon, c’est vrai qu’en se concentrant bien, les deux petites sont quand mêmes différentes, elles n’ont pas les mêmes habits et puis surtout n’ont pas le même caractère. Mais bon, faut bien les connaitre pour s’en rendre compte. Le simple fait de penser à sa sœur la fit se perdre dans ses pensées. Finalement, elle ressorti aussitôt et pour faire passer ceci, elle but une gorgée de son verre. « Je ne sais pas, ce que tu veux, tes passions, ta vie actuelle. Ce que tu veux, j’veux pas te forcer à parler de sujets tabous ! » Elle est bien placés pour savoir que certains sujets, on ne veut pas en parler ou du moins se forcer à le faire. « Je ne sais pas moi, une passion pour les pièces de Molière ? T’es fan des hippopotames ou encore t’aimes faire des mimes à la Charlie Chaplin ? » Nahomé veut bien avoir la courtoisie de l’aider à trouver des idées et par la même occasion vouloir le faire sourire avant de partir dans les confidences avec une grande élégance.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !

Invité
mot doux de Invité ► un Dim 8 Mar - 3:45

Addon & Nahomé
Besoin de compagnie en cette soirée si particulière.




Moi ce que j'aimais dans un film c'était l’action, l'adrénaline ou encore le contexte ! J'avais quelques films que j'avais relativement bien aimés comme Grease.  J'avais adoré l'univers, j'adorais tout ce qui était vintage, alors qu'importe que ce dernier soit assez  cucul la praline, je l'aimais assez pour le coup.   Les hommes et les femmes étaient parfait dans leur costume, les robes Corolla m'auraient bien plut si j'avais été à cette époque ! Tout comme porté une toge si j'aurais vécu en antique avec ce cher Jules César.   Je pourrais écrire un Roman pour le coup.  J'aurais adoré le faire, mais j'étais loin d'être un prix Nobel je galérais pas mal en orthographe et compagnie, mais bon, je n'avais pas non plus tant de retard ! Il faut dire que durant ma jeunesse j'avais été pas mal déconcentré ! Que ce soit par l'incendie qui aurait dû être causé par des bougies que l'on posaient sur les gâteaux fait de crème fouetté , mais ce n'était pas le cas, vu que ce n'était qu'un connard qui nous avait mis le feu à ma famille et à moi. Enfin.  Il ne fallait pas trop chercher pour le coup, moi en tout cas j'arrêtais de le faire.  Heureusement, personne d'autre n'avait été touché par ça, combien de fois je pouvais donner des invitations à ma première copine qui était justement la sœur jumelle de  Nahomé, enfin, il ne s'agissait que de temps et le lièvre de mars entrait dans mon esprit ! Je n'avais jamais trop comprit pour il portait le mot Mars en nom, mais peut-être pour les planètes ou ce qui touchait l'équinoxe ou le mois qui apportait le changement d’heure, nous faisant passer à l'heure d'été ou les giboulées ? Aucune idée.  " Avec plaisir !  J'ai horreur de ça !  T'aurais dû m'attacher pour que je continue de rester en ta compagnie !" Disais-je en lui lançant un petit clin d'œil.  Il était vrai que j'aimais peu mater ce style de film, car dans le fond, les histoires étaient les mêmes et que du coup ça rendait ma vie monotone et que j’avais horreur de ça ! Enfin, je repensais un peu à mes achats fait pour les cadeaux de noël, je n'avais pas été économe pour le coup, mais tant mieux.  Une pub en plein milieu d'un film ? Forcément ! Ils aimaient bien faire chier leur monde les publicitaires !  Surtout que pour se taper des pubs pour des couches culottes ... enfin, avec ça je pensais que j'avais eu de la chance, je n'avais pas eu la période des pleurs, des pipis et des cacas ou encore des rôts  à faire faire ! En gros, je n'avais plus qu'à leur offrir des peluches ou des doudous et les écouter ! Les border sans les mettre dans leur berceau ou encore à les langer. Enfin, je faisais quoi là ? Je m'imaginais prendre une place quelconque dans leur vie ? Non, je ne pouvais pas ! Il fallait que j'arrête de faire ça pour le coup. Il fallait que je stoppe mon esprit ! Je souriais un peu en voyant une girafe dans un tableau alors que je posais de nouveau mon regard sur la jeune femme.  "  Ouai, bin on lui fera faire un tour de balançoire sur une grande roue pour l'éjecter en Corée ! "  Cela était logique, mais il ne fallait pas oublier que nous avions un peu bu pour le coup.  Je secouais la tête totalement d'accord avec les dires de la jeune femme ! " La jeunesse ... puis avec nos évolutions forcément on ne ressent plus tous de la même chose ! On sait ce qui est réellement important dans le fond ! " Même si on pouvait avoir parfois quelque mal à foutre exactement les choses prioritaires en première ou même troisième place ! On mettait les choses cons, nous étions tous de grand canard, enfin, comment expliquer ces agissements ? Aucune idée pour ma part, mais on faisait avec ! À quoi bon lutter ?  Je regardais par la fenêtre, encore de la neige, j'avais hâte que le printemps arrive avec les fêtes et tout ce qui pouvait être joyeux dans cette période.  " Sinon ta sorcière on peut la tuer à coup de tir à l'arc ? Tu sais en faire ? " Demandais-je surtout pour la taquiner avant de me concentrer sur sa réponse.  Je rigolais un peu en hochant la tête. "  Je deviens comme Harry Truman, non en vrai, disons que je me transforme comme le héros de Grease !  " Je lui faisais un clin d'œil en rigolant un peu avant de glisser ma main dans mes cheveux. " Et toi, tu deviens une petite rose dans ces moments-là ? Où une pin-Up? " Elle m'expliquait  exactement comment différencier les deux petites, ce qui n'avait pas l'air une masse à faire et je le comprenais assez facilement pour le coup. " Ouai, j'ai connu des  jumeau en plus de Théo et  Lika, mais eux facile de les différencier. " Oui, un peu logique!  C'était une fille et un mec ! Quoi que l'un d'eux aurait pu vouloir être un mec ou une femme ! Enfin, bref je m'éparpillais un peu trop pour le coup.  " J'ai envie de barbe à papa !  " Je la regardais ! Maintenant parler de moi ? Pour le moment, j'avais un peu de mal pour dire vrai ! Ouai, je galérais encore à parler de ma petite personne. "  Dis tu connais Dear mOm ou Sexy Mcnews ? Je peux te parler de ces deux-là si tu veux ! Car remarque moi je ne sais pas grand-chose de toi ! " Elle voulait me voir parler, mais elle n'en disait que très peu   à son sujet, comme un carrousel elle tournait en rond, mais bon.  " J'aime  les bananes  et j'ai horreur de la citronnelle !"   Je rigolais un peu, je la taquinais, car oui ce n'était pas l'essentiel à savoir sur moi !  Je me mettais bien face à elle en rigolant, alors  que je balançais rapidement "  Les churros aussi c'est juste bon ! Tu sais les faire ? " J'en avais déjà fait, mais après ma cuisine était un véritable chantier.


luckyred.
>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
et oui, j'habite a pasadena tout comme toi
et peut-être que je te saluerais !


mot doux de Contenu sponsorisé ► un
Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de compagnie en cette soirée si particulière | Naddon


→ YOUR FAMILY TREE :: la naissance et les actes et vous avez une famille :: Il faut marcher pour grandir :: En la mémoire du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-